Motorsport

Loeb et Hirvonen font la course en tête

« Je crois que nous sommes tous les deux partis sur un gros rythme »

Recherche

Par Olivier Ferret

18 octobre 2012 - 21:34
Loeb et Hirvonen font la course en (...)

Constituée de deux passages dans une spéciale de 28 km, la première journée du Rallye d’Italie a déjà permis au Citroën Total World Rally Team de prendre la course en main.

Auteur d’un meilleur temps chacun et séparés d’à peine plus d’une seconde au classement général, les équipages Sébastien Loeb / Daniel Elena et Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen occupent les deux premières places.

Après avoir disputé les essais libres et la spéciale qualificative, les pilotes prioritaires engagés sur ce Rallye de Sardaigne choisissaient leurs ordres de départ pour la première section. Faisant un compromis entre le phénomène de balayage et la luminosité qui ne manquerait pas de baisser pendant l’ES2, les équipages du Citroën Total World Rally Team retenaient les 5e et 6e positions.

Parcourue deux fois en fin d’après-midi, la spéciale de Terranova offrait 28,14 km d’un terrain de jeu typiquement sarde : route étroite, sol sablonneux et présence de nombreuses pierres dans les bas-côtés ! Au moment de quitter le parc d’assistance d’Olbia, un nouveau dilemme se présentait quant au choix des pneumatiques. De larges portions en sous-bois étant humides, les Michelin Latitude Cross ‘tendres’ chaussaient les Citroën DS3 WRC.

Dans l’ES1, Sébastien Loeb se montrait le plus constant. Malgré le forcing de Mikko Hirvonen dans les derniers ‘splits’, le nonuple Champion du Monde – habituons-nous à l’appeler ainsi – s’emparait d’emblée de la tête du rallye. Les pilotes Citroën prouvaient la justesse de leurs choix en repoussant leurs adversaires au-delà de la barre des dix secondes.

Après une courte pause, Mikko tenait à prendre sa revanche dans l’ES2. Cette fois encore, c’est dans la seconde partie de la spéciale que le Finlandais se montrait le plus incisif. D’un souffle, il battait son équipier pour établir l’écart au classement général à 1’’1.

« Je crois que nous sommes tous les deux partis sur un gros rythme », déclarait un Séb enthousiaste à l’idée du duel qui s’est déjà engagé. « Nous sommes libres de rouler comme nous le sentons. Pour l’instant je me sens bien, donc j’attaque à fond ! »

« Ca a bien débuté et j’ai beaucoup apprécié cette première journée. C’est vrai que j’étais plus rapide sur la fin, c’est peut-être parce Seb est maintenant trop vieux pour faire des spéciales de 28 km ! Ne lui dites pas ça, il risquerait d’aller encore plus vite », rigolait Mikko. « J’espère que je serai capable de poursuivre ma course sur le même rythme demain. Les titres sont joués, nous n’avons plus besoin de penser à assurer des positions ou des points. »

« Après un Rallye de France où la pression était assez forte, nous sommes évidemment plus détendus ce week-end », reconnaissait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Nos deux équipages ont très envie de s’imposer ici et ils ont démontré qu’ils étaient les plus rapides aujourd’hui. Chacun est libre de faire la course qu’il veut, sachant que notre objectif reste bien de réaliser un doublé sur ce rallye. »

NEUVILLE DÉMARRE BIEN

Moteur calé au moment de s’élancer dans la spéciale qualificative, Thierry Neuville n’a guère eu le choix quant à son ordre de départ. Le Belge a toutefois tiré le meilleur de sa 10e place sur la route pour effectuer une bonne première journée. Sixième puis quatrième des spéciales, il occupe également le quatrième rang du classement général, entre Solberg et Østberg. « Finalement cette dixième position était parfaite, même si j’ai dû faire une bonne partie de l’ES2 dans la nuit noire. Je n’étais pas satisfait de mon chrono dans la première spéciale et j’ai attaqué plus fort au second passage. Je veux continuer comme cela demain. »

En plein apprentissage de la DS3 WRC sur la terre, l’Italien Luca Pedersoli occupe la 14e place du classement général.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less