Pérez gagne le Grand Prix de Monaco F1 au terme d’une course folle

Sainz et Verstappen sur le podium, Leclerc 4e

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 mai 2022 - 18:02
Pérez gagne le Grand Prix de Monaco (...)

Les séances d’essais du Grand Prix de Monaco ont fait de Charles Leclerc le favori, avec une pole position sans contestation, et le meilleur temps de deux des trois séances libres. Seul Sergio Pérez est venu troubler sa domination en EL3 samedi matin.

La Ferrari a montré récemment des difficultés à s’imposer en rythme de course, mais un circuit comme Monaco pourrait jouer en faveur du Monégasque et de la Scuderia. En effet, les dépassements y sont très difficiles.

De plus, Leclerc aura un atout sur la première ligne à ses côtés, avec son équipier Carlos Sainz. Ils devancent les Red Bull de Pérez et Max Verstappen, ce dernier ayant concédé du terrain au Mexicain tout au long du week-end.

Après un Grand Prix d’Espagne durant lequel Verstappen et Red Bull ont repris la tête des deux championnats, Ferrari voudra inverser la tendance et permettre à Leclerc de briller enfin à domicile, lui qui n’a rien connu d’autre que des abandons à domicile.

Red Bull et Ferrari ont changé les boîtes de vitesses de Pérez et Sainz après leur accident de la veille. Du côté de Verstappen, l’équipe autrichienne a assuré avoir résolu - au moins pour cette course - les problèmes de DRS.

Pirelli annonce une stratégie à un arrêt sur le sec, avec soit tendres / durs, soit mediums / durs. Néanmoins, la météo s’est fortement dégradée dans l’heure précédant la course, et les températures différentes, voire la pluie, pourraient bousculer ces prédictions.

14h39 : Les nuages continuent d’approcher Monaco et quelques gouttes de pluie se font sentir sur la grille, mais rien ne dit pour le moment qu’il va pleuvoir.

14h46 : La pluie tourne toujours autour du circuit de Monaco, des gouttes continuant à tomber, sans pour autant qu’une averse n’arrive.

14h50 : La pluie s’intensifie légèrement mais l’asphalte reste sec. Mario Isola, le directeur de Pirelli, explique qu’il est impossible de chausser les intermédiaires pour le moment, mais que les pilotes vont surement devoir chausser les pneus tendres, car l’asphalte refroidit.

14h54 : Il pleut à Monaco, et les équipes vont finalement devoir chausser des pneus intermédiaires au départ, car les gouttes ont redoublé !

14h57 : La procédure de départ est suspendue, alors que les pilotes sont tous chaussés de pneus intermédiaires.

14h58 : Incompréhension du côté de Red Bull, comme l’explique l’ingénieur de Verstappen à la radio : "On aura un avertissement de 10 minutes avant le départ quand ils l’auront décidé."

14h59 : Le départ du tour de formation sera donné à 15h09 !

15h02 : Le tour de formation se fera derrière la voiture de sécurité, ce qui est dommage, alors que la piste est loin d’être détrempée.

15h05 : Le départ reçoit un nouveau retard, apparemment pour que tout le monde chausse des pneus pluie. ce qui est déjà fait. Verstappen ne comprend pas ce que fait la direction de course... et l’on doit bien avouer que nous non plus !

15h07 : Le départ sera bien donné derrière la voiture de sécurité, à 15h16 cette fois.

15h08 : L’ingénieur de Leclerc annonce dix minutes de forte pluie, et une averse qui ira vers le calme.

15h10 : Comme nous vous l’annoncions il y a quelques minutes, tous les pilotes s’élanceront en pneus pluie et non intermédiaires. C’est désormais la direction de course qui l’oblige.

15h14 : Leclerc demande à son ingénieur si un arrêt au stand est obligatoire en pneus pluie, ce dernier lui répond par la négative. "Bien", rétorque le Monégasque.

15h16 : Les voitures s’élancent pour le tour de formation sur une piste détrempée et très glissante.

15h18 : La pluie s’intensifie de nouveau à Monaco, et plusieurs tours vont donc être effectués derrière la voiture de sécurité. Le peloton est toujours sous régime de tour de formation, et Vettel confirme que c’est désormais "de la forte pluie" qui tombe sur la Principauté.

15h20 : Le drapeau rouge est brandi ! Daniel Ricciardo explique qu’il est très difficile de rouler dans ces conditions.

15h23 : On peut constater de hautes rigoles d’eau au point de corde des virages de la Piscine, ce qui laisse penser que la course restera encore sous régime de drapeau rouge encore quelques minutes. Néanmoins, une éclaircie est toujours prévue par la suite.

