Formule 1

Alonso ne se sent pas encore à l’aise sur piste ovale

Mais il se dit heureux de ses séances

Recherche

Par Alexandre C.

18 mai 2017 - 10:27
Alonso ne se sent pas encore à (...)

Fernando Alonso poursuit son apprentissage de l’ovale aux essais des 500 Miles d’Indianapolis et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout se passe sans accroc pour le moment.

Le pilote de 35 ans a bouclé, lors de la séance d’essais hier, 39 tours, avec une vitesse moyenne de 352 km/h, soit le total le plus élevé de son écurie Andretti et la 4e vitesse la plus élevée de la séance.

« C’était délicat » a réagi Alonso après sa 3e séance, disputée sous conditions venteuses. « Il y a eu très peu de roulage pour les gros noms, mais pour moi, courir dans n’importe quelle condition est une bonne leçon. Aujourd’hui, il s’agissait de ça : une leçon pour apprendre comment conduire malgré de forts vents, pour apprendre comment régler la voiture virage après virage. Tout s’est passé selon le plan. L’équipe, je pense, a utilisé ces relais aussi pour tester quelque chose à l’arrière de la voiture, pour le moteur, pour les réglages, donc je pense que c’était aussi une journée productive. »

Comme il le confie lui-même, Fernando Alonso n’est pas encore tout à fait devenu familier avec le circuit en ovale.

« Je suis heureux aujourd’hui… mais je ne suis définitivement pas à l’aise. Bien sûr, si vous faites toute votre carrière en F1, en Europe, et que vous arrivez ici, pour des courses sur ovale, le ressenti de la voiture n’est pas naturel, parce que la voiture tourne à gauche par elle-même. C’est un petit peu étrange quand vous approchez le virage 1 pour votre premier tour. »

« Mais j’ai eu une bonne préparation dans le simulateur, beaucoup d’informations de la part de l’équipe ces deux dernières semaines. Donc je pense que j’arrive un petit peu préparé pour ressentir ce que je dois ressentir. Les tours d’apprentissage, hier, dans le trafic, furent très utiles. Je suis toujours dans le simulateur le matin, dans la voiture l’après-midi. Donc c’est beaucoup de temps de roulage. Je ne suis pas encore prêt, mais je pense que je le serai quand ça comptera vraiment. »

Fernando Alonso s’est également entraîné à bien négocier l’entrée des stands – même s’il a utilisé pour le moment l’entrée réservée aux essais libres et non à la course.

« Nous avons employé le milieu de la journée pour nous entraîner aux arrêts, pas seulement pour moi mais aussi pour les gars. Nous avons appris deux ou trois choses de leur côté comme du mien… comment approcher la ligne des stands, etc, parce que bien sûr, durant les essais libres, c’est OK, mais durant la course, quand 33 voitures rentrent aussi, il y aura beaucoup de trafic. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less