Motorsport

Terre et asphalte au menu pour Meeke, Breen et Al Qassimi

Trois voitures au Rallye d’Espagne

Recherche

Par Olivier Ferret

8 octobre 2016 - 08:29
Terre et asphalte au menu pour (...)

Pour son avant-dernière apparition, l’équipe Abu Dhabi Total WRT engage trois voitures au Rallye d’Espagne. Déjà présents la semaine dernière au Tour de Corse, Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin seront rejoints par Khalid Al Qassimi / Chris Patterson. Avec son parcours mixte – terre et asphalte – la manche catalane propose un défi unique aux équipages du WRC.

Depuis 2010, le Rallye d’Espagne a fait le choix de la singularité en proposant le seul parcours mixte du Championnat du Monde. Après une courte spéciale à Barcelone le jeudi soir, les concurrents s’attaquent à une première étape sur terre. La course peut alors prendre deux visages. En cas de pluie ou d’absence de vent pour chasser la poussière, les premiers pilotes à s’élancer seront indéniablement avantagés. Dans les cas contraires, la trajectoire se balaye au fil des passages et une position de départ lointaine est idéale.

Le samedi et le dimanche, les routes asphaltées offrent un grand plaisir de pilotage, avec leur revêtement lisse et leur profil large permettant de tendre les trajectoires. Attention, toutefois, aux pierres éjectées des cordes par les premiers, qui peuvent provoquer des crevaisons !

Ce découpage permet d’entretenir une forme supplémentaire d’incertitude et les spectateurs, toujours nombreux en Catalogne, peuvent profiter de deux rallyes en un ! Pour les équipages, le défi consiste à s’adapter au plus vite aux conditions pour rester dans la course à la performance.

Avant d’achever sa saison à la fin du mois, dans le cadre du Rallye de Grande-Bretagne, l’équipe Abu Dhabi Total WRT se présente au départ avec trois équipages.

Pour Kris Meeke, il s’agit d’un rallye à part. En 2011, c’est là que le Britannique avait signé son premier scratch avant de marquer ses premiers points en WRC. Pour sa neuvième participation à l’épreuve catalane, le vainqueur des Rallyes de Pologne et Finlande visera un meilleur résultat que sa cinquième place de 2015.

C’est également sur ce terrain que Craig Breen a ouvert son compteur de points en WRC. En 2012, l’Irlandais avait terminé sixième alors qu’il était au volant d’une voiture de la catégorie Super 2000 ! Cette édition 2016 marquera sa cinquième participation à l’épreuve.

Comme Kris Meeke, Khalid Al Qassimi compte déjà huit participations en Espagne, avec une septième place pour meilleur résultat en 2010. Quelques jours après la fin du Rallye du Maroc, le pilote d’Abu Dhabi devra retrouver le rythme au volant d’une World Rally Car. Pour cela, il effectuera une courte séance d’essais lundi prochain dans les environs de Salou. Kris Meeke et Craig Breen ne retrouveront le baquet de leurs voitures de course que le jeudi matin à l’occasion du shakedown.

ILS ONT DIT

Kris Meeke : « J’ai disputé ce rallye à de nombreuses reprises, mais mon expérience des spéciales sur terre se limite à deux participations. Mon objectif sera le même qu’en Corse : essayer de trouver un bon rythme, progresser et préparer 2017. Cette saison, tout se passe plutôt bien pour moi puisque je me suis montré compétitif sur tous les terrains. J’espère donc qu’il en ira de même en Espagne et un bon résultat ne serait pas pour me déplaire, même si cela ne changera rien à ma saison. La journée du vendredi sera compliquée à gérer. Il n’est pas évident que ma position sur la route soit la meilleure : le matin, la poussière a tendance à stagner et les premiers à s’élancer profitent de surcroit des dix kilomètres d’asphalte dans la spéciale de Terra Alta pour gagner du temps. Par la suite, les spéciales sur asphalte sont vraiment comparables à du circuit, avec leur profil large et leur revêtement lisse. C’est l’exact opposé des routes corses ! Ce rallye propose un challenge unique dans l’année et je suis très heureux d’y participer. »

Craig Breen : « Une semaine après le Tour de Corse, c’est génial d’être déjà en train de préparer la prochaine épreuve. D’autant qu’il y a eu entretemps l’annonce de ma promotion comme pilote officiel Citroën pour 2017 et 2018 ! Avec un parcours mixte et des spéciales très différentes de ce que nous avons connu récemment, le Rallye d’Espagne va nous permettre d’acquérir encore plus d’expérience. C’est une épreuve que je connais bien et cela m’aidera à progresser au volant de la World Rally Car. À ce stade de la saison, je me sens en confiance aussi bien sur la terre rapide que sur l’asphalte. Je dois donc pouvoir faire la synthèse de mes connaissances et passer sereinement d’une surface à l’autre. Je suis impatient d’être en Espagne car je sais qu’il y aura de nombreux supporters irlandais pour m’encourager ! »

Khalid Al Qassimi : « Cela fait maintenant un an que je n’ai plus couru sur asphalte ! La séance d’essais organisée lundi sera donc particulièrement importante pour moi. Il faudra que je reprenne mes marques, surtout après ma participation au Rallye du Maroc qui était une expérience fondamentalement différente, aussi bien au niveau de la voiture que des notes ! Les spéciales sur terre sont également spécifiques et cela fait de ce rallye un défi à part dans la saison. Je me réjouis de revenir en Espagne, il y a toujours une atmosphère particulière avec le public et je pense que notre équipe sera sous les feux de la rampe après les annonces faites par Citroën Racing cette semaine. Je souhaite le meilleur à Kris et Craig et j’espère qu’ils apporteront de nouveaux bons résultats à Abu Dhabi Total WRT. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less