Formule 1

Des attentes ’irréalistes’ autour d’un Leclerc en difficulté en ce début de saison

La pression va être forte chez Ferrari dans ce contexte

Recherche

Par Olivier Ferret

28 juillet 2020 - 14:03
Des attentes ’irréalistes’ autour (...)

Charles Leclerc n’a pas connu un bon début d’année 2020, selon l’ancien pilote de F1 Nick Heidfeld.

En effet, bien qu’il ait terminé 2e lors de la première course en Autriche, le pilote de 22 ans a pris tout le blâme pour une collision avec son coéquipier Sebastian Vettel au départ de la 2e course.

Et bien qu’il quitte Ferrari à la fin de l’année, c’est Vettel qui a semblé être le pilote le plus compétitif sur la dernière course, en Hongrie.

"Leclerc n’a pas été bon lors des deux dernières courses. Sa course en Hongrie a même été médiocre," lance Heidfeld, qui a disputé 185 Grands Prix jusqu’en 2011.

"Je lis depuis des mois que Leclerc est considéré en Italie comme le grand sauveur de Ferrari."

"Le plan était de le faire monter dans la voiture et de réussir là où tant d’autres ont échoué en remportant le championnat du monde. Dans les semaines et les mois précédant la saison, il était presque un Dieu qui pouvait tout faire."

"Mais tant de choses ont été attendues de lui et il ne peut pas y parvenir. Il est clair maintenant que ce que l’on attendait de lui est complètement irréaliste."

Cette pression ne fera que s’intensifier encore, étant donné le manque de rythme de Ferrari et le fait que l’Italie accueillera pas moins de trois courses en 2020.

"Avec Ferrari et en Italie, ce sera une période très difficile pour Charles avec cette voiture," estime Heidfeld.

"Au début, la perception est positive car il assume ses erreurs. Mais il ne peut pas continuer à en faire. S’il continue à faire des erreurs et à dire ’c’est ma faute’, alors la presse commencera à se demander pourquoi il est là. Très vite, cela pourrait devenir une situation difficile pour lui."

"La pression n’est nulle part plus forte que chez Ferrari. Heureusement, c’est exactement l’une des grandes forces de Charles : faire face à la pression. Mais la plus grande question est de savoir comment il va continuer à se développer. Je suis curieux de voir jusqu’où la courbe monte. Ce sera passionnant à regarder."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less