Motorsport

Les dernières news de l’ALMS

Tout ce qu’il faut savoir...

Recherche

Par

8 février 2013 - 21:31
Les dernières news de l’ALMS

12H Sebring : Butch Leitzinger retrouve le Dyson Racing

Absent du Winter Test de l’American Le Mans Series à Sebring, le Dyson Racing sera bien au départ de la classique floridienne le mois prochain. Le team américain vient de confirmer l’équipage de sa Lola-Mazda #16 avec Chris Dyson, Guy Smith et Butch Leitzinger. C’est un retour aux sources pour Leitzinger, lui qui a débuté avec le Dyson Racing en 1995 aux 24 Heures de Daytona. Par la suite, on l’a beaucoup vu en ALMS avec le team de Chris et Rob Dyson.

« C’est absolument incroyable de voir Butch à nouveau à nos côtés » indique fièrement Chris Dyson. « Il a roulé pour nous en janvier et a été de suite dans le coup, et ce en seulement quelques tours. Comme toujours, il a été remarquable avec l’équipe en donnant de très bonnes informations. »

Butch Leitzinger a fêté son 100ème départ en ALMS la saison dernière à Lime Rock.

Alex Job Racing et West Racing engagent une Ferrari F458

Décidément la catégorie GT n’en finit plus de grossir en American Le Mans Series. Devant l’arrêt du programme Lotus Evora, Alex Job Racing n’est pas resté inactif puisqu’une Ferrari F458 Italia remplacera la Lotus Evora GTE cette saison. Ce programme a pu se monter grâce au soutien du West Racing d’Eduardo Espindola. West Racing a roulé il y a quelques années en ALMS avec une Lamborghini Gallardo. Le nom de la nouvelle équipe mise en place est Team West/AJR Boardwalk. On retrouvera dans le baquet Townsend Bell et Bill Sweedler, soit l’équipage présent dans la Lotus Evora l’année passée. La Ferrari/Team West AJR débutera en compétition aux 12 Heures de Sebring, et sera équipée de gommes Yokohama.

« Je suis heureux de poursuivre dans la catégorie GT grâce à un partenariat avec Eduardo Espindola et West Racing Team » indique Alex Job. « Eduardo a discrètement rassemblé tous les atouts nécessaires pour monter une bonne équipe de course et je suis heureux que nous unissions nos efforts pour aller de l’avant. Je suis également ravi que Yokohama soit à nouveau à nos côtés cette saison. »

Eduardo Espindola est tout aussi satisfait de ce retour en ALMS : « Nous avons mis tous nos efforts pour acquérir la voiture la plus compétitive avec la Ferrari F458 GT. Cette voiture a été l’une des meilleures au plus haut échelon de la catégorie GT. C’est pour nous un nouveau chapitre grâce à Boardwalk Ferrari, Yokohama, William Rast et Motegi. Bill et Townsend ont joué un rôle essentiel pour ce partenariat prévu sur le long terme. Nous sommes impatients d’en débuter. »

On aura donc au moins quatre Ferrari F458 Italia cette saison en ALMS.

Stefan Johansson : "Un vrai test pour l’homme et la machine"

Sur 53 départs en American Le Mans Series, Stefan Johansson compte 36 Top 5 et 47 Top 10. Le Suédois est de retour aux affaires cette saison dans la série américaine. Point de LMP2 menu mais bien quelques courses sur l’une des deux ORECA-FLM09 du BAR1 Motorsports. Stefan partage son baquet avec Chris Cumming et Kyle Marcelli. « C’est pour moi un retour aux sources » nous confie avec le sourire l’ancien pilote de Formule 1. « Je découvre une nouvelle catégorie avec le LMPC. C’est très différent d’une LMP2 et il faut m’habituer au pilotage. La ORECA-FLM09 demande un pilotage bien particulier. »

Il n’est pas prévu pour lui de prendre part à l’intégralité du championnat : « Je roulerai aux 12 Heures de Sebring avec BAR1 Motorsports ainsi qu’au Petit Le Mans. L’équipe de Brian Adler est vraiment au point et c’est un plaisir pour moi que de rouler à nouveau en ALMS. L’ambiance y est bonne et Sebring est un circuit particulier. J’apprécie ce genre de course et de circuit. Sebring est l’une des courses qui demande le plus au monde. C’est un vrai test pour l’homme et la machine. Je compte bien faire profiter de mon expérience et ajouter un trophée de plus à l’équipe. »

A l’issue des 12 Heures de Sebring, Stefan Johansson devrait retrouver le Championnat du Monde d’Endurance : « Ce n’est pas encore bouclé, mais l’objectif est de poursuivre l’aventure avec le Gulf Racing Middle East en FIA WEC. »

Une HPD ARX-03b pour le Northstar Motorsports

Une nouvelle équipe devrait ses débuts en European Le Mans Series cette saison. Le Northstar Motorsports compte aligner une HPD ARX-03b dans le championnat européen. Le team sera soutenu par Honda, l’auto étant équipée du HR 28TT V6. On notera toutefois que le team ne figure pas sur la liste des engagés de l’European Le Mans Series dévoilée ce jour.