15h28 : L’éclaircie se confirme, arrivant par l’est, de là où était venue la pluie tout à l’heure.

15h37 : La pluie ralentit grandement à Monaco, ce qui devrait permettre de relancer la course dans un délai raisonnable.

15h42 : Une nouvelle averse intense frappe finalement la Principauté.

15h53 : Le statut météorologique officiel de la FIA vient de passer de "pluie" à "gouttes parsemées". Croisons les doigts pour que la course puisse reprendre rapidement !

15h55 : La direction de course annonce que la course devrait s’élancer à 16h05 !

16h01 : La course va être relancée derrière la voiture de sécurité, pour évaluer les conditions de piste.

16h04 : McLaren explique à Ricciardo que la pluie pourrait revenir. Selon son ingénieur, la perturbation est présente, mais elle ne se matérialise pas.

Ce n’est pas un tour de formation, mais bel et bien le départ de la course auquel on assiste !

Tour 1 : Les voitures sont en piste ! Il reste moins de deux heures, et 77 tours, car un des deux tours de formation à 15h a été décompté, et le chrono de 3 heures de l’événement a été lancé à 15h. Et Latifi est dans les rails à l’épingle du Fairmont ! Stroll a frôlé les rails au casino et a une crevaison à l’arrière droit.

Tour 2 : Un départ lancé va être donné !

Tour 3 : La course est lancée à Monaco ! Leclerc garde la main devant Sainz, Pérez et Verstappen. Les pilotes ne dépassent pas, car la piste est très humide.

Tour 4 : Leclerc signe le meilleur tour en course, et les Gasly est repassé par les stands pour chausser des intermédiaires, comme Latifi.

Tour 5 : Pérez a perdu du temps dans ce tour, et Verstappen s’est rapproché. Leclerc a déjà 2"3 d’avance sur son équipier. Les écarts ne se créent pas, en revanche, avec Norris et Russell. Hamilton annonce que la piste sèche vite. Gasly est en difficulté avec les pneus intermédiaires.

Tour 6 : Leclerc accélère en 1’39"679, confirmant que le rythme s’accélère. Ferrari annonce qu’il ne pleuvra plus pendant 25 à 30 minutes au moins. Sainz devance les Red Bull, Norris, Russell, Alonso, Hamilton, Ocon et Vettel. McLaren confirme à Ricciardo qu’il ne faut pas chausser les intermédiaires pour le moment.

Tour 7 : Sainz a repris le meilleur tour en course dans la sixième boucle, en 1’37"998. Gasly avait battu le chrono juste avant, et il semblerait que l’on soit dans une période de transition entre pluie et intermédiaires. Vettel, Schumacher et Tsunoda passent en pneus intermédiaires aussi.

Tour 8 : Leclerc a repris le meilleur tour en course en 1’37"181, en reprenant une seconde à ses rivaux. Il devance Sainz de 3"5, Pérez de 5 secondes, et Verstappen de 6"5. Au jeu des arrêts aux stands, Bottas est entré dans les points. Verstappen confirme que la piste sèche, mais explique que la piste est piégeuse avec les pneus pluie.

Tour 10 : Leclerc améliore le meilleur tour en course en 1’36"588. Pour le moment, les pneus pluie restent les plus indiqués. Norris a reçu l’information selon laquelle Russell doit attaquer pour se rapprocher de lui, et McLaren lui annonce le "Plan B".

Tour 11 : La dixième boucle a marqué un nouveau record pour Leclerc en 1’36"299, et il gagne six dixièmes de seconde par tour sur ses rivaux. Gasly est dans le sillage de Zhou en 14e place. Albon a tiré tout droit à Sainte Devote. Zhou s’est raté à la Nouvelle Chicane, et Gasly est dans son sillage.

Tour 12 : Avec un nouveau meilleur tour en course (1’25"323), Leclerc dépasse les cinq secondes d’avance sur Sainz. Zhou laisse passer Gasly pour ne pas prendre une pénalité.

Tour 13 : Sainz accélère et se détache légèrement de Pérez, puisque l’écart est de deux secondes. Leclerc accélère en 1’35"077. Gasly est derrière Ricciardo, qui tourne à 7 secondes des leaders et à 3 secondes de Magnussen devant lui.

Tour 14 : La piste sèche et Pérez dit que les pneus intermédiaires sont les bons actuellement. Leclerc améliore le meilleur tour en course en 1’33"665. Gasly passe à la Piscine devant Ricciardo, confirmant que les intermédiaires fonctionnent bien.

