Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Barcelone : Verstappen remporte sa 1ère victoire, Mercedes KO au départ !

Max entre dans la légende

F1


Miniboutik



Le Grand Prix d’Espagne sera passé au travers des averses puisqu’il fait encore beau lorsque les pilotes s’installent sur la grille. Les Mercedes semblent intouchables sur ce circuit mais la bataille entre Red Bull et Ferrari devrait être intense.

Au feu vert, Nico Rosberg prend le meilleur sur Lewis Hamilton ! Les deux hommes sont roue dans roue dans la chicane et après le virage 3, Rosberg tasse Lewis Hamilton qui ne ralentit pas, l’Anglais met deux roues dans l’herbe et sort de la piste, il part en tête à queue et emmène son équipier avec lui, les deux Mercedes sont hors course et la voiture de sécurité est déployée !

Les deux Red Bull sont donc en tête de course devant Carlos Sainz qui a pris un excellent départ, Vettel et Raïkkönen. La course est relancée au quatrième tour après que les Mercedes ont été évacuées du bac à graviers.

Les Red Bull s’échappent directement devant Sainz qui retient les Ferrari, l’écart est crée devant Bottas, Perez, Button, Alonso et Grosjean qui s’empare de la dixième place.

L’incident entre les Mercedes sera revu par les commissaires après la course. Ricciardo mène Verstappen d’une seconde, lui-même très nettement devant Sainz. Hamilton revient à son stand, il est probable que le débriefing sera très tendu chez Mercedes.

Vettel finit par prendre la troisième place à Carlos Sainz à l’entame du huitième tour, l’Espagnol aura bien résisté mais la Ferrari était plus rapide avec le DRS et le moteur dernière génération. Un tour plus tard, Kimi Raïkkönen tente de dépasser Sainz à son tour mais coupe la chicane et garde la cinquième place.

Jolyon Palmer tente de dépasser Gutierrez qui est sorti large mais reste derrière la Haas.

Malgré la situation qui reste à analyser, Niki Lauda prend le parti de Nico Rosberg concernant l’accident des deux pilotes Mercedes : "Lewis était trop agressif, c’est inacceptable d’avoir les deux voitures éliminées après deux virages".

Les arrêts aux stands commencent après dix tours, montrant que les pneus sont soumis à de grosses contraintes sur la piste catalane. Les pilotes Red Bull s’arrêtent et ne perdent que deux places au profit de Vettel, toujours en piste, et de Romain Grosjean qui tentera d’aller au plus loin avec ses gommes.

Daniel Ricciardo est à seize secondes de Sebastian Vettel et devrait, selon toute logique, reprendre la tête lorsque le pilote Ferrari s’arrêtera. Les Red Bull, avec des pneus frais, dépassent sans problème la Haas de Romain Grosjean qui se place sur une stratégie décalée. A voir si cette décision paiera pour le pilote Haas qui a déjà gagné de nombreuses positions en début de saison grâce à cette stratégie.

Sebastian Vettel s’arrête au seizième tour, un arrêt en 2.4 secondes mais il ressort très nettement derrière les deux Red Bull ! Ricciardo et Verstappen contrôlent la course tandis que Romain Grosjean s’arrête finalement, ne décalant que peu sa stratégie.

Pendant ce temps, c’est un défilé à l’entrée du motorhome Mercedes où vont se regrouper tous les dirigeants de l’équipe, dont le grand patron qui avait fait le déplacement, et les pilotes, pour s’expliquer sur le fiasco qui a eu lieu au départ.

Verstappen reprend un peu de temps à Ricciardo et n’est plus qu’a 1.6 seconde de son équipier, les Red Bull peuvent aller chercher le doublé, bien que Vettel revient sur Verstappen.

Au 21e tour, Vettel est revenu à moins d’une seconde de Verstappen mais ce dernier essaie de lutter et laisse Vettel hors de la zone DRS, alors que la Force India de Nico Hulkenberg rend l’âme avec un panache de flammes sortant de l’arrière de la VJM09.

Le trio de tête roule dans le même rythme lorsqu’on atteint le tiers de la course, Ricciardo possède toujours un peu plus d’une seconde d’avance sur Max Verstappen, lui-même suivi à moins d’une seconde par Sebastian Vettel.

Le débriefing à chaud semble être terminé chez Mercedes car Toto Wolff sort de l’hospitalité Mercedes. Verstappen se rapproche de Ricciardo et pointe maintenant à huit dixièmes de la Red Bull de tête, le drapeau jaune est toujours d’actualité dans le troisième secteur à cause de la Force India toujours immobilisé dans une échappatoire.

