Formule 1

Le développement des échappements vraiment à bout de souffle ?

Avis contraires...

Recherche

Par Olivier Ferret

31 octobre 2012 - 08:25
Le développement des échappements (...)

Red Bull a-t-elle repris sa domination grâce à une meilleure exploitation des échappements Coanda ? Ce n’est pas l’avis de Sam Michael qui pense que les progrès de ce côté ont été clairement bridés par la nouvelle règlementation.

"Ce n’est plus un facteur décisif, il y a des gains à faire mais il ne sont pas de premier ordre. Plutôt du troisième. Ce qui est bon en un sens," commente le directeur sportif de McLaren.

"Je pense que nous sommes arrivés à bout de cela avec le Coanda. C’est l’intention du changement de règle d’il y a 12 mois. Il était évident qu’il y allait avoir de la recherche et du développement avec ce changement mais les gains allaient être très restreints par rapport au potentiel des diffuseurs soufflés."

"Maintenant toutes les équipes ont des solutions très similaires. Il faudra juste bien les implanter pendant l’hiver sur la voiture," ajoute Sam Michael.

Chez Mercedes comme chez Lotus, on commence seulement à se familiariser avec le Coanda. Il s’agit plutôt pour ces équipes de rattraper le retard dans ce domaine que de pousser une nouvelle course à l’armement dans ce domaine.

"Sauber et McLaren ont été les premières à faire marcher les échappements Coanda. Chez Red Bull, Adrian Newey n’était pas sûr. Ils l’ont enlevé puis remis. Maintenant ils l’ont bien développé. Pour nous, cela ne fait que quelques courses et nous avons vu que cela nous avait ouvert du potentiel. C’est pourquoi nous avons peut-être perdu du terrain face aux autres mais il est important que cela fonctionne bien pour 2013 et la nouvelle voiture," déclare Brawn.

"Nous en sommes à la 2ème version de notre Coanda et il est possible qu’il y ait d’autres versions d’ici la fin de l’année avant un système tout neuf pour 2013," ajoute le patron de Mercedes.

"Avec notre Coanda, nous apprenons depuis deux courses. Il y a de la puissance que nous devons récupérer," note pour sa part James Allison. "Notre première version du système Coanda est dévoreuse de puissance. Avec l’aide de Renault Sport, nous comptons récupérer un tiers de la perte à Abu Dhabi et nous devrions pouvoir arriver à en retrouver la moitié à la dernière course."

"Nous prévoyons d’installer un nouveau collecteur d’échappement qui permet de conserver tous les bénéfices en appui du Coanda, mais atténue un peu la diminution de puissance dont nous souffrons avec notre premier concept," précise-t-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less