Formule 1

Abiteboul : Renault a dû baisser la performance de son V6 au Brésil

Préserver la fiabilité en course

Recherche

Par Olivier Ferret

13 novembre 2017 - 10:09

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport, confirme que le motoriste français n’a pas voulu prendre de risques sur la fiabilité lors de la course du Grand Prix du Brésil.

Christian Horner révélait après la course que le moteur avait été calé sur une cartographie prudente afin d’éviter les casses, ce qui coûtait 25 à 30 chevaux par rapport à Ferrari et Mercedes.

"Ce week-end, nous avons mis l’accent sur la fiabilité et nous avons vu trois voitures motorisées par Renault finir dans le top dix et cinq rallier l’arrivée. Cette meilleure fiabilité s’est malheureusement faite au détriment de la performance puisque nous étions clairement en deçà de notre potentiel," confirme le Français.

Cela n’a pas empêché une alerte sérieuse pour Brendon Hartley (consommation d’huile excessive) et un souci en toute fin de course pour Pierre Gasly, à investiguer : le Français a révélé que son moteur a perdu de la puissance quelques centaines de mètres avant de passer la ligne d’arrivée...

Du côté de l’équipe d’usine, Renault F1, le bilan est maigre : un seul point marqué. C’est un point de moins à rattraper sur Toro Rosso pour la 6e place au championnat constructeurs mais ce n’est pas assez pour Abiteboul.

"Notre résultat s’est joué au premier tour. Nos deux pilotes y ont perdu des positions avant les remontées de Ricciardo et d’Hamilton. Il n’y avait aucune occasion de les regagner par la suite."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less