De manière étonnante, les meilleurs temps ont été signés par les Ferrari, et Raïkkönen remonte légèrement sur le trio de tête. Daniel Ricciardo est le premier des hommes de tête à s’arrêter et Red Bull négocie très bien son arrêt en moins de trois secondes. Il ressort tout juste devant Bottas, cinquième, qui était relégué à plus de vingt secondes de l’Australien avant son arrêt. Comme prévu, les Red Bull et les Ferrari sont dans un mouchoir de poche, très nettement devant les autres équipes.

Vettel s’arrête un tour après Ricciardo, ce dernier améliore son propre temps en ayant chaussé les pneus tendres. Vettel sort à son tour devant Bottas, Verstappen mène la course devant Raïkkönen mais les deux hommes devraient rentrer rapidement tant les pneus tendres sont plus rapides. Vettel signe le meilleur tour en course, huit dixièmes plus rapide que le meilleur tour de Daniel Ricciardo ! La Ferrari n’a pas dit son dernier mot malgré le rythme affiché par l’Australien.

La mi-course est atteinte par Max Verstappen, dont les temps au tour commencent vraiment à chuter, et Kimi Raïkkönen qui concède lui aussi près de deux secondes au tour à Ricciardo et Vettel, tous deux en pneus tendres. Bottas est cinquième, Sainz sixième, Perez septième devant les deux McLaren de Button et Alonso et Massa, qualifié dix-septième, complète pour le moment le top 10.

Derrière les dix premiers, Jolyon Palmer se fait doubler par les deux Haas et rentre aux stands changer ses pneus car il a fait un plat sur son pneu avant. Les deux Haas ont failli s’accrocher !

Verstappen s’arrête enfin au début du trente-cinquième tour et ressort à onze secondes de Vettel et Raïkkönen imite le Néerlandais et change de gommes.

La bataille se dessine entre Ricciardo et Vettel car ce dernier a quasiment effacé l’écart avec l’Australien et continue de tourner une demie seconde plus vite au tour.

Verstappen et Raïkkönen ont remis un jeu de pneus médiums mais les deux pilotes sont déjà plus rapides que les leaders dont les pneus tendres s’usent rapidement. Les deux Red Bull ont une stratégie différente et sont copiées par les deux Ferrari qui se sont calées sur Ricciardo et Verstappen. Romain Grosjean, en chasse de son équipier, sort large et perd une poignée de secondes.

Vettel ne veut pas perdre du temps à cause de la dégradation de ses pneus et rentre remettre des médiums au 38e tour, alors que Ricciardo reste en piste ! La Ferrari adopte un gros rythme dès sa sortie puisque Vettel signe le meilleur temps en reprenant plus de deux secondes à l’Australien ! Ricciardo continue en piste malgré une perte conséquente de temps, probablement le signe d’un manque de pneumatiques médiums chez Red Bull.

Vettel attaque énormément et pourrait s’arrêter une quatrième fois, Ricciardo ménage ses gommes, et ce sont pour le moment Verstappen et Raïkkönen qui mènent la danse en remontant à six secondes de Ricciardo, tout en tournant bien plus vite que lui.

Il reste vingt-deux tours et Daniel Ricciardo rentre aux stands ! Il chausse des gommes médiums pour aller au bout, et ses gommes sont neuves, ce qui lui permettra de rouler à un bon rythme.

A vingt tours de l’arrivée, Verstappen mène d’une seconde devant Raïkkönen. Ce dernier a une marge de six secondes sur Vettel, lui-même six secondes devant Ricciardo qui tourne plus d’une seconde au tour plus vite que la Ferrari. La McLaren Honda de Fernando Alonso subit une panne mécanique et l’Espagnol ne verra pas l’arrivée de son Grand Prix national, alors qu’il pouvait viser les points.

Les situations sont très différentes parmi les quatre pilotes de tête car Raïkkönen remonte sur Verstappen, en tête, alors que derrière c’est la Red Bull de Ricciardo qui fond sur la Ferrari de Vettel ! La course est très ouverte !

Raïkkönen met la pression sur Verstappen qui bloque ses roues au freinage, le Finlandais n’est plus qu’à une demie seconde mais n’arrive pas à dépasser la Red Bull. Il grignote dixième après dixième mais le pilote Red Bull garde la main tandis que derrière, Daniel Ricciardo continue de se rapprocher de Vettel et devrait pouvoir utiliser son DRS dans les prochaines boucles.

Les commissaires annoncent que les pilotes Mercedes sont convoqués ensemble à 16h30 pour s’expliquer auprès des officiels, et ils ne s’exprimeront qu’après cet entretien.

Verstappen semble maîtriser le dernier secteur car Kimi Raïkkönen est incapable d’entamer la longue ligne droite des stands en étant collé à la Red Bull, et cela permet à son pilote de garder la tête de la course depuis plusieurs boucles.

