Motorsport

Michelin et Audi ouvrent la voie de l’hybride en compétition

Leur 5e triplé ensemble aux 24 Heures du Mans

Recherche

Par Olivier Ferret

18 juin 2012 - 17:40
Michelin et Audi ouvrent la voie de (...)

Six ans après avoir fait triompher ensemble la technologie diesel aux 24 Heures du Mans, Audi et son partenaire Michelin ont imposé la technologie hybride diesel-électrique sur la plus grande course d’Endurance au monde. André Lotterer, Marcel Fassler et Benoît Tréluyer ont remporté la 80e édition des 24 Heures du Mans sur l’Audi R18 e-tron quattro N°1.

Vainqueur de la 1ère édition des 24 Heures du Mans en 1923, Michelin avait une mission pour la 80e édition : accompagner ses partenaires Audi et Toyota dans le défi de l’hybride en compétition. Pour cela, Michelin avait développé une toute nouvelle gamme de pneumatiques, dont un pneu hybride « slick / Intermédiaire » pour les prototypes LMP1.

Les Audi R18 e-tron quattro, R18 ultra et Toyota TS030 Hybrid ont animé les six premières heures de course, avant que l’écurie japonaise, de retour au Mans après 13 ans d’absence, ne soit éliminée par divers incidents. Avec quatre prototypes encore en course, Audi avait le champ libre pour décrocher une 11e victoire aux 24 Heures du Mans.

Audi et Michelin signent leur 5e triplé aux 24 Heures du Mans depuis 2000. De son côté, MICHELIN remporte une 15e victoire consécutive au Mans depuis 1998, un nouveau record.

Michelin a également dominé les catégories LM GTE Pro et LM GTE Am. Dans la « Pro », les partenaires Corvette, Aston Martin, et Ferrari se sont succédé en tête. La victoire est revenue à la Ferrari N°51 de l’écurie AF Corse, pilotée par Fisichella-Bruni-Vilander. En LM GTE Am, la Corvette N°50 de Larbre Compétition remporte la catégorie devant la Porsche N°67 de IMSA. Ces deux catégories sont très importantes pour Michelin car elles permettent un transfert de technologies direct entre la piste et la route.

Ce week-end, Michelin préparait aussi le futur du pneumatique et de la compétition automobile en équipant le prototype avant-gardiste Nissan-DeltaWing invité aux 24 Heures du Mans dans la catégorie « expérimentale ».

Pour chausser ce prototype unique, les ingénieurs de Michelin ont développé des pneus révolutionnaires de 10 cm de large, de 5 kg seulement, deux fois plus endurants et capables d’atteindre plus de 300 km/h en toute sécurité. La Nissan-DeltaWing a roulé plus vite que le minima souhaité par l’ACO, avant d’être percutée par un concurrent dans son 76e tour.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less