Formule 1

Williams a quelques nouveautés à tester à Barcelone

Un aileron arrière et un système d’échappements inédit

Recherche

Par D. Thys

16 mai 2011 - 10:45
Williams a quelques nouveautés à (...)

Le circuit de Catalunya près de Barcelone est considéré comme un test incontournable pour la compétitivité d’une monoplace. On dit souvent dans le paddock qu’une monoplace compétitive sur le circuit catalan est compétitive partout ailleurs. Le contraire est bien sûr tout aussi vrai...

"Le circuit de Barcelone demande une bonne efficacité aérodynamique," explique Sam Michael, le directeur technique de l’équipe Williams. "Ce n’est pas un tracé très exigeant pour les freins. En revanche, avec ses longs virages, c’est l’efficacité aérodynamique qui fait la différence là-bas. Ce circuit n’a jamais eu la réputation de favoriser les dépassements, mais cette fois-ci ce sera différent avec l’usure des pneumatiques et l’ailette arrière mobile."

"Nous avons continué à travailler sur notre nouvel aileron arrière que nous avions utilisé en essais libres en Turquie et nous le testerons encore sur les deux voitures cette fin de semaine en Espagne. En plus de ça, nous aurons aussi un nouveau système d’échappements à tester," ajoute l’ingénieur australien.

"Le circuit de Barcelone est très bien et c’est celui que les pilotes connaissent le mieux," commente Rubens Barrichello. "Il sera intéressant de découvrir là-bas les progrès réalisés par les uns et les autres depuis la dernière séance d’essais privés du mois de mars. J’espère que notre équipe fera un grand pas en avant grâce aux évolutions que nous aurons pour cette course. Je suis convaincu que nous y arriverons."

Pastor Maldonado se réjouit de retourner à Barcelone, un circuit qu’il connaît bien. "Cette course sera très intéressante, car nous avons eu du temps pour travailler sur la voiture. Nous avons une grande quantité de données depuis nos essais privés de cet hiver sur ce circuit et le travail sera donc plus facile que lors des premières courses de la saison. Ce sera aussi plus facile pour moi, car j’ai déjà piloté la FW33 sur le circuit de Barcelone."

"Nous allons poursuivre notre travail sur les différentes évolutions et nous verrons bien comment cela se passera. J’aime beaucoup ce circuit. J’estime qu’il propose un peu de tout et que c’est l’un des meilleurs du calendrier. Le virage 3 est probablement celui que je préfère, car il est long et rapide," conclut le pilote vénézuélien.

Ce sera bien sûr la première participation de Pastor Maldonado à un Grand Prix d’Espagne de F1, mais déjà la vingtième de son équipier Rubens Barrichello. Ce dernier a signé ses meilleurs résultats en 2004 (Ferrari) et 2009 (Brawn) en terminant à chaque fois sur la deuxième marche du podium.

expand_less