Formule 1

Verstappen-Ocon, l’incident fait toujours débat

Selon Alonso, Verstappen est "très émotif et agressif"

Recherche

Par Valentin Vilnius

23 novembre 2018 - 12:51

Le fait marquant du Grand Prix du Brésil fut indubitablement l’accrochage entre Max Verstappen, alors leader de la course, et Esteban Ocon, qui venait de se faire prendre un tour de retard. Le pilote Racing Point Force India a tenté de se dédoubler, mais une mécompréhension a causé un tête-à-queue pour les deux pilotes. Les commissaires ont par la suite estimé qu’Esteban Ocon devait être sanctionné pour cet incident, et lourdement (stop-and-go de dix secondes).

Deux semaines après l’incident, avec plus de recul, la sanction des commissaires ne fait pas l’unanimité dans le paddock. Selon Sergio Pérez – coéquipier mais aussi rival d’Esteban Ocon chez Racing Point Force India – les torts sont plus partagés.

« Bien sûr, ce n’est pas génial de voir ce type d’incident. C’était une décision difficile pour tous les deux. »

« A un moment, j’ai senti qu’Esteban est allé trop loin avec le leader. Mais le leader ne lui a pas non plus donné assez d’espace pour éviter le contact. Oui, à un moment Esteban est allé trop loin, mais il ne pouvait rien faire de plus dans le même temps, il n’avait pas d’espace. »

« Donc c’était très malheureux… ça ne devrait pas ternir la réputation d’Esteban. Beaucoup de gens ont été très rudes avec lui la semaine dernière. C’est un très bon pilote, il a commis une erreur et il le sait. Mais dans le même temps, je sens aussi que Max a commis une erreur, en n’ayant pas évité l’accident. »

Valtteri Bottas, le pilote Mercedes, comprend lui davantage les sentiments d’un pilote en capacité de mener une course. Son point de vue est donc plus favorable à Max Verstappen…

« Max allait remporter la course. Quand vous dépassez un retardataire, normalement, vous vous attendez à du respect, et pas à une collision. Donc bien sûr c’était inattendu pour lui. Donc je pouvais voir sa frustration. »

« S’il avait voulu ne prendre aucun risque – mais je ne sais pas à quel point le 2e était loin de Max – bien sûr, ç’aurait été possible. Mais au bout du compte il n’avait pas à le faire… parce qu’il dépassait un retardataire. »

En revanche, le placide Finlandais ne voit pas pourquoi Max Verstappen est allé chercher Esteban Ocon après l’arrivée, pour le pousser à plusieurs reprises.

« Pousser quelqu’un… je n’en vois pas l’intérêt. A quoi cela sert-il ? Nous sommes tous libres de dire n’importe quoi, mais pour le sport en général, pour la sportivité, ce n’est pas bien. C’est pourquoi il a été puni pour cela. Donc je pense que l’affaire est réglée. »

Fernando Alonso approuve également la FIA, qui a sanctionné Max Verstappen de deux jours de travaux d’intérêt général pour son comportement irresponsable.

« Je ne soutiendrais pas [le geste de Max] parce que le contact physique ne devrait pas être le comportement à adopter. Mais tout le monde est différent. »

« Max est très agressif, très émotif aussi. Mais cela explique aussi son succès. Tout le monde est différent. »

expand_less