Il reste douze tours sur cette course et Daniil Kvyat s’empare du meilleur tour en descendant sous la barre des 1’27" ! La Toro Rosso est rapide mais le Russe n’est pas encore dans les points.

Gutierrez est pour l’instant huitième et pourrait marquer ses premiers points pour le compte de l’écurie Haas, dont les 20 points ont tous été marqués par Romain Grosjean.

Daniel Ricciardo est revenu à cinq dixièmes de Vettel ! Il se décale pour se montrer dans les rétroviseurs de la Ferrari mais, compte tenu des six tours que ses pneus ont en moins, il ne veut pas tenter l’impossible et sait qu’il aura de nombreuses occasions de prendre le meilleur sur Vettel.

Les deux hommes continuent de reprendre presque une seconde au tour aux hommes de tête, on se dirige vers des derniers tours avec les quatre voitures roues dans roues, puisque les Red Bull et les Ferrari devraient aller au bout sans s’arrêter.

En proie à des problèmes mécaniques, Romain Grosjean rentre abandonner.

Attaque de Ricciardo ! L’Australien passe mais sort légèrement de la piste, les deux hommes manquent de s’accrocher par deux fois mais Vettel reprend la main et la lutte reprend de plus belle ! Quelle passe d’armes ! Ricciardo a freiné légèrement trop tard et Vettel s’en plaint, disant que ce n’est pas de la course, et on ne peut que lui donner raison tant l’attaque de l’Australien venait de loin.

Ce duel fait les affaires de Verstappen et Raïkkönen qui ont repris une seconde de marge. Et si Verstappen allait chercher sa première victoire ?

Ricciardo manque légèrement son freinage et bloque ses roues derrière Vettel, manquant de peu de harponner la Ferrari ! On entre dans les cinq derniers tours et Verstappen parvient encore à garder Raïkkönen à distance honorable, toujours après ce troisième secteur qui plombe les tours de la Ferrari.

Ricciardo se place à deux dixièmes de Vettel mais ce dernier profite de la Haas de Gutierrez à qui il prend un tour pour utiliser son DRS, laissant Ricciardo derrière lui, d’autant que Gutierrez fait perdre du temps à l’Australien.

Vettel freine très tard à chaque bout de ligne droite et Ricciardo est incapable de le dépasser ! Coup de théâtre, crevaison pour l’Australien ! Quel désastre pour Ricciardo qui va tout perdre !

Vettel va pouvoir assurer sa troisième place, et c’est Max Verstappen qui entame le dernier tour en tête ! Le jeune pilote va aller chercher sa victoire pour sa première course chez Red Bull, exceptionnel ! Il devient le plus jeune pilote à remporter un Grand Prix, deux jours après avoir découvert la RB12 ! Il confirme être un pilote d’exception après avoir géré sa course comme un pilote expérimenté.

Raïkkönen et Vettel complètent le podium et Ricciardo termine quand même quatrième malgré une fin de course calamiteuse. Bottas finit cinquième, Sainz sixième, Perez septième devant Massa, Button et Kvyat qui marque le point de la dixième place ! Quelle journée en Espagne !

Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
01 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer 66 laps - 1h41m40.017s 2
02 Kimi Raikkonen Ferrari +0.616 2
03 Sebastian Vettel Ferrari +5.581 3
04 Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer +43.950 4
05 Valtteri Bottas Williams Mercedes +45.271 2
06 Carlos Sainz Toro Rosso Ferrari +61.395 2
07 Sergio Perez Force India Mercedes +79.358 2
08 Felipe Massa Williams Mercedes +80.707 3
09 Jenson Button McLaren Honda +1 lap 2
10 Daniil Kvyat Toro Rosso Ferrari +1 lap 3
11 Esteban Gutierrez Haas Ferrari +1 lap 2
12 Marcus Ericsson Sauber Ferrari +1 lap 3
13 Jolyon Palmer Renault F1 +1 lap 2
14 Kevin Magnussen Renault F1 +1 lap 3
15 Felipe Nasr Sauber Ferrari +1 lap 2
16 Pascal Wehrlein Manor Mercedes +1 lap 2
17 Rio Haryanto Manor Mercedes DNF 2
18 Romain Grosjean Haas Ferrari DNF 4
19 Fernando Alonso McLaren Honda DNF 2
20 Nico Hulkenberg Force India Mercedes DNF 1
21 Nico Rosberg Mercedes AMG DNF 0
22 Lewis Hamilton Mercedes AMG DNF 0

15 mai 2016 - 15h48, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Wolff : Une situation difficile pour Mercedes, Hamilton n’est pas fautif à 100%
Info suivante : Verstappen, plus jeune vainqueur d’un Grand Prix


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC