Formule 1

Intégration du V6 Honda, synergies Red Bull… L’AT01 présentée par son directeur technique

Joddy Egginton en dit plus sur le développement de l’AlphaTauri

Recherche

Par A. Combralier

15 février 2020 - 14:16
Intégration du V6 Honda, synergies (...)

L’AT01 est certes la toute première voiture de l’écurie AlphaTauri, mais pour la concevoir, Joddy Egginton, le directeur technique, n’est bien sûr pas parti d’une feuille blanche. L’AlphaTauri, en période de stabilité réglementaire, est ainsi une STR14 évoluée, et il était logique, en raison des ressources de Faenza, que ce choix de la continuité soit opéré.

« L’AT01, notre première voiture AlphaTauri, peut être décrite comme une évolution sensible de ce que nous avons mis en place pour la STR14, la voiture de 2019. C’est parce que les changements apportés au règlement technique pour 2020 sont assez minimes. Il n’y a donc rien de fondamental qui ait nécessité une refonte massive. Nous avons surtout mis l’accent sur les priorités principales : l’intégration de l’unité de puissance, les suspensions, les systèmes et l’installation de de tout cela, pour faire franchir un cap à la voiture et nous donner une liberté aérodynamique maximale. »

« Les domaines sur lesquels nous nous sommes vraiment concentrés sont l’intégration plus poussée de l’unité de puissance et d’autres éléments sur la partie mécanique du châssis. Le but derrière cela est de donner aux gars de l’aérodynamique plus de liberté pour mener leurs développements, sans que nous ayons à faire des mises à jour coûteuses, en cours de saison, qui n’améliorent pas les performances. L’objectif principal a donc été de faire en sorte que tout soit aussi bien intégré que possible. Ce fut un gros effort. Nous avons exploré plusieurs voies, afin de rendre la voiture un peu plus facile à exploiter, mais dans l’ensemble, nous avons dû trouver des solutions intelligentes, parce qu’il y a très peu de place pour intégrer toutes les pièces dans la voiture. »

Pour sa troisième année de collaboration avec Honda, AlphaTauri - Toro Rosso continue ainsi de peaufiner l’intégration de l’unité de puissance…

« En ce qui concerne l’intégration de l’unité de puissance, la clé est la continuité car ce sera notre troisième année de collaboration avec Honda » explique Egginton.

« La deuxième année a déjà été plus productive – ce qui était acquis d’avance, après une première année déjà assez réussie ensemble. Cette troisième année nous donne l’occasion de franchir une nouvelle étape. Nous avons la possibilité, grâce à notre relation avec eux, de vraiment maximiser l’intégration du PU dans le châssis. Car on ne nous fournit pas seulement une unité de puissance que nous devons monter du mieux que nous pouvons. Nous travaillons en collaboration avec Honda et Red Bull Technology pour nous assurer que tout soit aussi bien intégré que possible. »

On sait qu’AlphaTauri s’inspire, fort logiquement, de la Red Bull de l’an dernier grâce au partenariat avec Red Bull Technology. Que peut dire Egginton plus en détail sur ces synergies ?

« Nous avons dû adapter l’arrière de la Red Bull 2019 dans notre châssis, mais cela fait partie du jeu chaque année, qu’il s’agisse d’une nouvelle pièce ou de quelque chose dont vous héritez d’une autre équipe. C’est un petit détail, mais la boîte de vitesses a dû être ré-homologuée en raison des changements apportés à l’intégration de l’unité de puissance. La suspension avant intérieure et les pontons sont également hérités de la Red Bull de l’année dernière, tandis que les éléments de la suspension et les supports qui y sont associés sont conçus et fabriqués par AlphaTauri. »

« L’hydraulique et les autres pièces connexes à l’hydraulique proviennent également de Red Bull. Une petite modification de la réglementation pour 2020 concerne les conduits de freins : les conduits de freins avant et arrière sont désormais classés comme des pièces listées [devant être produites absolument par l’équipe], il s’agit donc de pièces conçues et fabriquées par AlphaTauri pour 2020. »

Toro Rosso avait fini fort l’année 2019, avec bien sûr le podium de Pierre Gasly. Avec l’AT01 et toutes ces synergies, l’objectif est-il vraiment de mener la danse du milieu de grille ? L’AT01 pourra-t-elle en être capable selon son directeur technique ?

« Il y a douze mois, l’un des objectifs que nous nous étions fixés était de maintenir notre niveau de compétitivité au cours de la deuxième moitié de saison. Nous avons en fait accru notre compétitivité au cours du second semestre 2019, et cela grâce à des évolutions au niveau de l’aérodynamique et de l’unité de puissance. C’était une étape importante. Nous avons prouvé que nous pouvions améliorer la voiture de manière constante tout au long de l’année. Nous adopterons la même approche avec cette voiture. »

« Cependant, cette année, nous devons également garder un œil sur la réglementation de 2021, il est donc peu probable que nous développions l’AT01 exactement de la même manière que STR14, mais c’est là que réside le défi. La principale chose sur laquelle il faut continuer à se concentrer, c’est le développement de l’aérodynamique. Les pneus ne changent pas, donc l’aéro est le champ de bataille pour 2020. »

« Il est trop tôt pour faire des prédictions pour la saison à venir, mais en ce qui concerne nos pilotes, nous sommes dans une bonne situation, avec le line-up le plus expérimenté, en termes de nombre de Grands Prix effectués. C’est assez positif, car le fait de bien connaître les deux pilotes signifie qu’il y a moins de variables. Nous avons à peu près la même équipe d’ingénieurs. Il y a quelques petits changements, mais rien d’imprévu. »

AlphaTauri (Toro Rosso)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less