Motorsport

Les Citroën DS3 WRC bien placées

Ogier croit en la victoire

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mai 2011 - 08:00
Les Citroën DS3 WRC bien placées

Entre terre et asphalte, de nombreux événements ont marqué la première journée du Citroën Total World Rally Team sur les routes argentines. Après 160 kilomètres chronométrés, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia occupent une intéressante troisième position, à moins de trente secondes des leaders.

Auteurs de deux meilleurs temps mais pénalisés d’une minute, Sébastien Loeb et Daniel Elena pointent en cinquième position. Basée sur des spéciales emblématiques du Rallye d’Argentine, telles que Mina Clavero / Giulio Cesare et El Condor, cette première journée de compétition comprenait également de larges portions sur asphalte. Inédite sur cette épreuve, la mixité s’annonçait comme un véritable défi dans la gestion des pneumatiques.

Déjà auteur du meilleur temps dans la super-spéciale de Carlos Paz jeudi après-midi, le leader du Championnat du Monde Sébastien Loeb ouvrait la route aujourd’hui. Sur des routes très sablonneuses, le quintuple vainqueur du rallye tenait le rythme durant la première boucle avant d’être pénalisé d’une minute à l’entrée du premier parc de regroupement pour pointage en avance.

« Ce n’était pas très clair, le panneau d’entrée de zone n’était pas visible et il y avait beaucoup de monde au contrôle horaire. Daniel a présenté son carnet de pointage à l’heure exacte mais nous avons écopé d’une minute de pénalité. Désormais, l’écart est assez important au classement général. On ne peut pas dire que le bilan soit très positif mais nous allons continuer à attaquer. Notre meilleur temps dans la dernière spéciale montre que nous pouvons encore jouer les premiers rôles. »

Sans se relâcher – et en signant un meilleur temps dans le dernier chrono – le septuple Champion du Monde terminait l’étape avec 1’30’’3 de retard sur le leader Jari-Matti Latvala. « Nous avons bien roulé sans faire de grosses fautes », soulignait Sébastien Loeb ce soir. « Notre position d’ouvreurs a surtout été pénalisante dans la seconde boucle, quand le phénomène de balayage était le plus important. »

Troisième ce matin, Sébastien Ogier se battait aux avant-postes durant toute la journée malgré une crevaison sur l’asphalte d’El Condor (ES4) et un tête-à-queue dans l’après-midi (ES5). Il terminait ce premier tiers de la course en troisième position à 28’’8, juste derrière une autre Citroën DS3 WRC pilotée par Petter Solberg.

« Nous avons toujours été dans le rythme même si l’asphalte ne nous a pas trop réussi », commentait Sébastien Ogier. « Nous avons crevé ce matin et je crois avoir un peu trop assuré cet après-midi. Nous sommes en très bonne position pour demain. Cette deuxième journée se déroule sur un profil de routes qui me correspond davantage même si je les découvrirai en course. J’espère que le phénomène de balayage nous aidera un peu. Il faudra trouver un bon feeling d’entrée pour pouvoir attaquer. Je sais que c’est jouable ! »

Olivier Quesnel, Directeur de Citroën Racing, ajoutait : « Je sais que Sébastien Ogier aime les spéciales de la deuxième journée. Il va attaquer et a toutes ses chances même si nous savons que ce sera compliqué face à des pilotes qui ont beaucoup plus d’expérience en Argentine. On peut s’attendre à une belle bagarre. Quant à Sébastien Loeb, je suis sûr qu’il peut revenir dans la course d’ici dimanche midi. Tout le monde pourrait être surpris… »

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less