10 ans chez Mercedes F1 : Hamilton fait le bilan et évoque son avenir

A-t-il eu des doutes en quittant McLaren pour Mercedes en 2013 ?

Par Alexandre Combralier

28 mars 2023 - 18:13
10 ans chez Mercedes F1 : Hamilton (…)

En Australie, en 2013, il y a dix donc, Lewis Hamilton disputait son premier Grand Prix avec Mercedes – après avoir décidé de quitter McLaren fin 2012, un choix que beaucoup jugeaient audacieux ou risqué à l’époque.

Depuis, Lewis Hamilton a remporté 82 victoires avec Mercedes (sur ses 103) et gagné six autres titres pilotes.

Mais en 2013 donc, le choix de Lewis Hamilton de quitter McLaren (qui avait remporté la dernière course de l’année en 2012, au Brésil) pour Mercedes (une équipe qui avait bien plus souffert) avait paru, pour certains, incompréhensible.

Lewis Hamilton avait-t-il aussi éprouvé, sur le moment, de sérieux doutes d’avoir fait le bon choix ? Pourquoi avait-il décidé de quitter le giron McLaren ?

« Est-ce que cela a été ressenti comme un risque ? Bien sûr. »

« Lorsque l’on prend des décisions, on subit des changements et il y a toujours un risque. Mais j’aurais l’impression de ne pas vivre si je ne prenais pas de risques, si je ne me remettais pas constamment en question et si je ne remettais pas en question ceux qui m’entourent. »

« C’était la direction inévitable que je devais prendre, et je me sentais bien avec ça. Je voulais quelque chose de nouveau. »

« J’étais enthousiaste à l’idée de travailler avec de nouvelles personnes et d’intégrer une équipe qui était en difficulté. Je voulais prendre tout ce que j’avais appris et voir si je pouvais l’appliquer ailleurs. »

« J’étais enthousiasmé par les plans que j’avais entendus mettre en place pour renforcer l’équipe et pour qu’elle devienne une équipe championne. »

« J’ai suivi ce que je sentais dans mes tripes et dans mon cœur. Cela m’a conduit à rejoindre cette équipe formidable et à l’incroyable aventure que nous vivons. »

« Tant de gens m’ont dit que ce n’était pas la bonne chose à faire. Je savais que si je n’avais pas fait ce choix, je l’aurais regretté. »

« Je n’ai pas eu de doutes... même si je me souviens qu’aux alentours de Noël, assis dehors dans le froid, en regardant les montagnes enneigées, je me suis dit : "Mince ! J’espère avoir pris la bonne décision". »

« J’ai eu un moment de réflexion et je me suis dit : "Nous l’avons fait, alors nous allons tout donner". »

« Je me suis concentré sur l’entraînement à donner le meilleur de moi-même à l’équipe. J’ai également pensé à l’importance de remporter une victoire dès cette première saison, ce que nous avons réussi à faire. »

Lewis Hamilton se souvient aussi qu’un de ses tout premiers jours avec Mercedes fut un peu baroque !

« Je me souviens de mon premier baquet et de tous les changements que j’ai effectués. À l’époque, la colonne de direction et la position de conduite étaient très hautes. J’aimais être bas dans le cockpit, alors je me souviens d’avoir abaissé la colonne de direction et d’avoir modifié le baquet. Je pense qu’ils étaient un peu choqués de voir que je moulais mon propre baquet à ce point, ce que les pilotes ne font généralement pas ! L’expérience a été tellement positive et c’est fou, à l’aube de ma 11e saison au sein de l’équipe, que je fasse l’ajustement du baquet avec le même groupe de personnes formidables. »

10 ans chez Mercedes : le bilan et les perspectives d’avenir

Cela fait donc une décennie que Lewis Hamilton évolue depuis chez Mercedes. 10 ans, c’est immensément long à l’échelle d’une carrière en F1.

Qu’est-ce qui a fait rester le Britannique chez Mercedes ? Qu’est-ce qui pourrait l’en faire partir un jour ?

« Si je n’ai pas l’impression d’être mis au défi, de ne pas progresser ou de ne pas évoluer, c’est là que vous commencez à penser à votre prochain départ. »

« J’ai l’impression que toute l’équipe a évolué, avec de nouvelles personnes, de nouvelles structures mises en place, de nouveaux objectifs fixés. »

« J’ai l’impression d’avoir eu la bonne équipe pour évoluer. Non seulement en tant que pilote, mais aussi en tant qu’homme. On m’a donné la possibilité d’être moi-même et j’ai été accepté par Mercedes. »

« Et regardez ce que nous avons accompli ensemble - non seulement en termes de résultats sur la piste, mais aussi de choses que nous avons accomplies en dehors de la piste, avec les mesures que nous avons prises. Comme les changements que nous apportons grâce à "Accelerate 25" et "Mission 44" [initiatives pour promouvoir la diversité], où nous commençons vraiment à avoir un impact sur les gens. »

« Je suis très fier parce que nous nous imposons les normes les plus strictes et les niveaux les plus élevés dans tout ce que nous faisons. »

Le plus grand défi de Lewis Hamilton chez Mercedes est peut-être désormais devant lui : refaire de son équipe une équipe gagnante, alors que 2023 a si mal commencé.

« Nous savons que nous ne sommes pas parfaits et que nous pouvons toujours nous améliorer - c’est ce que nous essayons toujours de faire. »

« Nous n’avons pas une très bonne voiture en ce moment, mais nous mettons un pied devant l’autre et nous savons que nous pouvons revenir aux avant-postes. »

« Ce sera la tâche la plus difficile que nous ayons eu à accomplir ensemble pour revenir là où nous voulons être et rattraper Red Bull. »

« Mais quel exploit ce pourrait être. »

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos