Motorsport

Maxime Martin : De la Californie à l’Enfer Vert

Direction le Nurburgring

Recherche

Par Olivier Ferret

15 mai 2013 - 19:55
Maxime Martin : De la Californie à (...)

Après la superbe victoire décrochée dans les rues de Long Beach en compagnie de son équipier Bill Auberlen, Maxime Martin était enthousiaste à l’idée de retrouver le BMW Team RLL ce week-end sur le superbe circuit de Laguna Seca, en Californie, à l’occasion du troisième rendez-vous de l’American Le Mans Series 2013. Un tracé que le Bruxellois, pilote BMW Motorsport, découvrait... et appréciait d’emblée ! « Circuit sympa, bien sûr, mais pas très compliqué à assimiler, explique Maxime. Si ce n’est ce fameux virage de Corkscrew, caractérisé par un dénivelé tellement important qu’on ne voit pas où on retombe ! Mais bon, après quelques tours, on s’y fait. Pour le reste, il s’agit d’une piste où le vent et le sable sont omniprésents, ce qui limite assez le grip... »

Le week-end débutait plutôt bien pour la BMW Z4 GTE #55, qui signait le 5ème meilleur chrono des qualifications, des œuvres du pilote belge. « On pointait à seulement 2 dixièmes de seconde de la pole position, ce qui était plutôt bon signe, poursuit Martin. C’est Bill Auberlen qui s’est chargé du départ, et alors qu’il évoluait au 5ème rang dans le trafic, il s’est fait taper à l’arrière par... l’autre BMW ! On a perdu un tour à tenter de rifixer le pare-chocs, avant de décider de poursuivre sans cet appendice. Aux Etats-Unis, les neutralisations sont nombreuses, et alors que j’avais repris le volant, on s’est de nouveau retrouvé dans le même tour que les leaders en LM-GTE. J’étais donc bien décidé à poursuivre l’offensive... quand le différentiel a cassé net ! En fait, je n’ai même pas effectué un tour complet. Cet abandon constitue bien sûr une mauvaise opération au championnat, alors qu’on aurait pu profiter des quelques soucis rencontrés par nos adversaires directs. Mais bon... »

Maxime n’aura guère le temps de ruminer ce coup du sort, puisque dès jeudi, il prendra la direction de l’Eifel, pour participer ces dimanche et lundi de Pentecôte aux 24 Heures du Nürburgring sous les couleurs du BMW Sports Trophy Team Marc VDS. Et pour l’occasion, il partagera le volant de la Z4 GT3 #26 avec le Hollandais Yelmer Buurman et l’Italien Andrea Piccini. Un trio homogène et rapide, face à un nombre impressionnant de quatuors. « Les circonstances en ont voulu ainsi, explique Maxime. Je pense qu’on peut aborder ce double tour d’horloge sur la Nordschleife de manière optimiste, même s’il s’agit de la piste par excellence où tout peut toujours arriver. Notre préparation a été bonne, en dépit de cette météo hivernale qui a limité le nombre de courses de la compétition VLN, mais n’oublions pas que l’an dernier, alors que l’équipe de Marc van der Straten débutait aux 24 Heures du Ring, nous avons terminé 4èmes avec Bas Leinders et Markus Palttala. Si on n’a pas de soucis, on peut viser un podium, assurément. Avec de tels équipiers et le soutien officiel de BMW Motorsport, nous avons clairement une bonne carte à jouer. A nous d’en profiter... » D’autant que défier l’Enfer Vert reste un challenge d’envergure pour tout pilote, même professionnel...

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less