Formule 1

Ocon positive : ’Je vais bosser avec des champions du monde’

Apprendre le plus possible chez Mercedes en 2019

Recherche

Par Olivier Ferret

24 novembre 2018 - 11:01

Esteban Ocon a réagi à la nouvelle officialisée par Toto Wolff à Abu Dhabi : il devient le 3e pilote de Mercedes à partir de la saison prochaine, faute de pouvoir continuer en tant que titulaire chez Racing Point Force India ou Williams, deux équipes partenaires du motoriste allemand.

Le Français confie à l’AFP que "c’est sûr que c’est toujours mieux de rouler que de rester sur le côté les jours de course," visiblement déçu, avant de positiver.

"Ce que je vois c’est que je vais bosser avec une équipe championne du monde. Je pense que même si je ne roule pas tous les week-ends, j’aurai beaucoup de choses à apprendre. Des choses qu’on ne retrouve pas dans les autres équipes. Avec ce qu’on est en train de mettre en place avec Mercedes, j’aurai en fait encore moins de temps qu’avant. Mon emploi du temps sera très chargé : j’irai sur tous les GP et je ferai du simulateur."

Wolff a promis un peu de roulage pour le Français. Chez Mercedes mais peut-être ailleurs aussi.

"On est en train de voir comment faire pour que je sois le maximum en piste afin que je perde le moins possible. Je ferai peut-être aussi des essais pour Williams et Force India."

Ocon a écarté le fait de courir une année ailleurs. La Formule E ou l’Indycar ne l’intéressent pas.

"J’ai eu des offres dans à peu près toutes les autres catégories mais je ne veux pas commencer à m’éparpiller et partir ailleurs, au moins pour l’année prochaine. Mon objectif c’est de rester en Formule 1. Pour l’instant j’ai plus à gagner à rester au contact d’une équipe. Quand j’étais allé en DTM, je manquais d’expérience en F1. Ce n’est plus le cas maintenant."

L’idée, c’est bien entendu de convaincre Wolff de lui laisser le baquet de Valtteri Bottas en 2020. Ou de rebondir dans une autre équipe.

"Bien sûr. On en discute très souvent. C’est pour ça que Mercedes continue à me soutenir et être derrière moi. Ils pensent que je peux faire une très bonne carrière en F1. C’est aussi grâce à eux que je garde espoir."

expand_less