Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Les statistiques après le Grand Prix du Canada

Vettel à une longueur de Prost

F1


Miniboutik



Sebastian Vettel a connu un week-end faste à Montréal : non seulement le pilote Ferrari a signé la 54e pole de sa carrière (11 de moins qu’Ayrton Senna), mais il a surtout atteint le cap des 50 victoires. Alain Prost n’est plus qu’à une seule unité. Mais Lewis Hamilton (64 succès) et Michael Schumacher (91) ont encore une marge d’avance.

L’Allemand a par ailleurs permis à Ferrari de remporter sa 232e victoire en Grand Prix.

Sur son circuit fétiche, on s’attendait à ce que Lewis Hamilton signât la pole. Pourtant, Sebastian Vettel est un habitué des meilleurs temps à Montréal : il est parti de la première place en 2011, 2012 et 2013.

Comme souvent cette saison, le record absolu d’un circuit a été battu en Q3. Cette fois-ci, Sebastian Vettel a apposé sa marque sur le tracé Gilles-Villeneuve, avec un 1’10"764, soit 221,859 km/h de moyenne.

La victoire de Sebastian Vettel est d’autant plus marquante, qu’elle intervient 40 ans après la victoire d’un autre pilote de la Scuderia, un certain Gilles Villeneuve. Sebastian Vettel a tenu à lui rendre hommage après la course.

Le quadruple champion du monde a passé tous les tours en tête, pour la 14e fois de sa carrière. Lewis Hamilton et Jim Clark (13) n’ont pas fait mieux, Ayrton Senna (19) si.

Depuis 2004, la Scuderia attendait du reste de retrouver les sommets à Montréal.

On dit souvent que le Grand Prix du Canada est mouvementé. Pourtant, depuis 2015, le vainqueur (qui était à chaque fois Lewis Hamilton) était parti en pole.

Lewis Hamilton ne s’était qualifié qu’en 4e place samedi dernier. C’est la deuxième fois en 11 participations qu’il ne prenait pas le départ de la première ligne à Montréal (en 2011, il était parti 5e).

Avec sa 5e place finale, le Britannique a signé son pire résultat de la saison (il était arrivé 4e en Chine).

Toujours chez Mercedes, Valtteri Bottas est lui monté sur son 26e podium, soit autant que Ronnie Peterson et Eddie Irvine. Depuis 2015, le Finlandais n’a jamais raté le champagne à Montréal, que ce soit avec Williams ou avec Mercedes.

Max Verstappen a lui signé son 13e podium, soit autant désormais que Jochen Rindt, François Cevert, Gilles Villeneuve, Didier Pironi et Nick Heidfeld.

Le Grand Prix du Canada a été l’occasion d’un imbroglio : par faute de la FIA, le drapeau à damiers a été agité deux tours trop tôt. Comme le dispose le règlement, les deux dernières boucles n’ont pas été prises en compte, ce qui a privé Daniel Ricciardo de l’obtention d’un meilleur tour… à la grande joie de Max Verstappen, qui a donc sauvé sur tapis vert son 4e meilleur tour en carrière. Il rejoint Jean-Pierre Beltoise, Jean Alesi et Sergio Pérez dans les tables.

Fernando Alonso disputait son 300e Grand Prix dimanche dernier. Parti 14e, l’Espagnol a abandonné… Autant dire que les 24 Heures du Mans seront sans doute plus marquantes pour lui.

Le pilote McLaren est de toute manière maudit à Montréal : il a abandonné à 8 reprises en 16 courses !

Sebastian Vettel a repris la tête du classement à Lewis Hamilton. Mais l’an dernier à la même époque, il comptait 12 points de marge sur Lewis Hamilton, contre… 1 aujourd’hui.

C’est la deuxième fois d’affilée que McLaren n’entre pas dans les points. Toro Rosso, Haas et Williams sont les trois seules autres écuries à avoir connu une telle série négative – grâce à Charles Leclerc notamment, Sauber n’a jamais passé deux Grands Prix d’affilée sans entrer dans le top 10.

Le pilote monégasque est d’ailleurs entré pour la 4e fois de suite en Q2, ce qui n’était pas arrivé chez Sauber depuis 2014 ! Charles Leclerc devance ainsi Stoffel Vandoorne au classement des pilotes.

Sauber est entrée 4 fois dans les points cette saison, contre 3 fois pour Haas – alors même qu’on pensait que l’écurie américaine serait la 4e force du plateau en début de saison.

Renault a marqué des points à chaque Grand Prix jusqu’à présent. Seules Mercedes et Ferrari peuvent en dire autant.


12 juin 2018 - 08h10, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Toro Rosso avait le potentiel pour faire mieux à Montréal
Info suivante : La FIA a reçu pour consigne de ne pas enlever la marmotte


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC