Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - ‘La voiture vaut 100, nous sommes à 102’ : Hamilton en symbiose avec Mercedes

Il ne se voit pas plus chanceux que Ferrari

F1


Miniboutik



40 points : telle est désormais l’avance que compte Lewis Hamilton sur Sebastian Vettel au classement, alors que la Ferrari dispute à la Mercedes le titre de meilleure monoplace du plateau.

Serait-ce la chance qui expliquerait un tel écart au classement des pilotes ? Le pilote Mercedes n’est bien entendu pas d’accord avec une telle assertion.

« Je ne pense pas que nous ayons eu de la chance. Quand Sebastian Vettel a heurté le mur vendredi dernier et endommagé sa voiture, en perdant du roulage, ce n’est pas nous qui avons eu de la chance. »

« Je fais en sorte de ne pas me retrouver dans ce genre de situation et c’est un grand motif de fierté. Et je sais que j’ai une équipe qui repose sur moi, comme son équipe repose sur lui et Kimi Räikkönen. Il y a beaucoup de pression sur nous. La moindre erreur que vous commettez a de grandes conséquences. »

Les explications à rechercher ne seraient-elles pas finalement plus classiques ? Lewis Hamilton révèle ainsi que Mercedes a bien progressé dans la compréhension de sa voiture.

« Nous n’avons amené aucune évolution. Nous avions amené une évolution à Monza, mais pas à Singapour. Mais naturellement, nous travaillons toujours sur la compréhension de notre voiture du point de vue technique. Finalement, nous sur-performons. Le rythme de notre voiture vaut 100, et nous, nous sommes à 102. C’est un sentiment incroyable. »

« Tout le monde a énormément d’énergie, et pour moi, c’est vraiment inspirant. Les gars pourraient se dire ‘Allez, cela fait six ans que nous sommes ensemble, nous avons gagné énormément de courses’, mais non. »

« Je leur ai demandé ‘Avez-vous des questions pour moi ?’, parce que je les encourage à me poser des questions après un debrief, et ils ont creusé tous les dossiers, et ont trouvé des questions. Donc nous nous sommes grandement améliorés en communication je crois cette année. »

Lewis Hamilton fait également la différence avec un état d’esprit qui le pousse à « rester humble. »

« C’était une course difficile. Les voitures sont beaucoup plus rapides que d’habitude, et bien sûr, ces deux dernières semaines ont été juste intenses. Donc j’ai hâte de prendre quelques jours de repos. »

« Nous devons continuer à rester humbles. Il reste encore beaucoup de points à distribuer mais avec ce genre de performance, cette concentration en tant qu’équipe, je crois vraiment que nous pouvons connaître des week-ends aussi réussis que celui-ci jusqu’à Abu Dhabi. C’est le but. »

Lewis Hamilton a énormément transpiré en deux heures de course et a vécu l’une des courses les plus éprouvantes de sa carrière. Pour autant, le spectacle à la TV n’était pas des plus mirobolants…

« Naturellement, c’était une course difficile mais il nous faut conserver une énergie maximale. Est-ce que c’était une course excitante pour vous ou pas vraiment ? Non ? J’ai vraiment entendu des ronflements… »

Pour remporter un nouveau titre mondial, Mercedes doit continuer de prendre l’ascendant sur Ferrari dans la course au développement. Le pilote Mercedes a confiance en les capacités des siens.

« Nous en apprenons constamment davantage au sujet de la voiture et nous affinons ses réglages. Nous amenons des évolutions de temps en temps, mais ce sont à peu près les mêmes que chez Ferrari. Mais il s’agit plus de comprendre les pneus, d’être plus à l’aise dans la voiture, pour aller chercher la limite. »

« Beaucoup de nos directions de travail sont données après nos débriefs. J’en ai des longs et nous travaillons au point de ne rien laisser au hasard, pas un seul élément dans la voiture. Cette équipe, c’est la plus forte que j’ai connue en termes de communication, à l’usine et sur la piste. Il y a énormément de confiance entre nous. »

Si Lewis Hamilton n’avait pas été aussi performant à Singapour, certains commentateurs auraient immédiatement pointé du doigt son calendrier chargé depuis 10 jours – il s’est rendu à Shanghai et à New York pour le lancement de sa marque de vêtements.

« S’agissant de mon pilotage, j’ai certaines choses, à l’extérieur de la F1, qui me stimulent. Je sais que certains ont posé des questions pour savoir si c’était une distraction pour moi, et naturellement, si je commets une seule faute, les gens vont dire que cette faute était la conséquence de tout cela. Vous pouvez le voir, ça n’affecte pas ma performance, ça l’améliore, en fait. Je suis en excellente santé. Je suis devenu végétarien l’an passé, depuis Singapour 2017, et depuis j’ai connu ma meilleure année sur le plan physique. »


17 septembre 2018 - 10h22, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Horner est heureux de voir les deux Red Bull à l’arrivée
Info suivante : Ocon pense garder son volant jusqu’en fin de saison


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC