Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Arrivabene : Vettel sera champion du monde au volant d’une Ferrari

Même si l’année en course est quasiment perdue

F1


Miniboutik



Maurizio Arrivabene est conscient de l’aura dont dispose Ferrari en Formule 1. L’Italien est fier d’occuper la tête de l’équipe et bien qu’il soit conscient de la pression qui l’entoure, il sait aussi que c’est dû à la passion qui baigne Ferrari. Il admet aussi avoir vécu des moments émouvants à la tête de la Scuderia.

"Quand on parle de Formule 1, on pense immédiatement à Ferrari parce que c’est dans l’ADN de ce sport" explique l’Italien. "Y a-t-il trop de pression ? Je ne dirais pas cela, au contraire, nous devons remercier tout le monde pour la passion qu’ils ont pour notre équipe. Cet amour doit nous faire nous efforcer de faire de mieux en mieux."

"Je suis très fier d’avoir été choisi pour ce rôle. Parmi les plus belles victoires dont je me souvienne, il y a eu Silverstone, le berceau de la Formule 1. J’essaie toujours d’être calme et cool sur le muret des stands, j’essaie de ne pas montrer mes sentiments mais cette fois je ne pouvais pas cacher la grande émotion de gagner ce Grand Prix."

Des reproches lui ont été fait quant au timing d’annonce du remplacement de Kimi Räikkönen par Charles Leclerc l’année prochaine aux côtés de Sebastian Vettel, mais Arrivabene a une explication : "Je travaille avec Kimi depuis de nombreuses années, c’est un grand professionnel et il voulait savoir avant Monza quels étaient nos plans pour 2019. Pour cette raison, nous avons confirmé l’arrivée de Leclerc."

"Nous avons remplacé Räikkönen pour permettre à un jeune talent comme Leclerc de progresser aux côtés d’un champion comme Vettel. Räikkönen courra encore deux ans avec Sauber et malgré cette nouvelle, Kimi a montré qu’il est un grand professionnel à Monza."

Le directeur de Ferrari est toutefois conscient de la tournure qu’a pris la saison et admettait à Suzuka qu’il faisait face à une mission impossible pour aller chercher les titres. En revanche, il est persuadé que Vettel sera un jour champion avec la Scuderia.

"A Austin, si nous sommes battus, je veux quand même dire une chose clairement. Je suis sûr que tôt ou tard, Sebastian Vettel sera champion du monde au volant d’une Ferrari. Je pense qu’il a quelque chose de Schumacher en lui, il est allemand mais aussi très italien et passionné par Maranello depuis son plus jeune âge."


15 octobre 2018 - 09h24, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Verstappen : J’aurais dû gagner trois fois cette année
Info suivante : Racing Point Force India est transfigurée depuis le rachat


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC