Formule 1

Todt : Des ’réunions importantes’ pour le moteur F1 de 2026

Un accord qui satisferait tout le monde validé d’ici fin octobre ?

Recherche

Par Olivier Ferret

12 septembre 2021 - 10:43
Todt : Des ’réunions importantes’ (...)

La Formule 1 poursuit sa série de "réunions importantes" à Monza, selon le président de la FIA Jean Todt.

Cela concerne en premier lieu le futur de la Formule 1 avec les motoristes. John Elkann, Luca de Meo et Ola Kallenius sont présents, entre autres, pour faire le point sur la situation et les propositions en cours.

Un accord devrait être trouvé "d’ici fin octobre" selon la FIA mais une chose est sûre dorénavant, le nouveau moteur n’arrivera pas avant 2026.

Le retard est en partie dû à un désaccord fondamental, Mercedes et Renault faisant valoir avec véhémence que le concept de base des moteurs actuels devrait rester intact. Audi, Porsche et Red Bull, en revanche, veulent un nouveau départ. Ferrari est entre les deux et prête à faire des compromis.

Honda était aussi présent à la première réunion, hier, où il aurait été confirmé que les unités de puissance de 2026 et au-delà continueront d’être basées sur une architecture V6. Mais le coût et la complexité, cependant, devraient être réduits grâce à la suppression du MGU-H, comme nous vous le rapportions ce matin (lire notre article complet ici).

Est-ce que ce compromis serait acceptable pour toutes les parties et pourrait attirer le groupe VW en F1 ?

"Je ne sais pas. Mais davantage d’émissions de dioxyde de carbone ne sont plus acceptables," commente le président de la FIA à Monza.

"Une solution urgente est nécessaire pour la Formule 1 et les catégories inférieures, avec une étape intermédiaire vers la mobilité durable du futur. La route reste ouverte aux hybrides avec des carburants écologiques. Des réunions importantes sont en cours ici."

Également à l’horizon pour la Formule 1, à court terme, une nouvelle règle obligeant les équipes à faire régulièrement participer de jeunes pilotes aux séances d’essais libres (lire notre article ici).

"Devrait-il y avoir une troisième voiture pour les jeunes ? Nous y avons toujours pensé. Je pense qu’il faut plus d’espace pour les jeunes."

"Mais dans l’iidéal, la F1 devrait avoir douze équipes, ce qui nous donne quatre places de plus sur la grille."

FIA

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less