Les enjeux pour les duos de chaque équipe de F1 en 2023 - Partie 2

Il y a des changements dans le bas de tableau

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 janvier 2023 - 15:48
Les enjeux pour les duos de chaque (...)

Après avoir évoqué les duels entre coéquipiers des cinq meilleurs équipes de la saison dernière pour 2023, place désormais à celles qui ont terminé dans la deuxième partie du classement.

Et si Alfa Romeo F1 a conservé le même duo que la saison précédente, les quatre autres ont en revanche accueilli un nouveau pilote. Seront-ils plus forts que leur nouveau coéquipier ou se feront-ils, à l’inverse, dominés pour leur arrivée ?

Alfa Romeo F1 : Valtteri Bottas et Guanyu Zhou

L’écart au championnat du monde 2022 entre Bottas et Zhou (49 points à 6) peut laisser penser que le Finlandais a écrasé le Chinois qui était alors débutant, mais celui-ci n’était en réalité pas si important en termes de performance entre les deux hommes, notamment en deuxième partie de saison.

L’ancien pilote Mercedes F1 était logiquement attendu comme le leader de sa nouvelle écurie, ce qu’il a d’ailleurs été, tant d’un point de vu technique qu’en tant que coéquipier, mais il a aussi connu une baisse de régime durant laquelle Zhou a régulièrement commencer à prendre le dessus.

Dès lors, leur duel pourrait être bien plus serré en 2023 alors que le Chinois a confirmé qu’il avait le niveau pour évoluer dans la catégorie reine du sport automobile l’année dernière. Il lui faudra élever son niveau de jeu pour devenir plus rapide et il n’aura cette fois plus l’excuse de l’inexpérience à ce niveau, tandis que Bottas devra se montrer plus régulier pour éviter de se faire battre par son coéquipier, ce qui ferait office de débâcle pour celui qui a remporté 10 Grands Prix au cours de sa carrière.

Aston Martin F1 : Fernando Alonso et Lance Stroll

A 41 ans, Alonso a prouvé en 2022 qu’il faisait encore partie des meilleurs pilotes du plateau, malgré quelques erreurs commises en course ainsi que des pénalités reçues pour excès d’engagement. Il a certes terminé derrière son coéquipier Esteban Ocon pour sa dernière saison chez Alpine F1, mais il a connu bien plus de problèmes mécaniques que le Français et aurait probablement terminé devant lui sans cela. On peut ainsi s’attendre à ce qu’il prenne le dessus son nouveau coéquipier cette année.

Car de l’autre côté du garage, Lance Stroll a été dominé pendant deux saisons par un Sebastian Vettel pourtant en perte de vitesse. Mais quoiqu’il en soit, le pilote canadien, pas souvent brillant et assez irrégulier, n’aura pas besoin de se soucier de son avenir tant que son père continuera d’être à la tête d’Aston Martin F1.

Haas F1 : Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg

Revenu au sein de l’écurie américaine après un an d’absence début 2022, Magnussen a globalement dominé Mick Schumacher et surtout signé les principaux coups d’éclat de son écurie, avec notamment sa cinquième place à Bahreïn et sa pole position à Interlagos. Il a cependant affiché un manque de constance et devra améliorer cet aspect en 2023.

Il semble tout de même partir avec une longueur d’avance sur Nico Hülkenberg, qui n’avait plus été titulaire en F1 depuis la saison 2019. L’Allemand a certes été un remplaçant de luxe ces dernières années, mais à 35 ans, sa forme sur toute une saison pose forcément question après une telle coupure. A lui de prouver qu’il n’a rien perdu en évoluant au même niveau que le Danois, voire en le battant.

AlphaTauri : Nyck de Vries et Yuki Tsunoda

Pierre Gasly parti chez Alpine F1, Yuki Tsunoda a désormais une énorme pression à gérer : celle d’être le pilote le plus expérimenté de son équipe. Et si le Japonais a progressé en 2022, il a tout de même commis certaines erreurs évitables et après deux saisons, il ne fait toujours pas l’unanimité en F1. Il devra impérativement s’affirmer cette année car son nouveau coéquipier pourrait bien lui mener la vie dure et mettre sa carrière en péril.

En effet, Nyck de Vries fera enfin ses débuts en tant que titulaire dans la catégorie reine après avoir brillamment saisi l’opportunité d’une vie au Grand Prix d’Italie. Et bien qu’il n’affiche qu’une course à son compteur, l’ancien champion de F2 ou encore de Formule E est en réalité déjà très expérimenté en sport automobile et pourrait rapidement devenir le leader d’AlphaTauri si Tsunoda ne l’en empêche pas.

Williams F1 : Alex Albon et Logan Sargeant

Largement dominateur de Nicholas Latifi la saison dernière, Albon fait logiquement office de favori face à son nouveau coéquipier, Logan Sargeant, néophyte à ce niveau. Le pilote thaïlandais a parfaitement su rebondir après avoir été mis sur la touche par Red Bull, et chez Williams, il est désormais en pleine confiance et considéré comme le leader des prochaines années.

L’Américain aura en plus une certaine pression à gérer alors qu’il sera le premier représentant de son pays depuis de nombreuses années. Et avec sa quatrième place au championnat de F2 la saison dernière, il présente un certain nombre d’inconnues à l’heure actuelle. Cela dit, il a bénéficié d’une bonne préparation en participant à de nombreux essais en fin de saison, et c’est désormais à lui de prouver qu’il peut rapidement se mettre au rythme de son coéquipier.

Alfa Romeo F1 Team - Sauber

Aston Martin F1 Team

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos