Formule 1

Allison a le sentiment d’avoir bien fait ses devoirs

Il faudra vérifier cela en piste

Recherche

Par D. Thys

30 janvier 2015 - 14:23
Allison a le sentiment d'avoir bien (...)

James Allison et son équipe ont beaucoup travaillé pour que la nouvelle Ferrari SF15-T nous fasse très vite oublier la F14T de l’année passée. A Maranello, on a beaucoup travaillé sur le moteur, mais aussi sur l’aérodynamique. Nous saurons bientôt si ce travail permettra à Ferrari de viser le podium.

“Nous avons eu quelques soucis avec le groupe motopropulseur l’année passée,” explique James Allison. “En début de saison, la délivrance de la puissance n’était pas très sophistiquée, c’était assez difficile à gérer pour les pilotes d’obtenir la réponse qu’ils souhaitaient. Nous avons sensiblement amélioré la situation dans le courant de la saison et nous avons encore progressé sur la SF15-T.”

“L’un des plus gros points faibles de notre voiture de l’année passée, c’est que nous n’étions pas en mesure d’utiliser pleinement la puissance électrique fournie par le turbo pendant la course. C’est l’une des raisons qui explique que notre voiture était plus performante en qualification qu’en course. Nous avons donc modifié l’architecture de notre moteur pour trouver un meilleur compromis.”

Cette année, le moteur pourra évoluer tout au long de la saison et ce n’est pas pour déplaire à Allison. “Lorsque vous êtes dans une position comme la nôtre ou que vous essayez de rattraper votre retard, il est assez exaspérant d’avoir des idées pour corriger ça et de ne pas pouvoir les mettre en application à cause du règlement. C’est donc une bonne chose d’avoir cette flexibilité cette saison. Si nous faisons du bon travail, nous pourrons progresser plus vite,” ajoute le directeur britannique.

Ferrari n’a pas seulement travaillé sur son moteur, l’aérodynamique a aussi été l’une de ses priorités. “L’arrière de la nouvelle voiture est assez différent de celle de l’année passée. Nous avons réussi à tout affiner. Il nous a fallu beaucoup travailler pour arriver à ce résultat, pas seulement dans la soufflerie mais aussi au niveau du design des différentes pièces. Nous avons tiré le maximum de chaque centimètre carré du radiateur et c’est ce qui nous a permis de fermer l’arrière de la voiture,” conclut James Allison.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less