Formule 1

Verstappen : J’aurais dû gagner trois fois cette année

Le Néerlandais dresse un premier bilan à 4 courses de la fin

Recherche

Par Olivier Ferret

15 octobre 2018 - 08:46
Verstappen : J'aurais dû gagner trois (...)

USA, Mexique, Brésil et Abu Dhabi, la dernière ligne droite de la saison sera lancée cette semaine avec le Grand Prix à Austin.

Elle est sans enjeu pour Max Verstappen ou son équipe, Red Bull, assurée de la 3e place au championnat constructeurs et trop loin pour espérer titiller Ferrari.

Le Néerlandais dresse donc un petit bilan de 2018 avant ces 4 derniers Grands Prix, et il commence, évidemment, par son début difficile, marqué par de nombreuses erreurs

"Le début de saison n’a pas vraiment été conforme à ce que j’en attendais. Heureusement, les choses se sont améliorées après Monaco. Si on veut faire une comparaison... L’année 2017 a été très différente, y compris en ce qui concerne la voiture. Cette année, la voiture était bonne dès le départ et ce n’était pas le cas l’année dernière. En 2017, nous avons fini par gagner deux fois. Cette année, une seule fois pour moi mais cela aurait déjà dû être trois fois. Je me suis toutefois bien relancé et je suis content de la voiture, ce qui est une chose importante."

Quelle note se donnerait-il, ainsi qu’à sa voiture cette saison ?

"Je n’aime pas me donner de notes. Je pense que vous pouvez toujours faire mieux et je pense que c’est très important de penser ainsi. Quant à la voiture, elle est en fait très bonne, même s’il y a toujours de la place pour l’amélioration. C’est ainsi que je le ressens."

Verstappen fait clairement la distinction entre le châssis Red Bull, qu’il juge très bon, et le moteur Renault, qu’il critique toujours autant.

"Cette année, on pouvait voir sur les circuits urbains, où la puissance du moteur n’est pas aussi importante, que notre voiture était vraiment forte, en particulier à Monaco. Est-ce que ce sera pareil en 2019 ? Il est difficile de le dire, parce que nous avons ce tout nouvel aileron avant qui va bouleverser l’aérodynamique. Cela affecte toute la voiture en terme d’appuis, nous devrons donc attendre de voir comment nous allons nous en sortir."

S’attendait-il après sa grosse déconvenue de Monaco (crash en libres 3 qui a compromis toutes ses chances) à revenir aussi fort avec pas moins de sept podiums ?

"Oui ! Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’était surtout de commencer ma saison comme ça. Je m’attendais toujours à être en forme et faire au moins aussi bien que l’année précédente. Constance et performance pour signer des podiums quand c’est possible. Cela été le cas après Monaco. Et surtout, il ne faut pas écouter ce que les autres disent."

Ses meilleurs moments cette année ? Un seul en fait, une victoire, "l’Autriche. Gagner dans une voiture Red Bull sur le Red Bull Ring, avec autant de fans néerlandais, rend cette expérience très spéciale."

Et s’il pouvait refaire différemment deux courses, "la Chine et Monaco. Ces deux-là".

Enfin, Red Bull a souvent souhaité la pluie cette année. Mais, lorsqu’elle est arrivée, la RB14 a plutôt pénalisé ses pilotes dans ses conditions. A-t-il une explication maintenant ?

"Oui... Il y a des raisons pour lesquelles la voiture est plus difficile à régler sous la pluie cette année. Je ne peux pas en dire trop à ce sujet, mais nous savons quel est le problème et nous essayerons de faire mieux l’année prochaine."

expand_less