La popularité de la F1 profite aussi à Pirelli

Des résultats financiers et marketing positifs

Recherche

Par Alexandre C.

6 juin 2022 - 17:29
La popularité de la F1 profite aussi (...)

Grâce à l’apport de Liberty Media, de Netflix et des réseaux sociaux, la F1 connaît un net regain de croissance : cela se voit à la faveur des audiences TV comme dans les tribunes des circuits, remplies à ras bord régulièrement.

Pour tous les partenaires engagés dans le sport, c’est une bonne nouvelle. Et donc forcément pour Pirelli, qui le mérite amplement, notamment après avoir très bien négocié le tournant réglementaire de 2022.

Pirelli irréprochable mais pas assez félicité en 2022 ?

Jadis décrié pour des loupés liées à l’usure précoce des pneus voire à leur délamination soudaine, Pirelli, en revanche, n’a provoqué absolument aucune polémique depuis le début d’année (sauf peut-être sur les pneus maxi-pluie).

Avec très peu d’essais, Pirelli a tout de même réussi à développer des pneus 18 pouces (totalement nouveaux), moins sujets à la surchauffe et plus endurants. Une réussite qui n’est peut-être pas assez saluée…

Ce n’est ainsi pas un hasard si Pirelli est en pole position pour prolonger son contrat avec la F1 comme nous l’expliquions ici.

Une popularité en hausse... merci, aussi, la F1 ?

La bonne nouvelle pour Pirelli, c’est que la firme italo-chinoise peut ainsi profiter à plein du regain de popularité de la F1.

Ce regain se voit en particulier sur les réseaux sociaux de l’ensemble du Groupe, qui vient de dévoiler ses chiffres de sa présence sur le digital.

Rien que sur l’an dernier, sur Twitter, Pirelli a vu son nombre de followers croître de 29 % pour attendre 444 000. La croissance est de 11 % sur Instagram (presqu’un million d’abonnés). Pirelli a aussi gagné 26 000 abonnés sur YouTube et 570 000 sur Linkedin.

Au niveau de l’ensemble du groupe les résultats sont là aussi : + 15,7 % de ventes par rapport à 2020 (année certes exceptionnelle mais Pirelli a fait deux fois mieux que le marché automobile). Surtout, le bénéfice net a dépassé les prévisions assez largement (320 millions d’euros).

Mario Troncheti Provera, le directeur général du groupe Pirelli, souligne notamment dans son communiqué le rôle marketing de la F1, qui permet de donner une image de prestige et de performance aux pneus Pirelli.

« C’est aussi grâce à tout cela que Pirelli est synonyme non seulement de sécurité, de technologie, de fiabilité, mais aussi de compétition, d’esthétique et de culture d’entreprise. Aujourd’hui, nous sommes présents dans plus de 350 compétitions de sport automobile, principalement la Formule 1, le Superbike et le championnat du monde de rallye. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos