Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Désabusé, Ocon est ‘vraiment déçu’ et semble résigné

L’argent de la famille Stroll et la décision de Renault ont fait la différence

F1


Miniboutik



Christian Horner, Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et bien d’autres figures du paddock ont du mal à le réaliser, et pourtant : sauf retournement de situation, Esteban Ocon sera sans volant pour la saison prochaine. Le Français risque très probablement d’être évincé de Racing Point Force India, pour faire place nette au fils du nouveau propriétaire, Lance Stroll. Sur le papier, il reste quelques ultimes pistes pour Esteban Ocon (Sauber, Williams) mais Antonio Giovinazzi ou Artem Markelov sont en pole position pour occuper ces volants.

Interrogé à Singapour, où il tentera à nouveau de briller ce week-end, l’actuel pilote Racing Point Force India n’a pas caché sa franche déception de se retrouver dans une situation qu’il ne mérite sûrement pas.

« Je ne suis pas frustré. Je suis vraiment déçu. C’est plus le mot. Je ne suis en colère contre personne. Mais j’ai vraiment travaillé dur pour arriver là. Je ne cesse de travailler vraiment dur pour performer depuis que je suis en F1. »

« Cette année, j’ai progressé par rapport à l’an dernier, et je mène 11 à 3 contre mon coéquipier en qualifications. Je me bats très dur pour faire du mieux que je peux et arriver ici, sans savoir ce que je ferai l’an prochain, c’est dur à avaler bien sûr. »

Y aurait-il alors un moyen de trouver refuge chez Sauber ou Williams ? Esteban Ocon est apparu en réalité assez peu confiant à Singapour. Comme le montre un récent message posté sur les réseaux sociaux, le Français semble sous-entendre que son sort est déjà entendu.

« J’ai écrit ce message en partie parce que tous les jours, je recevais des messages sympathiques dans des moments difficiles » explique le Normand. « J’ai écrit ce message d’abord pour remercier les gens qui me soutiennent, et aussi pour expliquer comment je ressentais les choses. Comme je l’ai toujours dit, ma vie, c’est la F1, je n’ai rien d’autre. La seule chose que j’ai voulu faire depuis que je suis petit, c’est la course auto. »

Le ton employé par Esteban Ocon prend une tournure quasi-crépusculaire ou fataliste, quand il pointe du doigt l’injustice qui règne quant à la sélection des pilotes.

« Il y a toujours de l’espoir, mais de moins en moins, comme vous le savez. C’est pourquoi je suis déçu pour le moment – car je vois qu’il n’y a pas que les résultats qui comptent. Il doit y avoir autre chose… Et voilà pourquoi je suis déçu : je suis dans cette situation, et c’est difficile à le croire, parce que j’étais dans une situation formidable il y a deux mois, et les choses sont devenues ce qu’elles sont aujourd’hui. »

Le transfert surprise de Daniel Ricciardo chez Renault – alors qu’Esteban Ocon avait un accord avec l’écurie tricolore – a compliqué la donne. L’ancien pilote Manor n’en veut-il pas à Renault de l’avoir tout de même abandonné ?

« Je ne vais pas faire de commentaire à ce sujet. »

Interrogé plus précisément sur la piste Williams, client de Mercedes, Esteban Ocon a été évasif.

« Il y a toujours des discussions, probablement, avec eux, ou avec une autre équipe où je pourrais aller, mais il y a aussi de moins en moins de discussions. »

Des écuries comme Sauber, Toro Rosso ou Williams sont gênées par le fait qu’Esteban Ocon demeure lié avec Mercedes. L’écurie allemande ne devrait-elle pas acter de son incapacité à placer Esteban Ocon ? Le Français ne devrait-il pas forcer la main de Toto Wolff pour qu’il le libère de toute obligation ?

« Je n’ai jamais parlé avec lui de ce sujet » avance le pilote Racing Point Force India. « Ce que je sais, c’est que j’ai un contrat avec Mercedes. Nous n’avons jamais parlé d’une telle chose. »

Esteban Ocon insiste en définitive sur la place réduite accordée de nos jours au mérite par rapport à l’argent.

« Ce qui devrait être pris en compte, ce sont les résultats, le travail que fournit un pilote, l’effort qu’il produit, pour performer. Ces considérations extra-sportives ne devraient pas être prises en compte. C’est pourquoi je suis un peu déçu quand je vois comment les choses ont fini par tourner. »

« J’ai traversé une situation pareille à d’autres moments, comme quand j’ai gagné le titre en F3. Ou quelques années avant, en karting. Nous sommes malheureusement habitués à ce genre de situations. Il semble que rien ne me sera donné gratuitement. Je devrai me battre pour tout. Une fois de plus, c’est le cas pour moi et j’espère qu’une fois encore, nous arriverons à surmonter cette situation. »


13 septembre 2018 - 13h10, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Le programme TV du Grand Prix de Singapour
Info suivante : Räikkönen va chez Sauber ’pour piloter’ et rien d’autre


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC