Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Schumacher : Nouvelle opération dans la nuit, une situation mieux contrôlée

Il n’est pas hors de danger

F1


Miniboutik



Le CHU de Grenoble a tenu sa conférence de presse du jour à 11 heures sur l’état de santé de Michael Schumacher. Il a été révélé que Schumacher avait subi une nouvelle opération dans la nuit et que la situation est mieux contrôlée qu’hier. Le septuple champion du monde n’est toujours pas hors de danger.

"Schumacher a passé un nouveau scanner tard dans la soirée et a montré une amélioration passagère," déclare Jacqueline Hubert, directrice générale. "Une nouvelle intervention a été décidée de manière collégiale pour évacuer un hématome durant cette nuit. Une légère amélioration a été notée suite au scanner passé ce matin."

Jean-François Payen, chef du service réanimation, ajoute : "Nous avons constaté hier en fin de journée une amélioration transitoire de la pression intracrânienne. Cela nous a permis de faire passer un scanner à Schumacher sans prise de risque inutile. Il y a quelques signes relativement stables et il n’y a pas d’aggravation a priori."

"Il nous est apparu possible de proposer une intervention chirurgicale à la famille pour traiter de manière plus efficace la pression dans le crâne. Cette intervention a duré 2 heures et a montré une bonne efficacité relative. C’est un résultat correct et satisfaisant. La situation est mieux contrôlée qu’hier."

Le neurochirurgien Emmanuel Gay poursuit : "Nous en avons parlé à la famille, c’est une décision difficile mais nous devions évacuer un hématome à gauche du cerveau. Cet hématome a été correctement évacué. Le scanner montre d’autres lésions au niveau du cerveau, à surveiller et à suivre. Schumacher est sous surveillance horaire régulière."

"Il n’est pas hors de danger, nous avons gagné un peu de temps dans l’évolution du trauma," ajoute Jean-François Payen. "Il y avait une fenêtre qui s’est ouverte et il fallait l’exploiter. Pas de pronostic, cela peut évoluer dans un bon sens ou un mauvais sens en réanimation. Schumacher reste sous coma artificielle."

Selon Emmanuel Gay, "la situation est stabilisée et une 3ème intervention n’est pas prévue. La situation est moins aigüe qu’il y a 24 heures. Nous étions nombreux hier soir pour décider de la 2ème intervention et ensuite nous avons exposé les bénéfices et les risques à la famille. La famille est toujours informée."

"On a une stratégie médicale de corriger un certain nombre d’anomalies qui persistent, qui sont du domaine de la réanimation. Il faut se donner un peu de temps dans cette phase de stabilité. Les heures à venir sont des heures cruciales dans notre stratégie thérapeutique," reprend Jean-François Payen.

"Il reste encore beaucoup d’hématomes. Celui qui a été évacué à gauche était accessible," admet Emmanuel Gay. "Il y a encore des hématomes un peu partout, il ne faut pas penser qu’il n’y a plus rien sur le scanner. C’est pour ça que la situation peut évoluer heure par heure. A priori les zones ne sont pas accessibles. Elles seront surveillées mais elles n’ont pas la même taille que celle opérée hier soir. Le projet n’est pas de les évacuer."

Le Professeur Saillant intervient et précise que "la famille est toujours ici. Corinna, ses enfants, son frère sont là. La décision d’opérer a été prise avec la famille, avec son médecin allemand qui nous aide considérablement et moi-même. Il ne faut pas se dire que c’est gagné. Il faut rester réaliste, toute la famille est consciente de cela. On a décidé de parler de signes objectifs. Mais il serait malhonnête de tirer des plans sur l’avenir. Quel sera le pronostic demain, dans six mois ou dans deux ans, ce serait stupide d’en parler. Je vous demande de ne pas tirer des plans sur la comète."

Schumacher restera placé dans le coma dans les heures et probablement les jours à venir.

"Nous n’avons pas baissé l’intensité des traitements. Il n’est pas question de le réveiller et de voir dans quel état neurologique il sera. D’autres traitements sont en cours et doivent être conservés. On ne va pas vous cacher qu’à la vue du scanner, nous avons été un peu surpris. Devant ces petits signes d’amélioration, nous avons pris cette décision d’opérer mais on reste dans une situation encore critique. Il est difficile de se projeter dans un avenir même proche," déclare Jean-François Payen.

Un transfert de Michael Schumacher en Allemagne n’est pas encore à l’étude.

"Envisager un transfert serait dangereux sur le plan de la condition médicale. Il est encore très fragile. Cette question viendra et on décidera de manière collégiale à quel moment ce transfert pourra être envisagé. A l’heure actuelle, nous pensons au sein de notre équipe et grâce à une communauté médicale élargie qu’il reste ici."

Jean-François Payen conclut de son côté et assure traiter avec la même attention tous les patients de l’hôpital.

"Je veux rassurer les autres patients « lambda » du CHU qui sont traités avec la même attention et le même engagement thérapeutique par l’ensemble de nos équipes médicales et soignantes que Michael Schumacher. Notre métier n’est pas uniquement dédié à une ou deux personnes aussi renommées soient-elles."

Le Professeur Saillant explique qu’il n’y aura pas de point-presse régulier. Les membres du CHU de Grenoble ne s’exprimeront qu’en cas d’évolution de l’état de santé.

"Je vous demande de ne pas mettre de pression sur le monde médical et sur la famille et de se contenter de ces conférences de presse sans demander des interviews. Il faut faire comme tout le monde. On est un peu moins inquiet qu’hier. Mais ce soir ou demain, la situation peut se retourner. Il faut nous laisser travailler. Nous referons une conférence de presse s’il y a des choses nouvelles. S’il n’y a pas de chose nouvelles, ce n’est pas vous cacher quelque chose, c’est simplement que le travail quotidien se poursuit."


31 décembre 2013 - 11h17, par Olivier Ferret 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : David Coulthard : Schumacher reçoit des hommages mérités
Info suivante : Schumacher : 50% de chance de survie, risques de lourdes séquelles


F1
Photos - Essais F1 à Abu Dhabi - 27-28/11 (569 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Course (497 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Avant-course (372 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Samedi (749 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Vendredi (721 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Jeudi (278 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
F1

F1
Vidéo - La dernière interview croisée entre Ricciardo et Verstappen
Vidéo - Au GP d’Abu Dhabi, l’heure est au bilan de la saison
Vidéo - Hamilton et Vettel échangent leurs casques
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
F1

















F1
F1

WRC
WRC

F1
Photos - Essais F1 à Abu Dhabi - 27-28/11 (569 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Course (497 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Avant-course (372 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Samedi (749 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Vendredi (721 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Jeudi (278 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
F1