Formule 1

Massa, enterrement de première classe en vue chez Ferrari

C’est lui qui est chargé d’essayer les nouveautés

Recherche

Par Olivier Ferret

27 mars 2012 - 07:44
Massa, enterrement de première (...)

Ferrari ne ferait pas tout ce qu’il faut pour sauver la saison de Felipe Massa, selon la presse brésilienne, qui cherche à prendre la défense de son pilote.

Massa a avoué qu’il était en charge des essais de nouvelles pièces mais aussi des comparaisons lorsque des choses ne fonctionnent pas bien. Comme c’était le cas vendredi en Malaisie, lorsque toute la journée du Brésilien a été mobilisée à comparer des pièces utilisées en Australie à de nouvelles utilisées à Sepang. Pendant ce temps-là, Alonso prépare sa voiture correctement pour la course.

"Ferrari fait une grosse erreur," écrit Livio Oricchio, un journaliste très proche de Massa. "A certains moments, Massa devient un pilote d’essais. Alors que les essais privés sont interdits, c’est lui qui est en charge des expérimentations. C’était le cas sur ces deux dernières courses. Et lors de certains de ces essais il avait si peu d’appuis sur la voiture que cela suffit à pleinement expliquer ses difficultés. Ferrari ne dit pas ça clairement, ils disent qu’ils cherchent ce qui ne va pas pour Massa, mais ce n’est pas vrai et cela continue d’éroder l’image déjà bien écornée de Massa, presque insoutenable maintenant face à l’opinion publique."

Un enterrement en règle pour Massa en lui faisant croire que la Scuderia cherche des solutions pour lui ? Ce n’est pas impossible. Pour la presse italienne, le cas de Massa est réglé après sa terrible course en Malaisie, rendue encore plus misérable par le fait qu’Alonso ait réussi une victoire au talent, proche du miracle.

"Ferrari a fait tout ce qu’elle peut pour soutenir Massa, mais cela ne sert à rien. Pour l’aider il faudrait lui trouver une nouvelle équipe avec un équipier plus faible. C’est la seule solution pour le sauver," écrit La Stampa.

Ferrari donnera-t-elle raison à la presse ? C’est fort possible. Une source restée anonyme chez Ferrari a confié l’inquiétante (pour Massa) déclaration suivante au Auto Motor und Sport. "Depuis que Jean Todt est parti, Ferrari est de nouveau à l’écoute de ce que dit la presse."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less