Formule 1

Hamilton a enfin pu célébrer avec le cœur léger

Il avoue ne pas se l’être permis au Mexique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 novembre 2018 - 09:35

Lewis Hamilton était ravi à l’arrivée du Grand Prix du Brésil, après avoir remporté un Grand Prix qui a offert le titre constructeurs à Mercedes. On l’a notamment vu se pencher sur sa monoplace et l’embrasser comme s’il s’agissait d’un être humain.

"Je pense que c’était probablement une explosion de la course précédente au Mexique, où j’avais remporté le championnat, mais je savais qu’on avait un autre championnat à gagner et je devais rester concentré pour l’équipe et m’assurer que je pouvais faire ce dont ils avaient besoin" explique le Britannique.

"Naturellement, la volonté de vouloir gagner est très forte pour tout le monde et les enjeux sont élevés. En fin de compte, on pouvait faire des erreurs et toutes ces choses différemment, mais nous ne l’avons pas fait ou je ne l’ai pas fait sur la piste, par exemple, c’était un grand moment d’aller voir mes gars après cette course difficile."

S’il s’est jeté sur sa voiture, c’est aussi pour la remercier d’avoir tenu, alors que le moteur était à deux doigts de lâcher en milieu de course et qu’il a dû faire face à la remontée de Max Verstappen en fin de course : "J’étais constamment en train de parler à la voiture : ’Allez, continue, continue, continue’, parce que nous avions ce problème moteur et je pouvais voir Max juste dans mes rétroviseurs."

"Je faisais des tours de qualifications à chaque tour pour le garder derrière, ce qui devrait être le cas en course. Malheureusement, ce n’est pas souvent le cas cette année, mais... nous venons de remporter le championnat du monde pour la cinquième fois, donc c’est une véritable histoire qui se prépare pour l’équipe et si je devais arrêter aujourd’hui, par exemple, Mercedes se souviendrait toujours de cette journée et du fait que j’en faisais partie, donc c’est cool."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less