Formule 1

Quatrième victoire consécutive pour Vettel

Une course assez tranquille pour le champion allemand

Recherche

Par D. Thys

28 octobre 2012 - 12:05
Quatrième victoire consécutive pour (...)

Il fait beau et chaud sur le circuit de Buddh à quelques instants du départ du Grand Prix d’Inde, dix-septième manche du championnat 2012 de F1. Les Red Bull sont sur la première ligne avec les McLaren sur la deuxième et les Ferrari sur la troisième.

A l’extinction des feux, Mark Webber prend un excellent départ, mais Sebastian Vettel résiste et prend la tête dans le premier virage. Derrière les Red Bull, Fernando Alonso mène la vie dure aux deux McLaren et il réussit finalement à dépasser celle de Lewis Hamilton.

Le classement au premier passage : Vettel, Webber, Button, Alonso, Hamilton, Massa, Raikkonen, Perez, Hulkenberg, Rosberg, Maldonado, Grosjean, Senna, Di Resta, Ricciardo, Kobayashi, De la Rosa, Kovalainen, Pic, Petrov, Glock, Karthikeyan, Vergne et Schumacher. Les deux derniers de cette liste sont rentrés dans leur stand dès la fin du premier tour pour chausser des pneus tendres.

En tête de la course, Sebastian Vettel creuse immédiatement l’écart. Au 4e passage, l’Allemand a 2”2 d’avance sur Webber, 6” sur Alonso (il a dépassé Button), 6”9 sur Button, 7”6 sur Hamilton, 8”4 sur Massa, 9”3 sur Raikkonen, 11”1 sur Perez, 12”1 sur Hulkenberg et 14”5 sur Rosberg. Romain Grosjean est à la 12e place avec déjà un retard de 17”4.

Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Lewis Hamilton de prendre l’avantage sur Jenson Button. Pendant ce temps, Fernando Alonso a creusé un petit écart de 3 secondes sur ce duo.

Perez est le premier à changer ses pneus dès la 14e tour, mais quatre tours plus tard, il doit revenir dans son stand sur trois pneus après un petit contact avec l’aileron avant de Daniel Ricciardo. Le Mexicain remonte en piste à la 23e place avant de renoncer dès le tour suivant.

Nous sommes au 23e tour et les pneus de Webber commencent à donner des signes de faiblesse. Fernando Alonso revient très vite sur lui. L’écart est désormais de moins de 2 secondes alors que Vettel mène tranquillement la course avec 9 secondes d’avance sur son équipier.

Button rentre pour changer ses pneus au 25e tour. Senna rentre au 26e tour, Raikkonen, Rosberg, Maldonado, Ricciardo et Karthikeyan au 27e, Massa, Hulkenberg, Di Resta et Pic au 28e, Alonso au 29e, Webber au 30e, Petrov et Glock au 31e, Hamilton au 32e, Vettel, De la Rosa et Kovalainen au 33e, Vergne et Schumacher au 34e, Grosjean et Kobayashi au 36e.

Pendant ce temps, Kobayashi a touché le pneu arrière droit de Maldonado et celui-ci est obligé de rejoindre son stand avec une crevaison lente.

Le top 12 au 38e passage : Vettel, Webber (+11”8), Alonso (+13”), Hamilton (+20”), Button (+30”5), Massa (+36”7), Raikkonen (+37”5), Hulkenberg, Grosjean, Rosberg, Senna et Di Resta.

Romain Grosjean a pris le départ en pneus durs et c’est donc en pneus tendres qu’il va maintenant essayer d’aller jusqu’au drapeau à damier alors que ses adversaires sont en pneus durs.

A une quinzaine de tours de l’arrivée, Mark Webber annonce à son équipe qu’il n’a plus de KERS et c’est le moment que choisit Pedro de la Rosa pour sortir de la piste. La course du pilote espagnol est terminée. La direction de piste annonce aussi que Michael Schumacher n’a peut-être pas respecté quelques drapeaux bleus...

En cette fin de course, Alonso revient sur Webber et Grosjean sur Hulkenberg. C’est dans le 47e tour que Fernando Alonso prend l’avantage sur Mark Webber pour le gain de la deuxième place, mais Sebastian Vettel a un avantage de 12 secondes.

Petite alerte sur la monoplace de Sebastian Vettel lorsqu’on remarque sur les images que son fond plat touche la piste à certains endroits du circuit. La Scuderia Ferrari avertit Fernando Alonso de ce problème et lui demande de pousser à fond jusqu’à l’arrivée, mais l’écart entre ces deux-là est encore de dix secondes à 5 tours de l’arrivée.

Sebastian Vettel remporte finalement une victoire assez tranquille et porte son avantage sur Fernando Alonso à 13 points puisque l’Espagnol se hisse sur la deuxième marche du podium. Le titre mondial se jouera entre ces deux pilotes, il n’y a plus le moindre doute maintenant. La troisième marche du podium revient de justesse à Mark Webber.

Suivent pour les points : Hamilton, Button, Massa, Raikkonen, Hulkenberg, Grosjean et Senna.

Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
01 Sebastian Vettel Red Bull Renault 60 laps - 1h31m10.744s 1
02 Fernando Alonso Ferrari +9.437 1
03 Mark Webber Red Bull Renault +13.217 1
04 Lewis Hamilton McLaren Mercedes +13.909 1
05 Jenson Button McLaren Mercedes +26.266 1
06 Felipe Massa Ferrari +44.674 1
07 Kimi Raikkonen Lotus Renault +45.227 1
08 Nico Hulkenberg Force India Mercedes +54.998 1
09 Romain Grosjean Lotus Renault +56.103 1
10 Bruno Senna Williams Renault +74.975 1
11 Nico Rosberg Mercedes AMG +81.694 1
12 Paul di Resta Force India Mercedes +82.815 1
13 Daniel Ricciardo Toro Rosso Ferrari +86.064 1
14 Kamui Kobayashi Sauber Ferrari +86.495 1
15 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Ferrari +1 lap 2
16 Pastor Maldonado Williams Renault +1 lap 2
17 Vitaly Petrov Caterham Renault +1 lap 1
18 Heikki Kovalainen Caterham Renault +1 lap 1
19 Charles Pic Marussia Cosworth +1 lap 1
20 Timo Glock Marussia Cosworth +2 laps 1
21 Narain Karthikeyan HRT Cosworth +2 laps 1
22 Michael Schumacher Mercedes AMG +5 laps 3
23 Pedro de la Rosa HRT Cosworth DNF 1
24 Sergio Perez Sauber Ferrari DNF 3
expand_less