Formule 1

Alesi : Vettel doit mettre de côté ses excès de nervosité

Le Français croit que la Scuderia peut mieux faire en 2017

Recherche

Par Elisabeth Nay

4 janvier 2017 - 15:41
Alesi : Vettel doit mettre de côté (...)

Ferrari occupe une place toute particulière dans le cœur de l´ancien pilote de Formule 1 Jean Alesi.

Le Français a piloté pour les Rouges pendant 5 saisons, et son unique victoire a été remportée alors qu´il portait les couleurs de l´équipe de Maranello, en 1995.

Lors de la dernière saison, l´Avignonais a été déçu par son ancienne équipe, mais garde toujours la foi.

« Chez nous à la maison, Ferrari est tout pour nous. Cela m´a fait mal de voir Ferrari sans victoire en 2016 » avoue-t-il à la Gazzetta dello Sport.

« Maintenant, sans vouloir jeter la faute sur quelqu´un – avec la tragédie familiale vécue par le directeur technique (James Allison, dont la femme est décédée en début de saison), l´équipe a été significativement mise en difficulté. Au vu des résultats en Australie, je me serais attendu à un autre déroulement de saison de la part de Ferrari. Mais je suis certain que 2017 va se passer autrement. »

Selon Alesi, pour que le Cheval Cabré retrouve la voie du succès, il faut un Sebastian Vettel « comme au début de sa carrière chez Ferrari en 2015, sans excès de nervosité, comme ceux que nous avons pu voir en 2e partie de saison. »

« Vettel a remporté 4 titres, c´est pour cela que je me permets de lui dire avec la plus grande modestie possible, que Ferrari est quelque chose de plus grand qu´une simple voiture de Formule 1. Ferrari, c´est l´histoire de la course. Ferrari a un pays tout entier derrière elle. Il doit y songer lorsqu´il s´exprime à la radio et lorsqu´il s´agit de sa relation avec les tifosis. »

Avec Antonio Giovinazzi qui a dernièrement intégré l´équipe, un pilote italien sera actif au sein de Ferrari, chose qui n´était pas arrivée depuis longtemps.

« Je trouve cela fantastique. Il aurait été bluffant que Ferrari ait laissé passer une telle occasion. Giovinazzi est un jeune homme bien éduqué. C´est rare de nos jours. Mais avant tout, il est un pilote remarquable. Il était à un cheveu de devenir champion du GP2 lors de sa première saison. Maintenant, il a besoin de pas mal de kilomètres en Formule 1 pour apprendre. »

Un autre jeune pilote en rouge n´est pas étranger à Alesi : son propre fils Giuliano, qui fait partie de la Driver Academy de Ferrari.

« Je suis heureux qu´il puisse rester chez Trident, cela génère de la stabilité. Je m´attends à ce qu´il signe de bons résultats. Le travail avec l´académie est une garantie – Giuliano peut évoluer sans précipitation. »

Quand on lui demande si le jeune Alesi va être vu en 2017 dans une Ferrari de Formule 1, pour un essai, l´ancien pilote est catégorique.

« Jamais de la vie ! Si besoin, je me coucherai en travers de la sortie du garage ! Giuliano n´a le droit de penser qu´au GP3. S´il veut se retrouver dans une Formule 1, alors nous en avons une à la maison dans laquelle il peut s´asseoir et alors je ferai une photo. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less