Formule 1

Hamilton tacle la FIA : la fin des modes moteurs, c’est pour nous ralentir !

Mais ça ne marchera pas

Recherche

Par Alexandre C.

13 août 2020 - 18:03
Hamilton tacle la FIA : la fin des (...)

L’interdiction des modes qualifications, ou mode fête, le samedi, continue de faire débat dans le paddock. Cette mesure concernerait bien sûr toutes les équipes, mais compte tenu de l’avantage acquis par Mercedes sur ce point, Honda, Renault et Ferrari pourraient être les grands gagnants.

Lewis Hamilton, dans le paddock de Barcelone, a réagi vertement à la nouvelle : pour lui, c’est clair, la FIA veut ralentir Mercedes pour favoriser le spectacle et la concurrence…

« Ce n’est pas une surprise, ils essaient toujours de nous ralentir. Mais cela ne change pas grand-chose pour nous, donc ce n’est pas un problème. »

Mercedes n’aurait-elle pas bien plus à perdre que ses rivaux avec cette mesure ? Pas selon Lewis Hamilton...

« Non, les gars de notre équipe ont juste fait un si bon travail avec le moteur. »

« La mesure vise évidemment à nous ralentir, mais je ne pense pas qu’elle donnera le résultat qu’ils souhaitent. Mais très bien s’ils le font. »

Valtteri Bottas a tenu, comme à son habitude, un discours plus prudent et mesuré que son coéquipier.

« Il est impossible de savoir, s’agissant des autres motoristes, combien ils peuvent réellement gagner lorsqu’ils mettent le paquet pour les qualifications et si nous gagnons plus ou pas. Nous ne paniquons pas à ce sujet. Si le règlement est mis en place, alors c’est pareil pour tout le monde. »

Le Finlandais prévient même la FIA : en imposant des mêmes réglages moteur en qualifications et en course, le spectacle pourrait être moindre !

« Chaque équipe a évidemment des modes différents pour courir, en déterminant quel niveau d’usure elle souhaite pour le moteur, et le risque pris - et c’est la même chose pour nous. Et aussi en termes de stratégie en course pour les pilotes, nous utilisons souvent différents types de modes, que nous soyons en défense ou en attaque. »

« De mon côté, j’ai l’impression que si le mode moteur était le même pour tous pendant toute la course, il y aurait moins de dépassements parce que tout le monde utilise les mêmes modes au lieu de jouer avec eux et d’essayer de maximiser la situation, parfois en utilisant plus de puissance, parfois moins. »

« Au final, il y aura moins de choses à faire quand un pilote [si la mesure est décidée]. Bien sûr, ce n’est pas à nous de décider, mais nous prenons les choses comme elles viennent. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less