Formule 1

Racing Point pourrait débloquer ‘plus de potentiel’ en Chine selon Stroll

Un 1000e Grand Prix plus positif pour les Roses ?

Recherche

Par A. Combralier

9 avril 2019 - 14:21
Racing Point pourrait débloquer (...)

Racing Point ne dispose pas d’une monoplace particulièrement compétitive en ce début de saison. Le Grand Prix de Chine marquera-t-il, enfin, le rebond des Roses ?

Lance Stroll, qui a commis plusieurs fautes lors du dernier week-end de course, doit certainement se faire pardonner par Otmar Szafnauer et son haut-management. Mais aura-t-il les moyens de rentrer dans les points ?

« Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre pour ce week-end en Chine. J’espère que nous pourrons être plus compétitifs qu’à Bahreïn, parce que la piste est d’une nature différente. Il y a un sympathique enchaînement de virages rapides, le circuit est amusant. La piste est très large, avec l’une des plus longues lignes droites de l’année. C’est certainement la meilleure opportunité pour dépasser. »

« Nous avons souffert avec l’équilibre de la voiture à Bahreïn, et nous avons travaillé sur ce point lors des essais de la semaine dernière. Nous apprenons toujours comment maximiser le package aérodynamique actuel, mais il semble que nous soyons sur la bonne voie. Nous pouvons débloquer plus de potentiel ce week-end. »

Sergio Pérez est lui rentré, tout juste, dans les points à Bahreïn. Il aborde ce Grand Prix de Chine en sachant que la piste proposera de nombreux défis techniques.

« La piste, en elle-même, est difficile. Le premier virage est délicat : il est très long et il est difficile d’être précis, donc même la plus petite erreur ici, coûte cher, et vous frustre. C’est une piste qui est dure pour l’avant de la voiture, donc il faut trouver un bon équilibre pour faire fonctionner les pneus avant dans les virages longs et rapides. Dans l’ensemble, cette piste est très technique. »

Ce Grand Prix de Chine marque également le 1000e Grand Prix de l’histoire de la F1. De ces 1000 courses, laquelle est la préférée du Mexicain ?

« Comme pilote, la course la plus mémorable pour moi fut sans doute le Grand Prix de Malaisie 2012. C’était ma deuxième année en F1 et j’ai fini 2e, après une bataille fantastique contre Fernando Alonso. Cette course m’excite toujours aujourd’hui. La météo avait bouleversé toutes les stratégies et je rattrapais la Ferrari dans les derniers tours. C’était une course formidable pour les fans. »

Lance Stroll a bien moins d’expérience que son coéquipier, mais dit avoir regardé « près de 250 courses » de F1.

« Les batailles entre Michael Schumacher et Fernando Alonso, en 2006, c’est ce dont je me rappelle le plus. S’agissant des courses auxquelles j’ai participé, sans aucun doute, Bakou 2017 est ma favorite. C’était une course avec tant d’événements ! C’était excitant pour les fans. C’était aussi passionnant dans le cockpit, et c’est définitivement mon plus grand moment en F1 jusqu’à présent [3e place]. »

Racing Point F1

expand_less