Matteo Malucelli : "Une année fantastique m’attend"

Connu pour avoir roulé plusieurs saisons au sein de la BMS Scuderia Italia, Matteo Malucelli relève un nouveau défi cette saison avec l’American Le Mans Series. L’italien revient dans le giron Ferrari au volant de la F458 Italia du Risi Competizione qu’il partage avec Olivier Beretta. Le Monégasque fait donc office de capitaine d’équipage de la Ferrari alignée par l’écurie de Giuseppe Risi. C’est un Matteo Malucelli en mode découverte qui arrive à Sebring pour le Winter Test de l’ALMS : « Je sais qu’une année fantastique m’attend, mais tout est nouveau pour moi : le championnat, la voiture, les circuits, l’équipe, mon coéquipier. Par chance, je vais partager mon volant avec Olivier qui lui a une solide expérience de ce championnat relevé. »

La première journée a été plutôt productive pour le rookie du championnat nord-américain : « J’ai bouclé 35 tours le matin, le temps de bien me familiariser. J’ai déjà roulé ici à Sebring en 2007, mais c’était lors d’une séance d’essais organisée par Pirelli. Le tracé de Sebring est très bosselé et à l’inverse de ce que l’on connaît en Europe. Je m’attends à une folle ambiance pour les 12 Heures. Nous avons tout pour bien figurer et l’objectif sera de gagner un maximum de courses. Pour le moment, tout se déroule pour le mieux même si je prends toujours mes marques. La catégorie GT en ALMS est d’un très haut niveau, et j’ai bien conscience qu’il ne faudra rien lâcher face à la concurrence. »

Les deux journées d’essais sont aussi l’occasion de découvrir la Ferrari F458 Italia Spec-2013 : « Avant de venir ici, j’ai juste effectué un shakedown en Italie. Ce sont mes débuts sur une F458 Italia GTE. Je connais le Risi Competizione car j’ai déjà lutté contre eux, notamment au Mans lorsque j’étais au sein de la BMS Scuderia Italia. Ils étaient déjà difficile à battre. »

La collaboration entre Michelin et DeltaWing terminée

La carrière de la DeltaWing ne semble pas terminée mais elle va connaître bien des changements pour la saison à venir, notamment du fait du retrait de Nissan. Le « Projet 56 » est également terminé pour Michelin après une fructueuse collaboration entre les deux parties, comme on nous l’a confié au sein du manufacturier clermontois : « Il était prévu que la collaboration avec le « Projet 56 » se fasse sur les 24 Heures du mans. Nous avons prolongé notre engagement en participant au Petit Le Mans car la voiture méritait une nouvelle chance pour prouver son potentiel ainsi que sa pertinence. Le projet est donc naturellement terminé et se solde avec un succès pour Michelin. » On rappellera que la DeltaWing avait faite forte impression au Petit Le Mans avec une place finale dans le quinté de tête.

Michelin a relevé un sacré défi technologique en développant des gommes spécifiques pour la DeltaWing : « Nous avons conçu pour cette voiture un pneu très innovant, capable d’allier à la faible masse, la haute performance ainsi qu’une grande longévité. L’objectif de notre engagement dans le projet DeltaWing est donc totalement atteint comme l’ont prouvé les performances de la voiture en course. Les nouvelles technologies développées pour les pneus Michelin de la DeltaWing, ainsi que la méthode de développement sur simulateurs, seront employées par Michelin pour la conception de ses prochaines gammes de pneus de compétition et de série. A titre d’exemple, les nouveaux pneus Michelin Endurance 2014 bénéficieront de certaines passerelles technologiques. »

Il est toujours prévu que la DeltaWing prenne part aux 12 Heures de Sebring, mais le temps est compté. Il va falloir mettre en place un nouveau moteur et rouler avec un nouveau manufacturier pneumatique. Nos amis de Speed ont mis en avant la possibilité de voir Bridgestone/Firestone dans l’échiquier. Du côté des pilotes, rien n’est encore confirmé. Lucas Ordonez étant pilote Nissan, on peut l’exclure du baquet, au contraire de Marino Franchitti, proche de Mazda. La piste Gunnar Jeannette n’est pas à exclure non plus, le pilote américain ayant pour seul programme confirmé l’European Le Mans Series chez RAM Racing. La rumeur fait également état de l’arrivée de Johnny O’Connell, complice de Don Panoz depuis des années.

Laurent Mercier et Claude Foubert

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less