Formule 1

Un accord a été trouvé pour la réduction des coûts des moteurs

Hier, lors de la réunion du Groupe Stratégie

Recherche

Par Olivier Ferret

19 janvier 2016 - 10:49
Un accord a été trouvé pour la réduction

Peu de choses ont filtré de la réunion du Groupe Stratégie de la Formule 1 hier mais il semble que les propositions des constructeurs / motoristes pour l’avenir aient été acceptées et seront passées à la Commission F1, qui se réunit aujourd’hui.

Il n’y aura a priori pas de révolution pour les V6 turbo hybrides, les changements décidés par les motoristes permettant d’obtenir la réduction des coûts souhaitée par la FIA et par Bernie Ecclestone. Quelques changements seront toutefois opérés pour augmenter le bruit des moteurs d’ici 2017 à 2018.

Mercedes, Ferrari, Renault et Honda se sont mis d’accord, de manière unanime, pour une fourniture de moteurs à 12 millions d’euros par équipe et par an, au maximum, ce qui sera possible grâce à la standardisation de certaines pièces (liste encore inconnue).

On ne sait pas encore quel mécanisme sera mis en place pour s’assurer que chaque équipe soit bien équipée d’un moteur à l’avenir, afin d’éviter une crise comme celle qu’a connu Red Bull en 2015. Ce qui est certain, c’est que le moteur client indépendant est enterré avant même d’être né.

La Commission F1 devrait maintenant ratifier le projet avant de le passer au Conseil Mondial de la FIA.

Elle devrait également prolonger la vie des moteurs actuels jusqu’en 2024, afin d’encourager d’autres constructeurs à rejoindre la Formule 1, ce qu’a déjà salué une source chez Red Bull, qui espère toujours convaincre le Groupe Volkswagen.

expand_less