Pirelli en pole position pour prolonger avec la F1

Mais cela dépendra du nouveau cahier des charges

Recherche

Par Alexandre C.

30 avril 2022 - 10:01
Pirelli en pole position pour (...)

Le contrat de Pirelli en F1 devait initialement expirer à la fin de l’année 2023. Il a été prolongé, pour cause de Covid, pour une saison supplémentaire (jusqu’à fin 2024 pour le moment).

Une autre prolongation jusqu’à fin 2025 est possible, mais pas encore garantie. Le contraire serait tout de même étonnant car quel manufacturier autre que Pirelli aurait vraiment le temps de développer des pneus en l’espace d’une saison et demie ?

Mario Isola, pour Pirelli, est-il alors confiant dans le futur en F1 de son entreprise ? Veut-il une simple prolongation d’un an ou un tout nouveau contrat, et donc un tout nouveau cahier des charges, avec le sport ?

« C’est une question difficile, car évidemment ce n’est pas entre nos mains au moment de prendre la décision. En général nous sommes contents de notre expérience en Formule 1 et nous voulons continuer. Mais nous avions déjà une prolongation pour 2024, et vous savez que ce contrat est soumis à un processus d’appel d’offres ; et c’est à la FIA de décider comment gérer la situation avec la Formule 1. »

Que décidera le conseil d’administration de Pirelli à Milan ? Faut-il continuer à s’engager en F1 ?

Les controverses autour d’explosions des pneus Pirelli se sont calmées en particulier avec l’ère actuelle des 18 pouces. Les ingénieurs ont fait semble-t-il un très bon travail en développant des pneus sans trop de surchauffe, et rappelons-le, avec un nombre d’essais privés ridiculement bas par rapport à ce qui faisait du temps des années Bridgestone.

Pirelli a-t-elle trouvé le bon bout alors en F1 ? Mario Isola est-il pressé de recevoir l’appel d’offres de la FIA pour y répondre favorablement ?

« Habituellement, l’appel d’offres n’est pas publié à la fin de cette année, mais au milieu de l’année prochaine, car c’est le même processus que nous avions dans le passé. Cela signifie que la décision est pour la fin de l’année prochaine, afin de donner un an au vainqueur de l’appel d’offres pour préparer la saison. »

« Et oui, nous espérons discuter avec la Formule 1 pour l’avenir. De toute évidence, comme je l’ai déjà dit, il se passe beaucoup de choses. Et nous devons en discuter plus en détail. »

« Mais c’est un appel d’offres. Donc, à la fin, cela dépend de l’appel d’offres, de ses caractéristiques et de ses éléments. »

Mario Isola semble ainsi mettre une forme de pression sur la FIA : il faut que le cahier des charges soit raisonnable pour retenir Pirelli.

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos