Motorsport

Sardaigne, ES11-12 : Ogier lâche du lest

Neuville revient à 4’’9 du Français

Recherche

Par www.wrc.com

9 juin 2018 - 12:31
Sardaigne, ES11-12 : Ogier lâche du (...)

Toujours aux commandes du Rally Italia Sardegna, Sébastien Ogier a vu un Thierry Neuville revenir à quelques secondes de la tête samedi matin.

Sébastien Ogier (Ford Fiesta) ne possédait plus que 4’’9 d’avance sur Thierry Neuville (Hyundai i20) après les trois spéciales composant la boucle du samedi matin. Auteur d’une superbe prestation lui offrant le scratch sur Monte Lerno, le Belge reprenait ainsi près de quinze secondes au Français - seulement sixième - alors que les deux hommes s’étaient rendus coup sur coup jusque-là.

« J’ai fait une bonne spéciale, mais rien de plus que celle d’avant », confiait Thierry Neuville. « C’était assez cassant. Nous voulons signer un bon résultat pour l’équipe et le championnat, donc nous devons nous accorder sur une bonne approche cet après-midi. »

« J’ai sûrement pris un faux rythme », répondait Sébastien Ogier, niant tout problème. « J’avais beaucoup de survirage sur la fin. Je dois attaquer davantage cet après-midi. »

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) conservait l’avantage dans la bataille pour la dernière marche du podium l’opposant à son équipier Esapekka Lappi (Toyota Yaris). Après avoir cédé du temps en début de journée, l’aîné devançait le cadet sur Monti di Ala’ et Monte Lerno pour s’offrir sept secondes de marge.

Derrière, Hayden Paddon (Hyundai i20) ravissait la cinquième place à Mads Østberg (Citroën C3). Troisième sur Monte Lerno, le Néo-Zélandais comptait 4’’9 d’avance à mi-journée sur son adversaire. Ce dernier se plaignait du sous-virage de sa monture avant de retrouver le parc d’assistance d’Alghero. Il devançait toutefois son équipier Craig Breen (Citroën C3), victime d’un gros impact à l’avant-droit sur Monti di Ala’.

Jusqu’ici leader du WRC 2 et huitième du classement général, Stéphane Lefebvre (Citroën C3) devait jeter l’éponge à cause d’un problème de suspension sur Monti di Ala’. Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) en profitait tandis que Martin Prokop (Ford Fiesta) et Nicolas Ciamin (Hyundai i20 R5) complétaient le top dix.

Reparti ce matin en Rally-2, Teemu Suninen (Ford Fiesta) perdait trois minutes pour changer une roue crevée après avoir touché un talus. Également de retour, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) se lançait à la quête d’un endroit assez large pour se remettre dans le bon sens après un tête-à-queue.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less