Bilan de la saison F1 2022 - Fernando Alonso (15.63/20)

Une excellente saison mais un divorce houleux

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 décembre 2022 - 12:03
Bilan de la saison F1 2022 - Fernando

Comme chaque année, Nextgen-Auto fait le bilan de la saison écoulée pour chaque pilote et chaque équipe de F1. Cette année, pour pimenter le tout, nous avons décidé de dévoiler les notes que nous avons mises à chacun des 20 titulaires de la saison 2022.

Les bilans sont publiés dans un ordre aléatoire et chaque jour, le classement évoluera avec le récapitulatif des moyennes de chaque pilote. Au terme de la publication des 20 bilans, le classement de la rédaction de Nextgen-Auto sera complet et définitif.

Après une saison 2021 durant laquelle Fernando Alonso était devenu le team player parfait chez Alpine F1, on pensait qu’il avait changé. Deux ans d’interruption de carrière et la quarantaine passée avaient fait de l’Espagnol un pilote profitant simplement d’être au volant d’une monoplace de Formule 1, sans qu’il ait perdu pour autant de sa vitesse.

On pouvait donc espérer de 2022 qu’il en soit de même, malgré des essais hivernaux difficiles pour Alpine. Dès les premières courses de la saison, l’équipe française s’est montrée sous un meilleur jour, et Alonso a répondu présent.

La saison de Fernando Alonso en détail

En Q3 et dans les points à Bahreïn, il débutait solidement sa saison. Malheureusement, la fiabilité n’était pas au rendez-vous, avec une casse moteur à Djeddah et une casse mécanique à une roue à Melbourne qui le privait d’une possible première ou deuxième ligne.

En Emilie-Romagne, il se qualifiait sur la troisième ligne mais était victime d’un accrochage, avant de débuter en Espagne une impressionnante série de points, qui s’est interrompue en Italie, au mois de septembre.

C’est au Canada, dans des conditions délicates, qu’il a signé un énorme coup d’éclat en se qualifiant en première ligne. Le lendemain, sa monoplace ne suivait pas le rythme et il a terminé neuvième.

Cinquième en Grande-Bretagne après avoir lutté dans le peloton de poursuivants tout au long de la course, au contact de Lewis Hamilton, Sergio Pérez et Charles Leclerc, il signait une nouvelle performance impressionnante en France avec la sixième place.

Coup de tonnerre en cours d’été : Alonso annonçait son départ d’Alpine, Aston Martin F1 l’ayant recruté pour 2023 ! Malheureusement, cela a provoqué ce que les changements d’équipes provoquent souvent à Alonso, puisque la relation avec son équipe s’est vite dégradée.

Notamment victime de deux problèmes mécaniques à Monza et Singapour, il n’a pas hésité à attaquer son équipe par médias interposés. C’est aussi ce qu’il a fait contre Lewis Hamilton à Spa-Francorchamps, après un accrochage avec le Britannique.

Le retour des vieux démons

Le Fernando Alonso bougon était de retour, sans que son rythme en piste ne soit affecté. Cinquième à Spa, sixième à Zandvoort, il enchaînait deux septièmes places au Japon et à Austin après ses deux abandons.

Aux Etats-Unis, le week-end n’était pourtant pas de tout repos, puisqu’il était victime d’un effroyable accrochage avec Lance Stroll en course, sans que sa voiture ne semble en avoir souffert. Etonnamment, il fut beaucoup plus conciliant avec celui qui sera l’an prochain son équipier, et le fils de son patron...

Victime d’une nouvelle casse moteur au Mexique, il s’est accroché avec Esteban Ocon lors du Sprint au Brésil, ce qui a valu plusieurs saillies contre son équipe et son équipier au cours du week-end. Sa carrière à Enstone s’est conclue par un ultime abandon à Abu Dhabi, de nouveau par la faute d’un problème mécanique.

Comme chaque année, Alonso nous a gratifiés d’une saison impressionnante, durant laquelle il a légèrement battu Ocon en qualifications, et a fait jeu égal en course malgré des problèmes plus nombreux - mais pas exclusifs à sa voiture, quoi qu’il en pense.

Sur la base de ses résultats, il est difficile de critiquer l’Espagnol, le léger avantage qu’il possède sur Ocon étant à mettre au crédit du Français, qui reste très solide face à la référence ibère.

Mais en matière de comportement, cette saison a montré qu’Alonso n’a aucunement changé, et qu’il est toujours à même de quitter le navire prématurément, non sans avoir tenté de déclencher une mutinerie avant son départ. Heureusement pour Alpine, ce jeu n’a pas pris, mais le spectacle offert était quelque peu désolant en fin d’année.

Statistiques

9e du championnat avec 81 points

Comparatif avec Esteban Ocon

Course : 8/8 (quand les deux ont terminé)
Qualifications : 12/10 en faveur de Fernando Alonso

Notes données à Fernando Alonso

 Alexandre C. : 15/20
 Franck Drui : 15.5/20
 Paul Gombeaud : 16/20
 Emmanuel Touzot : 16/20
 Moyenne des notes : 15.63/20

Classement récapitulatif provisoire des pilotes 2022

1. George Russell : 17/20
2. Fernando Alonso : 15.63/20
3. Carlos Sainz : 12.75/20
4. Sebastian Vettel : 12.25
5. Mick Schumacher : 10.75/20
Hors classement : Nyck de Vries

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos