Formule 1

Schumacher : 50% de chance de survie, risques de lourdes séquelles

Selon François-Xavier Roux, professeur de neurochirurgie

Recherche

Par Olivier Ferret

31 décembre 2013 - 12:11
Schumacher : 50% de chance de (...)

Invité sur BFM TV pour réagir à la conférence de presse donnée ce matin par le CHU de Grenoble, François-Xavier Roux, professeur de neurochirurgie, a souhaité rester très prudent car il y a encore beaucoup de chemin à faire pour l’Allemand.

Comme l’ont expliqué les médecins, Schumacher a vu son état s’améliorer un petit peu, au point de pouvoir procéder à une deuxième opération. Mais la situation de l’ex-pilote de F1 reste critique, puisqu’il est toujours plongé dans un coma artificiel et en proie à de nombreux hématomes diffus dans le cerveau.

"Mes collèges du CHU de Grenoble restent très prudents. Ça va moins mal. Il y a un petit mieux radiologique. Quand à l’état clinique, on ne peut pas en juger. Il est toujours dans le coma et maintenu endormi. On ne peut juger son état neurologique. On n’a que les images du scanner," indique le professeur Roux.

Avant de parler d’éventuelles séquelles, François-Xavier Roux souligne d’abord que "Schumacher a 50% de chance de survie. Ça n’a pas l’air trop mal parti car il est parfaitement pris en charge."

Ensuite "statistiquement, il n’y a guère plus d’un tiers de ce type de patients qui vivent sans être dépendants, sans avoir des séquelles lourdes. Il faut rester optimiste mais avec beaucoup de prudence."

"Il y a des risques de séquelles éventuelles du langage parce c’est la partie gauche du cerveau (celle où il a été opéré cette nuit) qui commande le langage chez les droitiers," conclut François-Xavier Roux.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less