Bilan F1 2011 – HRT-Cosworth

0 point, 11e du championnat

Recherche

Par

6 décembre 2011 - 13:36
Bilan F1 2011 – HRT-Cosworth

Pour sa deuxième saison en Formule 1, HRT a de nouveau battu Virgin au championnat constructeurs. Ce qui représente une belle source de satisfaction pour la modeste équipe espagnole vu d’où elle partait en début d’année.

Résumé de la saison :

Si HRT participe bien aux essais hivernaux début 2011, c’est en revanche avec la voiture de 2010 que Liuzzi et Karthikeyan découvrent les pneus Pirelli. N’ayant pas réussi à assembler sa nouvelle monoplace à temps, l’équipe espagnole termine le travail en Australie, durant la première journée d’essais libres. Avec 6 tours du circuit de Melbourne au compteur et le museau de l’ancienne voiture, la F111 ne permet pas aux pilotes maison de se qualifier pour la course puisqu’ils sont largement en dehors des 107% du meilleur temps de Q1 lors des qualifications. La FIA refuse logiquement de leur accorder une dérogation et leur interdit de prendre le départ de la course le lendemain. HRT s’attire alors les foudres du paddock et des critiques qui jugent que cette équipe n’a rien à faire en F1.

Ne baissant pas les bras, l’équipe dirigée par Colin Kolles arrive en Malaisie pour la deuxième manche de l’année avec un nouveau museau et quelques améliorations sur sa monoplace. Mieux encore, HRT conclut un accord avec Mercedes GP afin d’utiliser une de ses deux souffleries de Brackley. Liuzzi et Karthikeyan se qualifient pour la course en dernière ligne et la menace des 107% ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour le reste de la saison. Le lendemain, les deux pilotes ne parviennent pas à franchir la ligne d’arrivée (problème d’aileron pour Liuzzi et surchauffe pour Karthikeyan, ndlr). Par la suite, la fiabilité des HRT sera plutôt bonne puisque l’écurie n’enregistre que 8 abandons sur problème technique en 2011. Et d’après les statistiques, elle a parcouru 81,38% du total des tours de la saison.

C’est à Montréal que l’écurie réalise sa meilleure performance de l’année. Profitant d’un Grand Prix à rebondissements, Liuzzi se classe 13e à l’arrivée de la course. Ce résultat permet à son équipe de passer devant Virgin au championnat constructeurs. Et comme l’écurie anglaise ne fera jamais mieux que 14e à l’arrivée d’un GP, HRT termine donc la saison à la 11e place du classement.

Du côté des pilotes, Daniel Ricciardo, l’espoir de la filière Red Bull, prend la place de Narain Karthikeyan à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne. Mais l’Indien fera un bref retour à l’occasion de sa course nationale, en Inde, où il récupèrera la monoplace de Vitantonio Liuzzi. Mais la nouvelle la plus importante concernant HRT en 2011 a lieu le 4 juillet dernier lorsque Thesan Capital devient le nouveau propriétaire de l’écurie en rachetant la majorité des parts de José Ramon Carabente. Ce dernier perd rapidement le contrôle de l’équipe et Luis Perez Sala, un ancien pilote de F1 espagnol, devient l’homme fort de HRT qui en profite pour changer de logo.

Bilan :

Après un rendez-vous australien qui a frôlé le ridicule, HRT est loin d’avoir démérité sur le reste de la saison. Elle est même parvenue à progresser jusqu’à rattraper et parfois dépasser Virgin en performances pures. Pour la deuxième année consécutive, elle termine 11e du championnat devant l’équipe anglaise. Quant aux critiques sur sa présence en F1, elles se sont rapidement tues laissant place à une certaine forme de sympathie pour la plus modeste des équipes du plateau. La nouvelle Minardi serait-elle née ?

Perspectives :

HRT a commencé à préparer 2012 depuis bien longtemps et Thesan Capital, le nouveau propriétaire, a déjà procédé à de grands changements au sein de l’équipe. Si Colin Kolles reste pour l’instant le team principal, l’écurie a recruté Jacky Ecckelaert pour concevoir la prochaine monoplace. Stéphane Schosse est quant à lui le nouveau aérodynamicien en chef. Enfin, l’écurie a signé un partenariat avec Williams F1 Team pour la fourniture de la boîte de vitesses, du train arrière et surtout, du KERS. La F112 sera donc la première HRT équipée du fameux système de récupération d’énergie cinétique.

Quant aux pilotes, l’équipe a déjà créé une petite surprise en engageant le vétéran Pedro de la Rosa pour les deux prochaines saisons. L’Espagnol aura pour mission de guider l’équipe techniquement et de partager sa longue expérience de troisième pilote au sein de l’écurie McLaren. Quant au second baquet, toutes les spéculations sont encore permises même si Liuzzi estime avoir un accord de longue durée avec HRT. Enfin, une surprise de taille n’est pas à exclure du côté du moteur puisque l’écurie n’a pas confirmé à la FIA la présence du moteur Cosworth dans sa voiture pour 2012.

Tops :
 HRT n’a pas démérité, surtout dans la deuxième partie de saison
 A battu Virgin au championnat constructeurs et l’a rattrapée en performances
 Nouveau propriétaire (Thesan Capital) et partenariat technique avec Williams

Flops :
 Grand Prix d’Australie indigne de la Formule 1
 Encore très loin de pouvoir viser les points
 Communication pas toujours très claire...

Les notes Nextgen-Auto.com :

 Olivier Ferret : 8/20
 D.Thys : 9/20
 Sandrine Bouchard : 10/20
 Jean-Michel Setbon : 10/20
 Moyenne du forum Nextgen-Auto.com : 9/20
 Note globale : 46/100

Jusqu’au 29 décembre, Nextgen-Auto.com vous propose un bilan complet – pilotes et écuries – de la saison 2011 avec une publication dans l’ordre inverse des championnats. Retrouvez, mercredi 7 décembre, les bilans des pilotes Team Lotus.

Info Formule 1

Photos

Vidéos