Formule 1

Les écuries pas d’accord concernant les essais des pneus 2017

Quelle solution adopter ?

Recherche

Par

14 novembre 2015 - 14:23
Les écuries pas d'accord concernant (...)

En 2017, la Formule 1 changera radicalement ses règlements pour créer des monoplaces plus rapides et Pirelli changera également ses pneumatiques.

La problématique qui se pose maintenant vis-à-vis des gommes est : comment les essayer ? Les futures monoplaces seront cinq secondes plus rapides par tour que celles qui roulent actuellement et les voitures actuelles ne sont donc pas adaptées aux futurs pneus car elles manquent d’adhérence et de charges aérodynamiques.

Il a été proposé d’utiliser les monoplaces de 2013 afin de générer davantage d’appuis, mais les équipes ont refusé cette idée.

"Nous aurions besoin de quatre à six ingénieurs pour travailler là-dessus et cela nous coûterait 2 millions d’euros pour deux jours d’essais," a déclaré un membre de Force India.

Et si Pirelli voulait choisir une voiture cliente parmi les différentes écuries, cette idée a également été rejetée car l’équipe choisie pourrait en tirer un avantage.

Le directeur de McLaren Eric Boullier a également une proposition : utiliser les monoplaces de 2008.

"Ces voitures ont les mêmes appuis que ceux que nous voulons mettre en place pour 2017. Et il n’y aurait rien de nouveau à construire," a affirmé le Français.

Face à ces désaccords, un membre anonyme du paddock a ajouté : "Peut-être que les règlements de 2017 ne verront jamais le jour car personne ne parvient à se mettre d’accord sur la manière de tester ces pneus."

Concernant les gommes 2016, Pirelli a annoncé que le test d’Abu Dhabi sera mené à huis clos et seul le manufacturier pourra décider quels pneus seront testés par quelle équipe. Les équipes ne pourront tester aucun développement.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less