Motorsport

Meeke se contente du podium

Un rallye très mouvementé pour Peugeot

Recherche

Par Franck D.

18 octobre 2010 - 17:55
Meeke se contente du podium

La deuxième édition du RAC Rally of Scotland, avant-dernière manche de l’IRC 2010, s’est révélée – trop – fertile en événements pour les pilotes Peugeot 207 S2000. Kris Meeke termine sur le podium, tandis que la jeune Burçu Cetinkaya inscrit ses premiers points.

Tout avait pourtant parfaitement commencé pour Kris Meeke, sa Peugeot 207 S2000 Evolution ayant accumulé près d’une vingtaine de secondes d’avance en quatre spéciales seulement. « Guy Wilks et Juho Hänninen se révélaient, comme prévu, mes plus rudes adversaires, mais j’avais réussi à les cueillir à froid. L’écart creusé, je me faisais fort de les tenir à distance jusqu’à l’arrivée. »

Le bel enthousiasme du pilote Peugeot UK est de courte durée. Dès les premiers kilomètres de l’ES5, il subit une crevaison. « La route était bombée. A la sortie d’un virage à gauche, le dévers m’a entraîné dans le bas-côté. Je n’ai senti aucun choc, mais, un kilomètre plus loin, quand j’ai voulu freiner, le pneu arrière droit était déjà totalement à plat. » Le Britannique parcourt 16 km sur la jante, concède près d’une minute et tombe en quatrième position.

L’après-midi, la défaillance d’un étrier de freins, peut-être consécutive à l’incident du matin, contraint le pilote à s’exprimer au volant d’une voiture dotée de freins à l’avant seulement. Ses dons d’acrobate et l’équilibre de sa 207 S2000 lui permettent de limiter les dégâts, mais il n’en termine pas moins la journée en quatrième position, derrière la voiture-soeur du Belge Thierry Neuville, excellent troisième pour son premier contact avec les forêts britanniques. « Demain, je ne peux plus espérer qu’une chose : revenir sur Thierry et le devancer pour terminer sur le podium », commente le vainqueur du Challenge IRC 2009. Thierry Neuville piégé près du but, Burçu Cetinkaya rentre dans les points d’une épreuve très difficile.

Dimanche matin, la tâche du Britannique est facilitée par les incidents qui frappent le pilote Peugeot Belgique-Luxembourg. Celui-ci est victime d’une crevaison dans le premier tronçon du jour (ES9), avant de sortir de la route dans le... tout dernier virage de la plus longue spéciale du rallye, retransmise en direct sur Eurosport ! « Ce tracé de 29km était particulièrement piégeux et glissant », commente le jeune homme. « Mes notes n’étaient pas parfaites, mais j’en avais pratiquement terminé quand j’ai freiné trop tard avant une épingle. Ma voiture a glissé perpendiculairement à la route, mais l’adhérence était tellement faible qu’elle n’a pas suffisamment ralenti avant le virage. Arrivées dans le bas-côté, les roues se sont calées dans la boue et j’ai effectué un tonneau. Ma Peugeot est très solide. A l’exception du pare-brise, elle est intacte, mais les spectateurs n’étaient pas suffisamment nombreux pour m’aider à repartir. »

Disputant, elle aussi, sa saison d’apprentissage en IRC, Burçu Cetinkaya a mené une course exemplaire de régularité, récompensée par un premier classement « dans les points ». « Je viens de disputer une des épreuves les plus difficiles et les plus enrichissantes de ma carrière », s’exclame la pilote Peugeot Turquie, septième à l’arrivée. « Je suis heureuse et fière d’en être venue à bout. »

La dernière manche de l’IRC 2010 se déroulera à Chypre, du 4 au 6 novembre.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less