Formule 1

Deux ou trois arrêts pour le GP de Hongrie

C’est l’avis de Pirelli

Recherche

Par Camille Komaël

27 juillet 2013 - 19:06
Deux ou trois arrêts pour le GP de (...)

Lewis Hamilton (Mercedes) a signé sa quatrième pole position de la saison, la quatrième sur le tracé du Hungaroring, en réalisant un tour en 1m19.388s chaussé du pneu Pirelli P Zero Jaune (tendre). Un temps significativement plus rapide que celui de la pole 2012, signée en 1m20.953.

Les conditions furent encore plus chaudes que celles d’hier, avec des températures ambiantes de 35°C. Les pneus tendres, plus rapides d’une seconde au tour que le mélange medium P Zero Blanc, ont été utilisés lors des trois séances qualificatives. Certains pilotes, cependant, ont également utilisé le medium en début de Q1, conclue en tête par la Mercedes de Nico Rosberg (tendres).

Les tendres furent ensuite utilisés durant l’intégralité de la Q2, Rosberg s’imposant une nouvelle fois en haut des feuilles de temps, devant son coéquipier Hamilton. La plupart des pilotes du top 10 passés en Q3, disputèrent l’intégralité de la séance en pneu tendre, tandis que la McLaren de Sergio Pérez adoptait une stratégie différente en sortant avec le mélange medium.

Dans la matinée, les derniers essais libres furent dominés par Grosjean (Lotus), en pneus tendres.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Une séance qualificative intéressante, se tenant par des températures très élevées. La température de la piste a légèrement baissé en Q3, ce qui eut pour effet de rendre crucial le timing des derniers tours du top 10. Avec un écart de performance de plus d’une seconde et demi au tour entre le medium et le tendre, il est clair que les pneus tendres étaient les pneus qu’il fallait pour se qualifier et que les mediums seront très solides pour la course. Au cours des qualifications, les équipes ont donc fait en sorte de s’assurer d’avoir un train neuf de tendres pour le dernier run de Q3. La combinaison pneumatique désignée ici donnera lieu à d’intéressantes batailles stratégiques demain, avec deux ou trois arrêts possibles. La bataille serrée en tête de grille présente également des opportunités pour ceux qui pourraient choisir de partir avec les pneus mediums pour gagner d’importantes positions en piste après les premiers arrêts. Statistiquement, dépasser est encore plus difficile ici qu’à Monaco. L’usure et la dégradation ont totalement été sous contrôle jusqu’à présent. Cependant les températures encore plus élevées attendues demain signifie qu’une bonne gestion des enveloppes et une approche stratégique flexible se révèleront payante ».

Les prévisions Pirelli quant aux arrêts aux stands :

Deux ou trois arrêts sont possibles pour les 70 tours de course demain. Partir en medium est ainsi aussi rapide que de débuter avec les tendres.

Pour une stratégie à deux arrêts, la stratégie suivante pourrait se révéler payante : départ en tendre, changement en medium au tour 14, puis nouveau train de mediums neufs au 42ème passage.

Une alternative en trois arrêts consiste à partir en tendre, pour passer un train de neufs au 12ème passage, puis chausser les mediums au 26ème tour et finir la course en mediums après un dernier arrêt au 48ème tour.

Pour ceux qui partent en mediums, la meilleure option est de changer pour un train de neufs au 28ème tour et de terminer en tendres à compter du 56ème passage.

Les mélanges les plus rapides en EL3 :

1.

Grosjean

1m20.730s

Tendre Neuf

2.

Alonso

1m20.898s

Tendre Neuf

3.

Perez

1m21.052s

Tendre Neuf

Les pneus du top 10

Hamilton

Tendre

1m19.388s

Vettel

Tendre

1m19.426s

Grosjean

Tendre

1m19.595s

Rosberg

Tendre

1m19.720s

Alonso

Tendre

1m19.791s

Raikkonen

Tendre

1m19.851s

Massa

Tendre

1m19.929s

Ricciardo

Tendre

expand_less