Formule 1

Pourquoi Grosjean a préféré l’IndyCar aux autres options

Le Français est impatient de rejoindre le championnat

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 février 2021 - 10:06
Pourquoi Grosjean a préféré l’IndyCar (...)

Après l’annonce de son arrivée en IndyCar cette année, Romain Grosjean a participé à une séance de questions-réponses sur Twitch. Interrogé sur la raison pour laquelle il a choisi l’IndyCar plutôt que la Formule E ou les autres options se présentant à lui, il a été très clair sur les raisons de son arrivée outre-Atlantique.

"C’est plus sexy, c’est l’option la plus amusante, la plus palpitante et la plus compétitive à laquelle je puisse penser actuellement" a déclaré le pilote français. "Comme je le dis, je suis très heureux de rejoindre l’IndyCar."

"Après l’accident de Bahreïn, il y a une chose que j’ai réalisée, c’est qu’il faut avoir le choix de dire oui ou non dans la vie. Vraiment, je pense que l’IndyCar est une excellente discipline avec des pilotes de pointe et des voitures de pointe passionnantes à piloter."

"Will Power a posté une superbe vidéo sur Twitter, filmée depuis le casque lors d’un test à Sebring. En regardant l’embarqué et en entendant le moteur, j’ai envoyé la vidéo à ma femme et je lui ai dit ’c’est pour ça que je le fais’. J’ai senti que c’était ce que je voulais faire. C’est pour cela que je veux courir, ça semble génial."

S’il ne se fixe pas encore d’objectif précis, alors que son premier test interviendra le 22 février, il sait déjà qu’il aura beaucoup de travail mais ne s’en inquiète pas. Il ne s’inquiète pas non plus du possible effet négatif de ses blessures à la main.

"Je pense que nous pouvons être compétitifs. Je ne reviens pas juste pour faire le nombre en IndyCar. Je viens en sachant que j’ai beaucoup de choses à apprendre. Nous sommes prêts à relever ce défi et à apprendre aussi vite que possible. Voyons ce que ça nous apportera."

"Je ne pense pas que mettre les gants va être un problème. Le premier test en IndyCar est le 22 février, serai-je prêt à 100% ? Probablement pas encore, mais je pense que je le serai à 100% pour la première course le 17 et le 18 avril."

Depuis que les contacts avec Dale Coyne ont repris et que sa place est confirmée, Grosjean passe du temps à analyser des courses d’IndyCar pour comprendre les clés de ce championnat, qui reste assez éloigné de la F1. Il s’est amusé du temps passé à en regarder dans son historique.

"J’ai regardé 18 heures et 36 minutes d’IndyCar ces derniers mois ! J’ai récemment regardé Mid-Ohio 2018. Sébastien Bourdais a eu un problème en qualifications et a débuté à l’arrière du peloton. Il est revenu comme une balle et a terminé sixième juste derrière Scott Dixon."

"Il a commencé en pneus noirs (durs, ndlr), est passé en rouges (tendres, ndlr), puis est revenu sur les noirs. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut voir en Formule 1, sauf si les Mercedes se qualifient à l’arrière du peloton, ce qui n’arrive jamais. C’était vraiment beau à voir."

Il explique enfin une des raisons à son impatience de rouler dans le championnat : "Oui, je pense que l’excitation vient du fait qu’en Formule 1, après le premier virage, vous savez quel va être votre résultat, car vous savez quel va être le rythme de la voiture. Certaines choses peuvent changer, mais pas autant qu’en IndyCar."

Enfin, le Français a révélé qu’il porterait certainement lors de son premier test, voire même lors de la première course de la saison, le casque que ses enfants avaient dessiné pour Abu Dhabi.

Il doit le faire refaire avec les bons sponsors et le bon numéro, puisqu’il portera le 51, mais promet qu’il sera utilisé au volant. Il aurait normalement dû effectuer sa dernière course avec, s’il n’avait pas eu son accident de Bahreïn.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less