Tour 15 : Meilleur tour en course pour Sainz (1’32"995). Il est à 5 secondes de Leclerc et a 2"7 de marge sur Pérez et Verstappen. Norris est à 10 secondes des Red Bull, et il possède 4 secondes d’avance sur Russell. Alonso est assez proche, Hamilton est à 5 secondes de l’ALpine et possède 11 secondes de marge sur Ocon. Ce dernier est isolé avec 10 secondes d’avance sur Bottas et Magnussen. Gasly remonte très vite désormais, avec le meilleur tour en course en 1’31"251 !

Tour 16 : Sainz veut garder les pneus pluie jusqu’à ce que les pneus slicks soient bons à utiliser. Les leaders n’ont aucun intérêt à perdre leur position en piste pour se retrouver dans le trafic. Hamilton, en revanche, s’arrête à la fin du 15e tour et ressort en pneus intermédiaires. Et Pérez rentre à la fin du 16e tour !

Tour 17 : Leclerc mène avec 5"9 d’avance sur Sainz, et 9"6 sur Verstappen. Pérez ressort cinquième derrière Norris en gommes intermédiaires. La question est désormais de savoir combien de temps il sera bloqué derrière la McLaren, tandis que Hamilton signe le meilleur premier secteur absolu. Sainz aimerait attendre et mettre les slicks, mais Ferrari veut le faire rentrer pour mettre les intermédiaires. Finalement, il reste en piste, contrairement à Norris !

Tour 18 : Pérez va donc avoir la piste claire pour remonter sur Verstappen, et c’est maintenant Leclerc qui décide de s’arrêter, tout comme Verstappen. Hamilton signe le meilleur tour en course dans la 17e boucle et s’accroche légèrement avec Hamilton.

Tour 19 : Pérez a signé le meilleur tour en course en 1’25"215, et il parvient à passer devant Leclerc et Verstappen ! Très belle stratégie de Red Bull avec le Mexicain, qui va être largement devant Sainz. Ce dernier va regretter d’avoir conseillé à Ferrari de ne pas chausser les intermédiaires.

Tour 20 : Sainz n’a plus que 6 secondes d’avance sur Pérez, et il va devoir aller au bout de sa stratégie en attendant de pouvoir passer les pneus slicks. Il perd entre trois et quatre secondes au tour sur les pilotes ayant chaussé des pneus intermédiaires neufs.

Tour 21 : Verstappen a signé le meilleur tour en course en 1’24"805, bien meileur que Leclerc. Hamilton est en difficulté pour dépasser Ocon. Ricciardo, Zhou, Albon, Schumacher et Latifi ont chaussé les pneus slicks, et Sainz s’arrête à la fin du tour ! C’est aussi le cas pour Leclerc, Russell et Alonso !

Tour 22 : Ferrari a demandé à Leclerc de rester dehors trop tard, et le Monégasque a perdu du temps ! Les pilotes qui sont en pneus slicks amélioraient leur chrono, et Ferrari n’a pas voulu perdre de temps. Les Red Bull, Norris et Hamilton rentrent aussi. Red Bull fait aussi un double arrêt.

Tour 23 : Pérez est en tête pour une demi-seconde devant Sainz ! Verstappen est à 4 secondes de l’Espagnol, et a une seconde d’avance sur Leclerc, qui hurle contre son équipe à la radio : "Qu’est-ce que vous avez fait ?" Russell est cinquième et signe le meilleur tour en course en 1’23"633. Pérez et Sainz sont coincés dans le trafic !

Tour 24 : Le temps perdu par les deux leaders a permis à Verstappen de revenir à 1"6 de Sainz. Le quatuor de tête se tient en 3"2 ! Verstappen est sous enquête pour avoir franchi la ligne des stands.

Tour 25 : Pérez accélère, une fois débarrassé des retardataires. Il reprend un peu de marge sur Sainz, qui est sous la menace de Verstappen et Leclerc. Russell remonte et est à 9"7 de Leclerc. Norris est sixième devant Hamilton, Ocon et Bottas. Magnussen a abandonné à cause d’une casse moteur.

Tour 26 : Russell signe de nouveau le meilleur tour en course, il roule entre 1 et 2 secondes plus vite que les leaders !

Tour 27 : Enorme accident de Mick Schumacher à la piscine, la voiture est coupée en 2 ! Le pilote va bien et sort de la voiture détruite. Le choc n’a heureusement pas été trop violent contre le rail, ce sont les TecPro qui ont absorbé le gros impact, et l’angle a arraché le train arrière.

