Bilan de mi-saison 2016 : Nico Rosberg

Tout avait si bien commencé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 août 2016 - 12:10
Bilan de mi-saison 2016 : Nico (...)

Vainqueur de trois courses en fin d’année dernière, Nico Rosberg a poursuivi sa belle série dès l’entame de la saison à Melbourne. Profitant d’un mauvais départ de Lewis Hamilton, Rosberg maîtrise la course et s’impose pour mener le championnat au soir du premier Grand Prix de la saison. Vainqueur solide et favori assumé de ce début de saison, il gagne de nouveau à Bahreïn, en Chine et en Russie, profitant des déboires et erreurs de son équipier pour le devancer de 43 points !

La suite va malheureusement être plus compliquée puisque les pilotes Mercedes s’accrochent après 500 mètres de course en Espagne. Certains pensent que Rosberg a voulu garder à tout prix son avance, d’autres avancent que Lewis Hamilton a été bien trop agressif, mais le résultat est le même, et les ennuis ne font que commencer pour l’Allemand.

Totalement lâché dans des conditions difficiles en début de course à Monaco, Rosberg laisse passer Hamilton pour que ce dernier aille chercher la Red Bull de Daniel Ricciardo, ce qu’il fait pour signer sa première victoire de la saison. Dans le même temps, Rosberg termine à une anonyme septième place et manque de peu de se faire prendre un tour par l’autre Flèche d’Argent.

De là, il ne reverra la plus haute marche du podium qu’une seule fois, à Bakou, après un week-end parfait où il écrase la concurrence, dont son équipier. En Autriche, il semble parti pour remporter sa sixième victoire de la saison mais dans le dernier tour, après une manœuvre désespérée et peu inspirée, il s’accroche de nouveau avec Lewis Hamilton et termine quatrième du Grand Prix. Il prend une pénalité pour consignes interdites à la radio en Angleterre et bien qu’il signe la pole position en Hongrie et en Allemagne, Lewis Hamilton remporte ces deux courses.

Bilan :

En pleine confiance en début de saison, jusqu’à Sotchi où il signe sa septième victoire consécutive, Rosberg est entré dans un cercle vicieux depuis l’accrochage avec Hamilton à Barcelone. Transparent en certaines occasions, fébriles en d’autres, il se retrouve comme en 2014 et 2015 à ne pas pouvoir contrer son équipier, même lorsqu’il fait un week-end sans faute. Il va devoir profiter de la pause estivale pour souffler un grand coup et retrouver la vista qui était la sienne en mars et avril.

Temps forts :

 Le hat trick en Russie
 Le week-end parfait à Bakou
 Le Grand Prix d’Autriche... jusqu’au dernier tour

Statistiques :

 2e du championnat avec 198 points
 5 victoires
 5 pole positions

Comparatif avec Lewis Hamilton :

 Courses : 6/5 en faveur de Hamilton
 Qualifications : 6/6

Info Formule 1

Photos

Vidéos