Motorsport

Les deux Lola-Toyota de Rebellion engrangent des points à Spa

Bonne fiabilité avant Le Mans

Recherche

Par

9 mai 2011 - 15:21
Les deux Lola-Toyota de Rebellion (...)

Avec six LMP1 « essence » au départ des 1000 km de Spa, la course s’annonçait indécise entre Rebellion Racing, OAK Racing, Pescarolo Team Autovision, Quifel ASM Team et Mik Corse. Avant le départ, la OAK-Pescarolo devait déclarer forfait suite à une grosse sortie de piste. Très en verve en début de course avec Olivier Pla dans le baquet de la Zytek 09SC/Quifel ASM Team, l’équipe portugaise devait abdiquer sur moteur cassé. A aucun moment, Mik Corse n’a pu se mêler à la course en tête avec sa Zytek 09, si bien que les deux Lola-Toyota de l’écurie suisse ont lutté une bonne partie de la course avec la Pescarolo-Judd. La position honorifique de premier des « essence » était à la portée des autos, mais plusieurs problèmes de carrosseries endommagées ont fait perdre un temps précieux aux deux équipages, si bien que Prost/Jani terminent l’épreuve au 7ème rang, soit deux places devant la voiture sœur de Belicchi/Boullion. Avec deux autos à l’arrivée, Rebellion Racing marque des points pour les deux championnats, à savoir l’Intercontinental Le Mans Cup et la Le Mans Series.

En début de course, la n°12 de Nicolas Prost connaissait une course tranquille avant de devoir s’arrêter pour remplacer l’arrière de l’auto, suite à un contact avec une GTE. Neel Jani repartait le couteau entre les dents pour remonter au classement. Au final, le duo ne termine qu’à un demi-tour de la première LMP1 « essence ». Sur la n°13, Andrea Belicchi partait du fond de grille, l’Italien remontant de la 50ème place à la 11ème, avant que Jean-Christophe Boullion ne poursuive le travail. Le Français a tout de même du repasser par les stands pour réparer l’arrière gauche de l’auto. La paire franco-italienne a rallié l’arrivée derrière la Peugeot 908 n°9.

Bart Hayden, Team Manager, revient sur la course : « En dehors de quelques problèmes de carrosseries mineurs - mais aux grands effets - suite à des contacts dans le trafic, les deux voitures se sont parfaitement comportées et ont montré une bonne fiabilité mécanique. Avec les 24 Heures du Mans dans seulement quatre semaines, c’est le principal point positif du week-end. Le classement aurait pu être un peu meilleur pour les deux voitures, mais les points qui ont été marqués aujourd’hui dans les deux championnats Le Mans Series et ILMC sont très importants. En ILMC, nous avons renforcé notre 4ème place dans le classement Equipes et le team renforce sa position de meilleure « essence ». En Le Mans Series, nous sommes en bonne position pour la victoire au championnat aussi bien au classement Equipes que Pilotes. Dans le championnat Constructeurs des Le Mans Series, nous avons accru l’avance de Lola-Toyota. L’équipe a démontré une nouvelle fois son professionnalisme, ses compétences et sa capacité à faire face aux difficultés, comme d’avoir à reconstruire une auto en une nuit. » Rappelons que Jean-Christophe Boullion était sorti de la piste dans le Raidillon en essais. L’équipe technique a remis l’auto sur pied durant la nuit, et ce jusqu’au petit matin.

Nicolas Prost est satisfait de la prestation de l’équipage de la n°12 : « Nous avons eu un petit manque de chance aujourd’hui. En raison du trafic, le contact avec la Ferrari était inévitable. Neel et moi avons fait une très bonne course. Il faut retenir le positif, grâce à notre bonne position sur la grille et notre rythme en course, nous avons montré que nous avons la voiture essence plus rapide. Les deux voitures Rebellion Racing sont fiables et ont marqué des points aujourd’hui ». Neel Jani, son coéquipier, est pour sa part content de la course, mais pas du résultat final : « D’une certaine manière, j’ai le même sentiment que j’ai eu au cours des 6 Heures du Castellet. Nous avons la voiture essence la plus rapide, mais nous n’avons pas fini « premier essence ». Nous avons eu un problème avec la carrosserie à l’arrière de la voiture qui nous a coûté le meilleur résultat que l’on pouvait atteindre aujourd’hui. Je suis satisfait de notre course, mais pas par le résultat. »

Jean-Christophe Boullion, est confiant pour l’avenir : « Une fois de plus, nous avons raté un bon résultat en raison d’un détail. Je ne suis pas satisfait par le fait de finir à la 9ème place. Bien sûr, nous avons fait une course solide, mais cela ne suffit pas. Je suis sûr que nous pourrons avoir de meilleurs résultats dans les courses à venir ». Quant à Andrea Belicchi, il souligne le travail de l’équipe : « Nous sommes heureux parce que nous avons terminé la course sans faire de faute. Nous avons eu un problème avec la carrosserie c’est pourquoi nous avons perdu notre bonne position. Quoi qu’il en soit, c’est la course. Après le crash de jeudi, nous ne nous attendions pas à être en position de marquer de gros points pour le championnat. L’équipe a fait un superbe travail pour reconstruire la voiture, ils méritaient un bon résultat ! »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less