Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Exclu. Vergne : ‘C’est génial de pouvoir courir au Mans et dans d’autres catégories’

Il s’exprime également sur son avenir au Mans et en Formule E

F1


Miniboutik



Engagé au Mans cette saison, en LMP2 avec G-Drive, Jean-Eric Vergne peut compter sur son talent personnel comme sur le savoir-faire de l’équipe et d’Oreca, pour bien figurer dans sa catégorie. Le Français a montré qu’il pouvait être rapide sur un tour, ce qui confirme ses bonnes sensations initiales. Lorsque nous l’avons rencontré dans le paddock du Mans, "JEV" n’était pas le plus mécontent des pilotes...

« On a très clairement le potentiel pour être les meilleurs sur un tour. En qualifications [mercredi] j’ai failli faire un très bon chrono, jusqu’à ce que je croise d’autres voitures, et j’ai perdu une seconde et demie dans ce moment. Et j’ai eu aussi pas mal de GT qui sortaient des stands. Mais on est très clairement là. Je sais qu’on a la bonne voiture. »

L’essentiel dans la Sarthe est bien sûr de tenir 24 heures : la fiabilité de sa monoplace est-elle une préoccupation angoissante pour JEV ?

« Il y a des LMP1 qui ont quelques soucis. Les LMP2 sont très solides, nous, on met plus l’accent sur quelques petits problèmes, on a par exemple des problèmes de lumières. »

En une semaine, Vergne enchaîne des rendez-vous importants, en Formule Electrique ou en Endurance. Dans quelle mesure ce calendrier infernal est-il handicapant ?

« Il n’y a pas de problème. On est habitué à enchaîner, surtout moi cette année. J’ai enchaîné plus de deux mois de course à peu près, sans pause, mais là, j’ai besoin d’un peu de vacances après Le Mans et avant d’arriver à New York pour le dernier E-Prix. Ce n’est pas vraiment la fatigue physique, mais plus la fatigue morale. Chaque fois, je fais plus de cinq jours de simulateur pour préparer une course de Formule E. Ces derniers mois, je n’ai pas dû avoir une journée de libre, sans prendre un avion ou faire quelque chose. Donc mentalement ça peut être un peu difficile. »

Le Mans est une course mythique, à part dans le cœur des fans de sport auto. Si JEV devait lister sa plus grande crainte au Mans, et au contraire, ce qui le passionne ou l’excite le plus, qu’aurait-il à répondre ?

« Ce que je crains le plus, c’est tout ce qui est imprévisible – le fait qu’il puisse tout arriver. Tout est imprévisible dans cette course. La seule chose qu’on peut faire, c’est faire le meilleur boulot, sans faire d’erreur. »

« Ce qui m’excite le plus ? La semaine en général, le premier relais, tout ! »

Cette année, plusieurs anciens de la F1 participent aux 24 Heures du Mans, mais c’est bien sûr Fernando Alonso qui monopolise l’attention médiatique. N’est-ce pas parfois agaçant pour les autres pilotes ?

« Agaçant ? Oui et non. Je trouve que c’est bien pour le championnat, c’est bien pour les 24 Heures du Mans d’avoir quelqu’un pour Alonso qui puisse venir. C’est sûr qu’il ne faut pas se voiler la face, dans les stands c’est eux [les stars] ! »

Le WEC est dans une phase de transition, après le retrait de Porsche et Audi et avec l’arrivée d’un nouveau règlement. En Formule Electrique, le règlement changera également profondément. Est-ce que JEV compte poursuivre son engagement sur ces deux catégories, à court comme à moyen terme ?

« Je n’ai pas de contrat pour la super-saison WEC. Je ferai sûrement Le Mans l’an prochain, peut-être avec la même équipe. On va voir ce qui se passe. Ce que j’aimerais, c’est continuer une double saison, en Formule Electrique, et pour gagner au général en WEC avec le constructeur. Et le fait que je ne roule pas l’an prochain en WEC, me donne la possibilité de déjà commencer un travail avec une potentielle future équipe - pour développer la voiture pour 2020. »

« C’est génial de pouvoir faire des choses différentes, de faire ce qu’on aime. Après il faut que les constructeurs ne nous empêchent pas de faire ce qu’on aime, c’est-à-dire rouler, parce qu’on risquerait d’aller chez un concurrent – pas dans la même catégorie, mais au niveau image. Que McLaren laisse rouler Fernando Alonso chez Toyota, c’est super cool. Pareil pour Buemi qui roule avec Renault en Formule E et chez Toyota ici. »

Avec l’arrivée de Porsche ou Mercedes en Formule E, JEV ne serait-il pas tenté d’aller frapper à la porte d’un grand constructeur ? Ou entend-il rester chez Techeetah ?

« C’est des choses qui sont un peu dans les airs en ce moment. J’ai un contrat à resigner bientôt en Formule E. Je suis très bien dans l’équipe où je suis, mais après, il faut vérifier, regarder les opportunités qu’il y a. »

« Mais c’est top que Mercedes, Porsche arrivent en Formule E, parce que ça veut dire que c’est un gros championnat qui s’établit très rapidement, ça sécurise beaucoup de personnes, les sponsors, quand l’on sait les montres qui arrivent. »


14 juin 2018 - 19h05, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Excellent bilan pour le GP du Canada, qui se tourne maintenant vers l’avenir
Info suivante : Exclu. Dillmann : Avec ou sans Alonso, Le Mans sera toujours ‘magique’


F1
Photos - Essais F1 à Abu Dhabi - 27-28/11 (569 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Course (497 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Avant-course (372 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Samedi (749 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Vendredi (721 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Jeudi (278 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
F1

F1
Vidéo - La dernière interview croisée entre Ricciardo et Verstappen
Vidéo - Au GP d’Abu Dhabi, l’heure est au bilan de la saison
Vidéo - Hamilton et Vettel échangent leurs casques
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC