Motorsport

Morbidelli a prouvé que les Citroën ne sont pas invincibles

Il stoppe la série de victoires de l’équipe française

Recherche

Par Olivier Ferret

5 mai 2014 - 08:04
Morbidelli a prouvé que les Citroën (...)

Pour la première fois depuis son arrivée en WTCC, Citroën a été battue, sur le Hungaroring. Une page se tourne sur la saison 2014 du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Tandis qu’Yvan Muller a décroché une nouvelle victoire dans la première des deux manches du week-end, Gianni Morbidelli s’est imposé pour la première fois en WTCC à l’issue de la Course 2, au volant de sa Chevrolet Cruze RML.

L’équipe Citroën a d’abord réalisé le doublé, Yvan Muller devançant son équipier José María López et le pilote Honda Tiago Monteiro. Par la suite, Morbidelli a mené du premier au dernier tour avec le même Monteiro jamais distant de plus d’une demi-seconde du pare-choc de sa Chevrolet.

Le fait que les Citroën embarquaient 60 kilos de lest supplémentaire s’est particulièrement fait ressentir lors de la course 2, au cours de laquelle la meilleure C-Elysée a terminé à une inhabituelle 5e place. Bien que le toboggan du Hungaroring soit réputé pour ses faibles opportunités de dépassements, la performance réalisée par les Chevrolet et les Honda prouvent que les voitures du constructeur français ne sont pas invincibles. Tom Coronel l’a prouvé en tenant en respect Muller et López durant toute l’épreuve qu’il a conclu à la 4e place.

Le nonuple Champion du Monde des Rallyes a pour sa part vécu son week-end le plus difficile depuis son arrivée dans le championnat. Auteur d’un mauvais départ en course 1, il a rétrogradé d’entrée de la 3e à la 7e place derrière les quatre pilotes de Honda Civic.

Le héros local Norbert Michelisz a connu des qualifications difficiles à cause d’un élément de suspension qui a rompu dans son tour lancé. Le Hongrois est toutefois parvenu à se hisser en 6e position de la première manche et à la 10e de la seconde devant une foule de spectateurs totalement acquis à sa cause. Malgré la météo maussade du week-end, 58 000 personnes se sont massés dans les tribunes durant les deux jours.

Dans la catégorie TC2T, le Liqui Moly Team Engstler a signé un carton plain, d’abord avec Pasquale Di Sabatino qui s’est imposé pour la première fois cette saison, puis avec le patron Franz Engstler.

Au Championnat du Monde, López mène toujours avec 10 points d’avance sur son équipier Yvan Muller. Le Championnat reprendra pour sa part ses droits le 11 mai sur le circuit du Slovakia Ring à l’occasion des rounds 7 et 8 de la saison.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less