Tour 28 : La voiture de sécurité reste déployée car il reste un peu plus de 70 minutes avant la fin du chrono. Pérez mène devant Sainz, Verstappen, Leclerc, Russell, Norris, Alonso, Hamilton, Ocon et Bottas. Vettel suit devant Gasly, Ricciardo, Stroll, Tsunoda, Zhou, Latifi et Albon.

Tour 29 : Compte tenu du rythme de Russell avant la neutralisation, il pourrait être le pilote le plus en verve à la relance, maintenant que le peloton est resserré.

Tour 30 : Le drapeau rouge est finalement déployé !

17h05 : La course va repartir à 17h05 avec un départ lancé. Un départ arrêté serait injuste pour les pilotes étant hors de la trajectoire.

17h11 : La direction de course n’a pour le moment pas donné suite au franchissement de ligne des stands de Verstappen après son arrêt, ce qui pourrait avoir un gros impact sur la suite de la course.

17h14 : Red Bull annonce à Pérez que la pluie est à l’ouest de Monaco, mais qu’il n’est pas prévu qu’elle arrive sur le circuit.

17h15 : Les pilotes reprennent la piste ! Pérez, Verstappen, Russell, Alonso, Hamilton, Ocon, Tsunoda, Zhou, Latifi et Albon sont en pneus médiums, et les autres en durs. On a donc des Red Bull en médiums et des Ferrari en durs !

17h18 : Il reste 42 minutes, 31 tours ont été effectués, et il faut atteindre la fin du 57e pour que l’ensemble des points soient distribués.

Tour 32 : Les voitures à un tour peuvent se dédoubler, et la Safety Car éteint ses lumières pour marquer le départ à venir à la fin du 32e tour.

Tour 33 : C’est reparti ! Pérez est en tête devant Sainz, Verstappen et Leclerc. Russell est cinquième.

Tour 34 : Les pneus médiums semblent se mettre de la bonne manière en température, mais les écarts ne se creusent pas dans le peloton, et le top 10 se tient en 12 secondes à la fin du 34e tour.

Tour 35 : Pérez prend le meilleur tour en course en 1’20"677, battu par Albon en 1’20"511 ! Le pilote Williams profite de la piste claire devant lui. Selon Red Bull, il reste 29 tours avant d’arriver à la fin du chrono.

Tour 36 : Pérez a pris le meilleur tour en course en 1’19"8, mais Leclerc le bat en 1’19"112. Les quatre pilotes de tête se tiennent en trois secondes, et Russell roule dans leur rythme ! Ocon est pénalisé de 5 secondes, vraisemblablement pour le petit accrochage avec Hamilton. La réactivité de la direction de course et des commissaires laisse à désirer...

Tour 37 : Sainz fait le meilleur tour en course en 1’18"962 et se rapproche à une demi-seconde du Mexicain, en continuant à enchaîner les meilleurs secteurs dans le 37e tour.

Tour 38 : Sainz enchaîne avec un chrono en 1’18"150, deux dixièmes de mieux que Pérez. Les deux hommes sont séparés par une seconde. Verstappen est à 1"4 de Sainz, et Leclerc est à 1"4 de Verstrappen. Russell est à 2"5 de Leclerc et possède 1"6 d’avance sur Norris. Derrière, Alonso a détaché le peloton et pointe à 14 secondes de la McLaren, retenant Hamilton au passage.

Tour 39 : Pérez reprend le meilleur tour en 1’17"081, mais l’écart reste inférieur à une seconde entre les deux pilotes.

Tour 40 : Leclerc s’empare du meilleur temps en 1’16"980, tandis que Sainz se demande s’il y a du graining sur les pneus de Pérez.

Tour 42 : Verstappen a pris le meilleur tour en course en 1’16"273, alors que Pérez lui avait repris précédemment. Derrière, Hamilton est toujours bloqué derrière Alonso en huitième place.

Tour 43 : Pérez reprend la main en 1’16"260. L’écart est de 2 secondes avec Sainz, 3"8 avec Verstappen et 6"3 sur Leclerc. Russell est cinquième à 8"7 du leader, alors que Norris perd un peu en performance.

Tour 46 : Les écarts restent stables, et Hamilton ne parvient toujours pas à trouver l’ouverture sur Alonso.

Tour 47 : Pérez accélère en 1’16"028, et Leclerc est proche de Verstappen après avoir roulé plus vite que le Néerlandais d’une demi-seconde.

