Formule 1

Bahreïn : le rapport de la FIA remis en cause

Gracia a-t-il vraiment tout vu ?

Recherche

Par Olivier Ferret

8 juin 2011 - 09:52
Bahreïn : le rapport de la FIA remis (...)

La FOTA a envoyé hier sa lettre à la FIA, à Ecclestone et aux organisateurs du Grand Prix de Bahreïn. Le contenu de cette lettre n’a pas encore été officiellement dévoilé mais elle semble indiquer que les équipes ne souhaitent pas se rendre à Bahreïn le 30 octobre.

Elles souhaitent le retour du Grand Prix d’Inde à sa date initiale et une nouvelle date pour Bahreïn, si les conditions le permettent et qui, surtout, ne fasse pas terminer la saison de Formule 1 en décembre. Une demande quasi impossible à satisfaire permettant de ne pas mettre en avant les évidentes raisons politiques qui tourmentent les équipes.

D’autant que le rapport de la FIA, rédigé par Carlos Gracia, est remis en cause par de nombreux observateurs. Ecclestone parle même d’envoyer le sien, lui qui poussait pour que le Grand Prix de Bahreïn ait lieu commence à faire doucement volte-face. "Je veux en savoir plus. Qui croire ?"

Gracia a tenu à défendre son rapport dans la presse espagnole. "Bahreïn était calme quand j’y suis allé mais je reconnais que des manifestations ont de nouveau eu lieu. C’est quelque chose que personne ne peut prédire. Nous ne voulons pas maintenir la course à tout prix. La F1 c’est un total de 2500 personnes et nous ne voudrions pas faire prendre de risques aux pilotes, aux mécaniciens, aux sponsors, à n’importe qui."

"Je peux seulement parler de ce que j’ai vu et c’était le calme complet. J’ai fait des visites officielles mais j’ai aussi marché dans les rues, été dans les magasins et j’ai senti que tout était complètement normal. Les gens achetaient ou travaillaient, rien qui ne puisse attirer mon attention. J’y ai trouvé un gouvernement qui était aussi ouvert au dialogue avec l’opposition."

Rick Patel, de l’organisation civique internationale Avaaz, a suivi de près les évènements à Bahreïn et autour de la course. "A lire le rapport de la FIA, j’ai l’impression d’entrer dans la 4ème dimension ! Dans celui-ci on peut lire qu’aucun droit de l’homme n’a été bafoué alors que 31 personnes ont été tuées et des centaines d’autres torturées ou emprisonnées. La F1 a basé sa décision sur ce rapport dangereusement irresponsable, une décision à laquelle s’oppose maintenant les équipes."

Patel va plus loin : "la F1 doit se désolidariser de Bahreïn immédiatement ou sa réputation sera ternie à jamais. Gracia ne s’est pas entretenu avec des groupes crédibles concernant les droits de l’homme, il n’a pas parlé à des gens blessés, torturés ou aux familles des gens qui sont morts."

Avaaz précise que, depuis le 14 février, "31 personnes au moins sont mortes, plus de 800 arrestations ont eu lieu dont 108 parmi l’équipe permanente du circuit de Sakhir."

Le centre indépendant pour les Droits de l’Homme de Bahreïn a également remis sévèrement en cause le rapport de la FIA. De nouveaux éléments qui ne vont pas en faveur à la tenue du Grand Prix cette année...

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less