Formule 1

Berger doute que le Groupe Stratégie puisse sauver la F1

’Ils ne se mettront jamais d’accord’

Recherche

Par

10 mai 2015 - 11:34
Berger doute que le Groupe Stratégie (...)

Roberto Merhi n’a pas hérité de la meilleure place en Formule 1, puisqu’il est le pilote le plus lent au volant de la voiture la plus lente. À tel point que l’Espagnol se serait retrouvé bon dernier également s’il avait couru avec sa Manor en GP2 sur le tracé de Barcelone.

« Ce n’est pas facile, déclare Merhi, dans les virages je ne peux pas aller aussi vite que je le voudrais alors je dois m’adapter. Non, ce n’est pas facile. »

Pour certains, cela signifie que la F1 toute entière doit hausser le ton. Bernie Ecclestone souhaite d’ailleurs depuis un moment que le bruit soit de retour, tout comme la puissance. Mais l’ancien pilote Gerhard Berger estime que le Britannique a les mains liées : en effet, le Groupe Stratégie, qui inclut les grosses écuries, Ecclestone lui-même et la FIA, se réunit bientôt en vue d’un changement éventuel de règles, mais ce sera un coup d’épée dans l’eau pour l’Autrichien.

«  Ils ne se mettront jamais d’accord, parce que chacun défend ses propres intérêts. Mais le sport et les fans ont dangereusement besoin d’améliorations. La Formule 1 doit être dirigée par un dictateur professionnel. »

« Ça fait longtemps qu’une décision acceptable n’a pas émergé de leurs réunions. Quelqu’un doit décider, comme Bernie l’a fait par le passé. Il doit essayer de reprendre ce pouvoir en main. »

La FIA en prend également pour son grade.

« Son but est d’assurer que les équipes peuvent être équipées de moteurs compétitifs, ça n’a aucun sens sinon. La tragédie, c’est que Red Bull n’a aucune alternative. »

expand_less