Tour 49 : Pérez a désormais 3"6 d’avance sur Sainz, et 4"6 sur Verstappen qui se montre pressant. Leclerc a légèrement décroché à 2"4 du pilote Red Bull. Russell et Norris suivent à 5 secondes chacun, et Alonso pointe à 35 secondes de la McLaren !

Tour 50 : Alonso parvient à accélérer et à reprendre une seconde au peloton qui le suit.

Tour 51 : Pérez a fait une mauvaise 50e boucle, et l’écart est redescendu à deux secondes. Alonso signe le meilleur tour en course en 1’15"882 ! Zhou a mis la voiture en travers à la sortie du tunnel en manquant de peu de percuter Tsunoda, mais a rattrapé la situation. Il s’est fait peur : "J’ai essayé ! Je vais avoir besoin d’un nouveau caleçon après ça". Albon abandonne.

Tour 52 : Norris est inspiré par Alonso et profite de ses 35 secondes de marge pour rentrer aux stands. Il ressort avec une dizaine de secondes d’avance sur l’Alpine, en pneus médiums.

Tour 54 : L’écart entre Pérez et Sainz n’est plus que d’une seconde, le Mexicain semble en difficulté avec ses gommes ! Et Verstappen ainsi que Leclerc se sont aussi rapprochés, les quatre pilotes se tiennent en trois secondes !

Tour 55 : Il reste 11 minutes de course, et les quatre leaders se tiennent désormais en 2"6 ! Il y a six dixièmes d’écart entre Pérez et Sainz. Informé de sa pénalité de 5s, Ocon s’agace : "Fernando bloque Lewis, il a besoin d’accélérer".

Tour 56 : Sainz est désormais à moins d’une demi-seconde de Pérez, et Verstappen est à 7 dixièmes de la Ferrari. Leclerc est à sept dixièmes de Verstappen, les quatre pilotes se tiennent en 1"9 ! Norris prend le meilleur tour en course en 1’14"693.

Tour 57 : L’intégralité des points va désormais être distribuée !

Tour 58 : Les quatre premiers pilotes reviennent sur les retardataires, et Sainz est plus proche que jamais, à trois dixièmes de Sainz ! Verstappen et Leclerc se sont aussi rapprochés, il y a 1"7 entre les 4 hommes !

Tour 60 : Avec toujours 1"7 les séparant, le quatuor revient sur Zhou et Latifi.

Tour 61 : Il reste moins de 4 minutes de course, soit probablement trois tours pour terminer la course ! Zhou s’écarte et laisse passer l’intégralité du groupe de tête.

Tour 62 : Verstappen et Leclerc se sont légèrement retardés en dépassant Latifi, mais Sainz reste très proche de Pérez !

Tour 63 : On entre dans l’avant-dernier tour, et les écarts se stabilisent entre le top 4. Pérez tient toujours, tandis que Verstappen est très proche de Sainz.

Tour 64 : Pérez pointe avec près d’une seconde d’avance alors que l’on entre dans le dernier tour ! Sainz est très occupé par Verstappen dans ses rétroviseurs et ne peut pas attaquer, alors que le soleil revient !

Arrivée : Pérez s’impose en Principauté ! C’est la troisième victoire en carrière du Mexicain, qui inscrit une quatrième victoire consécutive pour Red Bull ! Sainz est deuxième, comme l’année dernière, devant Verstappen et Leclerc, qui pourra en vouloir à son équipe de lui avoir coûté une chance de victoire à domicile.

Russell est cinquième devant Norris, Alonso, Hamilton, Ocon et Bottas. Mais la pénalité du Français permet à Sebastian Vettel de marquer un point. Gasly est 11e devant Ocon et Ricciardo. Stroll, Latifi, Zhou et Tsunoda complètent le classement.

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 64 laps - 1h56m30.265s 3
02 Carlos Sainz Ferrari F1-75 +1.154 2
03 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 +1.491 3
04 Charles Leclerc Ferrari F1-75 +2.922 3
05 George Russell Mercedes W13 +11.968 2
06 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 +12.231 4
07 Fernando Alonso Alpine Renault A522 +46.358 2
08 Lewis Hamilton Mercedes W13 +50.388 3
09 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 +52.525 2
10 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 +53.536 3
11 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 +54.289 3
12 Esteban Ocon Alpine Renault A522 +55.644 2
13 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 +57.635 2
14 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 +60.802 4
15 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 +1 lap 4
16 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 +1 lap 2
17 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 +1 lap 4
18 Alex Albon Williams Mercedes FW44 DNF 4
19 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 DNF 2
20 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 DNF 1

Info Formule 1

Photos

Vidéos