Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Force India ne pourra viser le top 3 sans un partage plus équitable des revenus

Mallya est réaliste

F1


Miniboutik



En dépit d’un budget restreint, Force India est parvenu à s’installer à la 4e place du classement des constructeurs ces deux dernières saisons, avec une belle avance sur Williams ou Renault en 2017.

L’écurie de Vijay Mallya a ainsi gagné le respect du paddock, comme le propriétaire de l’écurie s’en félicite lui-même. Mais Force India est aujourd’hui confrontée aux limites du système F1 : pour aller titiller le top 3, il faudra attendre une répartition des revenus plus équitable…

« Pour le moment il y a un immense écart qu’il faut combler sur les écuries du top 3. Mais nous sommes ‘les meilleurs des autres’ et j’en suis fier. »

« Nous courons contre des grands constructeurs automobiles et nous devons être réalistes sur ce que nous pouvons accomplir avec nos propres ressources. Donc je suis satisfait et fier de notre travail, mais nous avons hâte d’obtenir des meilleurs résultats et de signer des podiums. L’objectif pour le futur est de maintenir notre position et de commencer à réduire l’écart avec les équipes devant nous. »

Vijay Mallya compte sur les nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media, pour donner plus de chance aux écuries privées de concurrencer les écuries d’usine comme Ferrari ou Mercedes.

« Ce n’est pas un secret, nous n’avons pas la puissance financière de Mercedes ou de Ferrari. Ces écuries d’usine sont privilégiées et bénéficient aussi de certaines primes et d’arrangements financiers, qui augmentent encore l’écart avec les écuries indépendantes.

« Nous avons toujours pensé que cette situation avait un impact sur la santé et la compétitivité du sport. Un partage des revenus plus équitable permettrait aussi à d’autres écuries, dont Force India, de concourir en étant davantage sur un pied d’égalité. »

« Jusqu’à ce que ce problème soit réglé, nous ne verrons probablement pas d’écuries indépendantes se battre pour des victoires chaque semaine. »

Si Liberty Media entend remettre en cause les avantages historiques dont disposent certaines écuries, il faudra cependant affronter le courroux de Ferrari… qui menace de se retirer de la F1 si nécessaire.


13 février 2018 - 09h39, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Mick Schumacher continue en F3 européenne avec Prema Powerteam
Info suivante : Fernando Alonso a une confiance totale en Renault


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC